Breeze up Osarus : objectif atteint

Institution / Ventes / 17.06.2022

Breeze up Osarus : objectif atteint

Avec un chiffre d’affaires proche de 700.000 € en comptabilisant les quelques lots de chevaux à l’entraînement, une médiane de 14.000 € et un prix moyen de 16.705 €, la breeze up Osarus a rempli sa mission. Elle offre l’opportunité aux présentateurs français de pouvoir s’exprimer sur ce type de ventes habituellement dominées – largement – par les vendeurs irlandais, et aux acheteurs de trouver des chevaux utiles – et parfois bien plus qu’utiles – à des prix cohérents. Cette année encore, l’écurie Philip Prévost-Baratte a dominé du côté des vendeurs, si l’on se base sur le prix moyen, alors que Yann Creff, qui proposait un consignment plus étoffé en quantité, affiche le meilleur chiffre d’affaires.

Emmanuel Viaud pouvait avoir le sourire après cette journée, et le directeur d’Osarus nous a dit : « Je pense que cette vente a sa place dans le calendrier français et même européen. Il y a de la demande pour des poulains bien amenés, et je pense qu’elle peut encore progresser avec des 2ans peut-être plus ciblés ou plus travaillés. Elle donne chaque année des gagnants, malgré un volume finalement assez restreint. Les enchères online ont bien fonctionné et bien soutenu le marché, puisque les deux tops ont été vendus de cette façon. Nous sommes satisfaits et remercions les vendeurs et les acheteurs qui ont joué le jeu ! »

LES GRANDS INDICATEURS

Présentés Vendus (%) Prix moyen (évol.) Prix médian (évol) C.A (évol)
2022 67 46 (68,65 %) 16.705 € (- 15,38 %) 14.000 € (+ 16,66 %) 685.500 € (- 14,15 %)
2021 56 39 (69,64 %) 19.742. € 12.000 € 798.500 €

LE TOP 5 DES ACHETEURS

# Acheteurs Achetés Prix moyen C.A.
1 Mandore International Agency, pour Alain Jathière 2 58.000 € 116.000 €
2 Simone Brogi 3 29.000 € 87.000 €
3 Mab Agency 3 20.333 € 61.000 €
4 Yann Barberot 2 30.000 € 60.000 €
5 François Monfort 2 23.000 € 46.000 €

LE TOP 5 DES VENDEURS

# Vendeurs Vendus Prix moyen C.A.
1 E.A.R.L. Écurie Yann Creff 10 15.700 € 157 000 €
2 Hyde Park Stud  10 13.800 € 138.000 €
3 Écurie Prévost Baratte   2 58.000 € 116.000 €
4 M.C. Thoroughbreds  2 31.000 € 62.000 €
5 Haras de Saint Arnoult 8 7.062 € 56.500 €

LES 5 TOP-LOTS

Lot Nom Origines Prix
71 Franciscaine (F) Zelzal & Falcolina 60.000 €
Acheteur : Mandore International Agency pour Alain Jathière
Vendeur : Écurie Prévost Baratte
8 N (M) Starspangledbanner &Lady Tamayuz 56.000 €
Acheteur : Mandore International Agency pour Alain Jathière
Vendeur : Écurie Prévost Baratte
40 N (M) Le Havre & Ideal World 43.000 €
Acheteur : Yann Barberot
Vendeur : E.A.R.L. Écurie Yann Creff
66 N (M) Chemical Charge & Dercia 42.000 €
Acheteur : Simone Brogi
Vendeur : M.C. Thoroughbreds
29 Goupil (M) Recorder & Red Vixen 31.000 €
Acheteur : Middleham Park Racing
Vendeur : E.A.R.L. Écurie Yann Creff

FAITS MARQUANTS

Le top une nouvelle fois pour l’écurie Prévost-Baratte

#71      F          Zelzal & Falcolina, par Falco             60.000 €

            Acheteur : Mandore International pour Alain Jathière

            Vendeur : Écurie Prévost-Baratte

            Éleveur : J., L. & M.-T. Jean

Philip Prévost-Baratte fait partie des grands supporters de la breeze up Osarus, qui le lui rend bien ! On se souvient que l’an dernier, il avait vendu un Wootton Bassett pour 200.000 €. Pas de 2ans à six chiffres cette année, mais le préparateur normand a vendu les deux top prices. L’enchère la plus élevée de la vente, à 60.000 €, a été posée pour le lot 71, une femelle nommée Franciscaine, fille de Zelzal et de l’utile Falcolina (Falco), une sœur de Flambeur (Mizzen Mast), gagnant de Listed, et donc une souche Wertheimer. C’est Nicolas de Watrigant qui a eu le dernier mot online. Le courtier nous a dit : « C’est une pouliche que j’ai achetée pour Alain Jathière et nous allons monter un syndicat sympathique autour d’elle. Comme le mâle de Starspangledbanner, je suis allé la voir chez Philip Prévost-Baratte. Les deux chevaux sont bien nés, bien préparés…  J’ai eu pas mal de réussite avec Zelzal, un jeune étalon qui devrait encore s’affirmer, notamment via Dolce Zel, qui a gagné un Gr3 aux États-Unis et vient de se classer deuxième d’un Gr2. La pouliche va aller chez Christopher Ferland et nous l’avons aussi achetée avec en tête une revente possible aux États-Unis si elle montre de la qualité. » Philip Prévost-Baratte nous a dit : « C’était un pinhooking d’un syndicat de copains, qui l’avait achetée 29.000 € à Arqana en octobre. Sincèrement, je suis un peu déçu car la pouliche est énormément sortie, et je pensais qu’elle ferait 80.000 €. Mais cela reste une belle vente. J’adore venir à cette vente : Emmanuel Viaud et son équipe font du bon travail, ils méritent qu’on les soutienne. Ils ont prouvé qu’ils étaient capables d’aller chercher la clientèle pour le haut de gamme aussi, comme on l’a vu l’an dernier. Cette vente est vraiment indispensable dans le paysage français des courses et de l’élevage. »

Alain Jathière s’associe avec l’écurie Apyrène sur un beau Starspangledbanner

#8        M        Starspangledbanner & Lady Tamayuz, par Tamayuz           56.000 €

            Acheteur : Mandore International pour Alain Jathière

            Vendeur : Écurie Prévost-Baratte

            Éleveur : Le Thenney & Pearl Champs Élysées

Ce beau poulain alezan aux crins lavés est beaucoup sorti depuis dimanche, et sans surprise, il a généré une belle bataille d’enchères. Maurizio Guarnieri s’est longtemps battu avec un enchérisseur online qui s’est avéré être Alain Jathière et qui a fini par avoir le dernier mot à 56.000 €. Simone Brogi, en compagnie de Jérôme Vallier (écurie Apyréné), nous a dit : « Alain Jathière en a acheté la moitié, en association avec Jérôme Vallier. Logiquement, et je l’espère, je vais l’entraîner ! C’est un beau poulain, bien né, qui devrait pouvoir courir cet automne mais surtout faire un bon 3ans. Il cochait beaucoup de cases et c’était pour moi l’un des plus beaux modèles de la vente. » Jérôme Vallier, qui a connu beaucoup de joie en étant associé sur des chevaux comme Gregolimo, Rockemperor ou encore Fighter in the Win, nous a raconté : « J’ai fait de l’élevage, en ayant racheté la jumenterie de monsieur Bayrou, mais j’ai arrêté depuis cinq ans environ. J’ai notamment élevé la mère de Loubeisien. Désormais, je fais confiance à l’expertise de Simone Brogi et cela me réussit plutôt bien ! »

Concernant le lot 8, il descend d’une souche maternelle qui a donné notamment la championne Ghanaati. Philip Prévost-Baratte, qui le présentait, nous a dit : « Élevé par David Salabi, c’est un poulain auquel nous avons laissé le temps de se faire, et il nous a donné raison car c’est devenu un magnifique poulain ! »

Le coup de cœur de Yann Barberot

#40      M        Le Havre & Ideal World, par Singspiel         43.000 €

            Acheteur : Yann Barberot

            Vendeur : Écurie Yann Creff

            Éleveur : Haras d’Haspel

C’était l’une des wild cards les plus attractives du catalogue : ce poulain élevé par le haras d’Haspel et présenté par Yann Creff est en effet un frère de la gagnante de Gr3 et placée de Gr1 Elysea’s World (Champs Élysées). Les enchères sont vite montées et c’est Yann Barberot qui l’a emporté pour 43.000 €. L’entraîneur deauvillais nous a dit : « Très sincèrement, c’est son canter qui m’a tapé dans l’œil. C’est une wild card, donc je ne l’avais pas vu au catalogue. J’ai adoré son geste. Je l’ai acheté pour Gérard Augustin-Normand. J’ai déjà acheté des poulains qui ont bien gagné leur vie à cette vente : des chevaux qui vont aux courses, à un bon rapport qualité/prix. Et puis cela exerce mon œil avant la breeze up Arqana ! »

Un beau pinhooking pour l’Irlande et Chemical Charge

#66      M        Chemical Charge & Dercia, par Raven’s Pass          42.000 €

            Acheteur : Simone Brogi

            Vendeur : MC Bloodstock

            Éleveur : Haras de Grandcamp

Ce poulain alezan présenté par les Irlandais de MC Bloodstock (Mickey Cleere) a un bon tempérament : pendant que les enchères grimpaient, il broutait de l’herbe paisiblement ! Issu de la première production de l’étalon du haras de Grandcamp Chemical Charge (Sea the Stars), il avait été acheté 16.000 € à Deauville, en octobre, par TJ Bloodstock. Un bon pinhooking puisque Simone Brogi a dû monter jusqu’à 42.000 € pour l’avoir. L’entraîneur nous a dit : « C’est un poulain tardif mais plaisant, et on voit que ce sera plutôt un 3ans. Sa famille maternelle est d’ailleurs une famille de tardifs. Je ne m’attache pas trop à la vitesse lors des breeze. Je n’ai pas encore de propriétaire défini pour lui. » Il s’agit d’une souche Aga Khan, puisque la deuxième mère n’est autre que Diamond Tango (Acatenango), gagnante du Prix de Pomone (Gr2).

Middleham renouvelle sa confiance en Osarus

#29      M        Recorder & Red Vixen, par Agnes World    31.000 €

            Acheteur : Middleham Park Racing

            Vendeur : Écurie Yann Creff

            Éleveur : Scea Plessis

Ce mâle présenté par Yann Creff affiche un solide pedigree, étant fils de Recorder, stationné au haras de Montfort & Préaux pour Sumbe, qui compte déjà une première gagnante de Stakes issue de sa première génération – Hot Queen – et d’une jument très confirmée, Red Vixen (Agnes World), puisque déjà mère de Flamboyant (Air Chief Marshal), gagnant du Prix Roland de Chambure (L), et de Mallorca (Falco), lauréate de Gr3 en obstacle outre-Manche. C’est le syndicat anglais Middleham Park Racing qui l’a acheté en ligne pour 31.000 €. Middleham Park Racing a déjà eu pas mal de succès avec des chevaux achetés chez Osarus, comme Boitron (le Havre) ou Tigre du Terre (Le Havre) que Nicolas de Watrigant avait choisi pour eux.

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.