1 Grand Steeple, 1 nuit blanche, 200 textos

Courses / 23.05.2022

1 Grand Steeple, 1 nuit blanche, 200 textos

Jour de Galop. – Premier Grand Steeple… première victoire !

Johnny Charron. – J’ai crié de joie sans m’arrêter entre le dernier obstacle et le poteau ! Puis j’ai pensé à tellement de choses, ma famille, mon fils, les entraîneurs pour lesquels j’ai travaillé et qui m’ont endurci, toutes les choses que je fais au quotidien pour être au top, mon sport et mes régimes, j’avais envie de remercier toutes les personnes qui m’ont fait avancer et m’ont rendu plus fort, Philippe Peltier, mon patron pendant trois ans, est venu me dire bravo, cela m’a fait chaud au cœur, j’ai eu un message de Yann Barberot qui a été un super jockey, Pascal Marsac m’a aussi félicité et cela a fait remonter des souvenirs.

Par Salomé Lellouche

Et après ? La fête ?

Après la dernière course, j’ai pris une bouteille de champagne dans le frigo de mon valet et quatre coupes, j’ai couru retrouver ma sœur, mon petit frère et mon neveu et j’ai bu avec eux. C’était important. Ils comptent énormément pour moi [Johnny pleure en évoquant ce moment, ndlr]. Puis je suis rentré chez moi, je voulais profiter de mon Grand Steeple à la maison. Je déteste mon téléphone portable mais là, il m’a fait plaisir à chaque sonnerie ! Je suis encore en train de remercier toutes les personnes qui me félicitent [l’interview a été réalisée lundi à midi !, ndlr]. J’ai bien reçu 200 messages !

Pas facile de dormir…

Je n’ai pas dormi du tout, j’ai regardé les courses toute la nuit, et à 5 h 30, j’ai pris ma voiture, je suis parti au boulot et j’ai monté deux lots. Je voulais être avec l’équipe lundi matin car cette victoire est aussi la leur. J’ai acheté des bières et nous allons boire un coup tous ensemble tout à l’heure. Dimanche, je sais qu’ils étaient heureux pour moi et j’étais heureux pour eux.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.