Disparition de Claude Duval

Courses / 05.05.2022

Disparition de Claude Duval

Mercredi soir, Jacques Détré nous a appris la triste nouvelle : l’éleveur Claude Duval nous a quittés. Installé en Bretagne, en Ille-et-Vilaine, il a bâti une véritable marque de fabrique avec l’élevage du Rheu. Son dernier bon élément en date est Goliath du Rheu ** (Castle du Berlais), plaisant vainqueur sur les haies de Compiègne le mois dernier. Il a aussi élevé Saphir du Rheu (Al Namix), lauréat du Mildmay Novices’ Chase et du Cleeve Hurdle (Grs1), Petellat du Rheu (Vision d'État), troisième du Prix The Fellow (Gr3), Pinson du Rheu (Al Namix), troisième du Prix Finot (L), Bambi du Rheu (Sunshack), troisième du Prix des Drags (Gr2) et cinquième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), Baby du Rheu (Turgeon), lauréat du Prix Fifrelet (L) et troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1), Ponte Novu (Dom Pasquini), un joli gris qui a été l’un des héros d’Enghien, y gagnant le Prix Léopold d’Orsetti-Grande Course de Haies (Gr3) et le Prix Romati, ou encore Narcisse du Rheu (Saint Cyrien), lauréate du Prix Luthier (L) à Deauville. Claude Duval a beaucoup collaboré avec Patrick Rago et nombre de ses chevaux ont défendu les couleurs vert et rouge de Fernando Pereira, mais également avec Guy Cherel et, plus récemment, avec Jacques Détré. Ce dernier nous a dit : « Claude Duval était un homme passionné qui a beaucoup fait pour l’élevage. Il a sorti de très, très bons chevaux et je collaborais avec lui depuis quinze ans. C’était quelqu’un de très fidèle. »

À sa famille, à ses amis et à ses proches, la rédaction de Jour de Galop adresse ses plus sincères condoléances.