En régions - Nîmes, une dernière avant la trêve

Courses / 13.05.2022

En régions - Nîmes, une dernière avant la trêve

Nîmes organise samedi sa sixième réunion de l’année, la dernière avant la traditionnelle trêve de mi-saison. Antoine Maubon fait le point sur la société des courses du Gard, qu’il préside depuis 2016.

Quatre courses de galop (deux de plat, une de haies et une de steeple) sont à l’affiche d’une réunion mixte samedi, à l’hippodrome des Courbiers. « La première partie de saison s’est bien passée, nous a dit Antoine Maubon. Nos pistes ont donné entière satisfaction aux professionnels. C’est le cas du parcours de haies, à l’extérieur de la piste de plat, inauguré voilà trois ans. Avec l’arrêt des courses d’obstacle à Hyères et surtout à Borély, nous sommes devenus pôle obstacle Sud-Est. Ça ira mieux lors de la seconde partie de saison, mais nous sommes un peu déçus du nombre de partants [samedi, ils seront cinq au départ de la course de haies et six dans celle de steeple, ndlr]. Cela s’explique par le fait que nos réunions sont en concurrence avec d’autres. Par exemple, samedi, en plus d’Auteuil, on court aussi à Lyon-Parilly en obstacle. Pour le plat, ce sera un peu pareil lors de cette même réunion car, en plus de Lyon, on court aussi au Bouscat… »

Le public de retour. Avant que cette tendance du nombre de partants ne s’inverse durant les six dernières réunions de l’année, il existe un premier motif de satisfaction pour la société des courses du Gard. « Depuis le début de saison, nous avons constaté un net retour du public sur notre hippodrome. Samedi, nous attendons autour de 700 personnes. Contrairement aux années précédentes, nous avons mis l’accent sur la communication, avec une présence sur les réseaux sociaux, dans la presse et à la radio. Lors de chaque réunion de courses, des animations ont été proposées au public, avec des animations gratuites, comme des châteaux gonflables, des baptêmes à poney… Les enjeux PMH sont de l’ordre de 20.000 €, surtout grâce au Quarté + régional. Lorsque nous avions des mini-premiums avec le GTI (Galop Tour interrégional), nous réalisions un gros chiffre d’affaires. C’est pourquoi nous voulons tant organiser une premium, quel que soit le jour d’ailleurs, et pas seulement des réunions PMH. »

Reprise en septembre. C’est le 11 septembre que l’hippodrome des Courbiers ouvrira à nouveau ses portes à l’occasion d’une réunion 100 % galop. D’ici là, quelques aménagements de sécurité et des améliorations concernant les obstacles seront effectués. « Aucun gros chantier n’est à l’ordre du jour. Les grands investissements ont eu lieu il y a quelques années avec le parcours de haies notamment. Désormais seuls quelques ajustements sont réalisés. L’enjeu de cette deuxième partie de saison sera de maintenir cette bonne fréquentation et d’améliorer notre nombre de partants. Comme le calendrier nous sera bien plus favorable, je suis confiant. »

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.