Au CA de France Galop du 16 mai

Institution / Ventes / 18.05.2022

Au CA de France Galop du 16 mai

France Galop a communiqué à l’issue de son dernier Conseil d’administration. Et le bilan est contrasté…

Le positif : des enjeux PMU bien orientés

« Les enjeux hippiques restent bien orientés en avril : + 13,8 % par rapport à avril 2021, mois sur lequel l’activité fut pénalisée par la situation sanitaire. La croissance en avril est toutefois moins forte que celle enregistrée au premier trimestre de 2022. Les principales raisons de ce ralentissement sont : l’impact plus important que prévu du Ramadan, le contexte économique marqué par une forte inflation, la perte d’un Quinté consécutive au mouvement social de fin avril à Auteuil et une baisse de la moyenne de partants. »

Le négatif : une baisse des effectifs à l’entraînement

« La diminution de la moyenne de partants s’explique en grande partie par la poursuite de la baisse des effectifs de chevaux à l’entraînement, dans les deux disciplines. Au 1er mai, la population de chevaux à l’entraînement passe sous la barre des 9.400 et enregistre un recul de 5,5 % par rapport à la même date en 2021, malgré la mise en place d’une politique incitative en plat et en obstacle, puisque l’enveloppe d’encouragements a été rehaussée de + 20 M€ au budget 2022. Cette tendance baissière des effectifs retient toute l’attention des membres du Conseil d’administration en raison de son effet immédiat sur les partants et le nombre de courses creuses. Le Conseil d’administration insiste sur la nécessité de prendre des mesures pouvant produire des résultats à court terme (logique de rétention) et sur le moyen-long terme (logique de relance). »

Retour sur la grève à Auteuil

« Le Conseil d’administration est revenu en détail sur le mouvement social qui a provoqué l’annulation de la réunion du 24 avril dernier à Auteuil afin d’en tirer tous les enseignements pour l’avenir et éviter le renouvellement d’un tel événement. »

Thémis : ça avance

« Les administrateurs ont été informés de l’état d’avancement du projet d’installation dans le nouveau site de Thémis. Des études et des consultations des salariés sont actuellement menées pour définir les espaces de travail de chaque entité et les espaces communs. Les travaux d’aménagement démarreront à l’automne. »

Des comptes à l’équilibre

« À l’issue de l’exercice 2021, France Galop affiche un résultat d’exploitation proche de l’équilibre (- 1,3 M€) et un résultat net positif de 2,6 M€. Plusieurs faits marquants intervenus dans le courant de l’année ont eu un impact significatif sur les comptes de France Galop. Les cinq premiers mois de l’année, influencés par les mesures Covid avec notamment la fermeture de 25 % des points de vente, auront pesé lourd sur la contribution nette du PMU (742 M€ vs 805 M€ anticipés au budget pour une année normale sans crise sanitaire). La bonne tenue des enjeux sur le second semestre n’aura pas permis de complètement rattraper le retard accumulé en début d’année. Face à cette situation, France Galop a une nouvelle fois montré sa capacité d’adaptation et d’anticipation en pilotant les dépenses au plus fin, parvenant ainsi à contenir la diminution des encouragements à 4 % par rapport au budget, soit 249 M€ distribués sur l’ensemble de l’année 2021. Dans une année encore fortement perturbée, France Galop a fait preuve de rigueur dans la gestion de ses charges et la priorisation de ses investissements.

La crise sanitaire et son impact n’ont toutefois pas empêché l’Institution de préparer l’avenir avec notamment l’investissement dans un système novateur d’éclairage de la P.S.F. de Deauville et l’acquisition, avec LeTrot, de l’immeuble Thémis qui permettra de réunir les collaborateurs de France Galop, du Trot, de la F.N.C.H. et du PMU. Le Conseil d’administration a arrêté les comptes 2021 et ces derniers seront soumis à l’approbation du Comité le 20 juin prochain. »

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.