Emirates Poules d’Essai J-3  Richard Chotard : « Je suis très fier d’amener 30 personnes dimanche à Longchamp ! »

Courses / 11.05.2022

Emirates Poules d’Essai J-3 Richard Chotard : « Je suis très fier d’amener 30 personnes dimanche à Longchamp ! »

Richard Chotard sera dimanche le seul entraîneur à présenter un poulain invaincu au départ de l’Emirates Poule d’Essai des Poulains. Rock Boy (Rock of Gibraltar), le lauréat du Prix Djebel (Gr3), compte en effet trois victoires pour autant de sorties. Difficile de connaître ses limites !

Jour de Galop. – Comment jugez-vous l’évolution de Rock Boy depuis sa rentrée victorieuse dans le Prix Djebel ?

Richard Chotard. – Le cheval n’était pas à 100 % pour sa rentrée. Cette course lui a fait du bien et mon poulain est vraiment en forme. Il a effectué son dernier travail sérieux samedi. Tout est OK. Il n’y plus qu’à…

Auriez-vous préféré un terrain souple dimanche ?

Le cheval n’a couru que sur des pistes très souples ou lourdes, mais ce n’était pas un choix. Nous savons qu’il se sort des pistes pénibles, mais rien ne dit qu’il ne sera pas aussi bon, voire meilleur, en bon terrain !

Quelle est sa force ?

Regardez sa course de débuts, à Vichy, sa deuxième sortie à Marseille et même sa victoire dans le Prix Djebel : il est capable de fins de courses particulièrement tranchantes. À Vichy, il avait même montré cette double accélération caractéristique des bons, très bons chevaux. Il n'est pas particulièrement difficile à monter. Il peut attendre dans un parcours…

Qui lui sera associé dimanche ?

C’est Stéphane Pasquier qui le montera. Je suis content : je voulais un jockey de Gr1 et je l’ai ! Ce n’était pas évident avec tant de monde au départ…

Appréhendez-vous le tirage des numéros à la corde ?

Forcément, on n’a pas envie d’avoir le 19 ni l’as… Mais bon, il a prouvé qu’il pouvait attendre, et l’open stretch facilite aussi les choses pour revenir…

Photo 2 : Rock Boy lors de son succès dans le Prix Djebel (Crédit ScoopDyga)

Rock Boy appartient à la Team Calas. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette association de propriétaires ?

Nous sommes douze associés sur le poulain, avec une casaque dédiée, sous le nom de la Team Calas. Ce sont des propriétaires que j’avais déjà à l’écurie, et j’ai voulu constituer un pool pour acheter quelques yearlings aux ventes… Nous avons commencé avec deux yearlings achetés en 2019, dont Flamix, qui courra aussi dimanche. Puis, pour avoir un partant rapidement, j’ai acheté une jument à réclamer, Diva du Dancing, qui a permis à la casaque de gagner d’emblée ! Rock Boy est le seul yearling que nous avons acheté l’année suivante. Nous avons un groupe Whatsapp pour parler des chevaux, j’envoie des vidéos, les copropriétaires échangent… C’est super sympa ! Et dimanche, je suis très fier d’amener aux courses trente personnes !

Comment avez-vous choisi Rock Boy alors qu’il était yearling ?

C’est Guy Petit qui me propose, lors de chaque vente, une petite sélection de yearlings. Rock Bo n’était pas très grand, mais bien fait, et il marchait très bien. Je n’ai pas de gros budget, donc je ne peux pas me permettre de choisir des grands pedigrees. J’achète sans client en particulier, puis j’essaie de trouver des propriétaires !

À douze associés, n’est-il pas compliqué de gérer l’avenir du cheval ?

Si vous voulez parler de vente éventuelle, la question ne s’est pas posée car nous n’avons pas reçu d’offre ! Et nous sommes ravis de pouvoir aller à Longchamp avec un partant dans la Poule, et surtout avec un cheval qui a une chance !

Romain Le Dren Doleuze : « Je vais avoir mon premier partant dans un Gr1 sans pression »

Remarqué en remportant deux courses sur la P.S.F. cet hiver, Nesr Shalghoda (Due Diligence) a découvert le gazon le 7 avril, à Deauville, dans le Prix Djebel (Gr3). Après avoir animé la course à une allure plus que régulière, il avait finalement conclu cinquième, sans démériter pour autant. Après ce test, son entourage avait, un instant, envisagé de le basculer sur le créneau du sprint. Mais après réflexion, le poulain sera bien au départ de la Poule d’Essai, avec un bonnet.

Mardi, sur le centre d’entraînement de Deauville, Nesr Shalghoda s’est uniquement contenté de faire un petit canter. En selle sur le représentant d’Elbashir Salem Ab Elhrari, Romain Le Dren Doleuze, son entraîneur, nous a confié : « Depuis que je mets un bonnet au poulain, il est beaucoup plus calme et posé ! Avoir mon premier partant dans un Gr1, c’est vraiment super. Nous y allons sans pression. Ce qui me rend également très fier, c’est de présenter ce poulain au départ de la Poule qui appartient à mon client originaire de Dubaï. C’est encore plus jouissif car c’est quelqu’un qui investit massivement depuis bientôt quatre ans. La semaine dernière, j’ai travaillé Nesr Shalghoda avec un bonnet sur la distance de 1.600m. Tout m’avait semblé très bien. Se poser la question de savoir si mon pensionnaire va tenir les 1.600m de Longchamp dans la Poule, c’est un problème de riche (rires) ! En dernier lieu, dans le Djebel, ses temps n’étaient pas mauvais et la course était allée vraiment vite. Le terrain bien souple ne l’avait également pas vraiment aidé. Dimanche, Nesr Shalghoda devrait avoir son terrain de prédilection. Nous allons sûrement le monter en retrait et l’objectif sera de tracer une belle ligne droite pour aller chercher la meilleure allocation possible. J’en profite également pour remercier son cavalier du matin, Thomas Blainville, qui a fait du bon boulot dessus... »

Didier Guillemin : « Making Moovies est capable de s’adapter à tout »

Making Moovies (Dabirsim) avait été l’une des révélations du Sud-Ouest chez les 2ans. Invaincu en deux sorties à La Teste, le représentant de l’écurie Hugo et Pierre Pilarski et Jean-Philippe Dubois avait découvert la région parisienne en se classant proche deuxième du Prix La Rochette (Gr3), puis une nouvelle fois deuxième, à une courte tête, du Prix Thomas Bryon Jockey Club de Turquie (Gr3).

Facile vainqueur pour sa rentrée, à 3ans, dans le Prix Torrestrella (Classe 1) à Toulouse, Making Moovies a participé au Prix de Fontainebleau (Gr3), dans lequel il a regagné beaucoup de terrain pour priver Texas (Wootton Bassett) de la troisième place. Didier Guillemin, son entraîneur, nous a confié : « Le cheval a travaillé mardi sur le sable. Il s’est bien comporté. C’était un travail d’entretien. Nous n’avons pas cherché à faire un exercice trop dur. C’est Alexandre Gavilan qui lui sera associé dimanche. La pluie ne semble pas annoncée, mais Making Moovies est capable de s’adapter à tout. Je pense malgré tout qu’il a une petite préférence pour les terrains plus souples. Concernant la tactique de course, tout dépendra du numéro de corde. Il peut être monté près de la tête ou un peu plus loin. Cela n’est pas un problème. »

Francis-Henri Graffard : « Tous les feux sont au vert pour Acer Alley »

À 2ans, Acer Alley (Siyouni) avait remporté plaisamment, sur le toboggan de Longchamp, le Prix La Rochette (Gr3). Ensuite, sur un terrain certainement trop souple pour ses aptitudes, elle n'avait pu faire mieux que sixième dans le Prix Marcel Boussac (Gr1). Récemment, pour sa rentrée, l’élève et représentante de Merry Fox Stud Limited s’est classé quatrième du Prix de la Grotte (Gr3), cédant quelque peu pour finir. Son entraîneur, Francis-Henri Graffard, a confié : « Acer Alley va bien tous et tous les feux sont donc au vert. La distance de 1.600m représente peut-être le bout du monde pour elle, mais elle devrait certainement être montée en condition sur sa performance du Prix de la Grotte. Son propriétaire souhaite se faire plaisir avec sa pouliche, alors nous y allons ! »

Pierre-Yves Bureau : « Nous espérons un bon comportement de Tumbler dans la Poule d’Essai des Poulains »

Tumbler (Kingman) avait été un impressionnant lauréat du Prix As d’Atout (Inédit) l’année dernière. Cette performance l’avait propulsé comme favori du Prix La Force (Gr3), pour sa rentrée. Mais le poulain, qui manquait d’expérience, n’avait pu faire mieux que quatrième. Le 27 avril à Fontainebleau, Tumbler a remis les pendules à l’heure en remportant facilement le Prix du Rocher Cassepot (Classe 2). Pierre-Yves Bureau, le manager de l’écurie Wertheimer & Frère, nous a dit : « Aller sur la Poule d’Essai des Poulains a toujours été le plan avec Tumbler. Le poulain donne entière satisfaction à son entraîneur, Carlos Laffon-Parias. Nous allons donc courir dimanche, si tout va bien d’ici là bien sûr. Cela ne s'était vraiment pas bien passé dans la préparatoire. Il n’y a pas eu de train et Tumbler a été contraint de prendre l’avantage alors qu’il avait peu de métier. C’est pour cela qu’à Fontainebleau, nous lui avons mis un leader. C’était important que la course soit sélective. Le cheval a fait ce que l’on attendait de lui. La piste de Longchamp sera à mon avis suffisamment bonne pour permettre de voir une très belle course. Justement, à Fontainebleau, le terrain était plutôt bon, donc je ne pense pas que cela soit un problème pour Tumbler. Nous en espérons un bon comportement. »

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.