Jeunisme

Le Mot de la Fin / 02.05.2022

Jeunisme

Lui-même n’a jamais connu le frisson des classiques. Et pour cause, Teofilo (Galileo) n’a couru qu’à 2ans et sur 1.400m, avec un bilan impeccable : cinq courses et cinq victoires… Pourtant, rien qu’en Europe, il est le père de trois lauréats classiques.

Notre sport fait souvent preuve de jeunisme – en particulier chez les étalons – et le cas de Teofilo en est une criante illustration. Il a ses soutiens. Et ses détracteurs aussi. Les deux partis ayant leurs arguments. Cela étant dit, à l’âge de 18ans, il a vécu un week-end assez extraordinaire, notamment au niveau classique. On lui doit Character (Queensland Guineas, Gr2), sans oublier les mères du gagnant des 2.000 Guinées et des 1.000 Guinées (Grs1), Coroebus (Dubawi) et Cachet (Aclaim). Samedi à Auteuil, Sans Bruit (Triple Threat) – lui aussi issu d’une mère par Teofilo – s’est classé deuxième du Prix Jean Stern (Gr2) alors que dimanche à Newmarket, Dreamloper (Lope de Vega) – encore une mère par Teofilo – a remporté les Dahlia Stakes (Gr2). Lundi au Curragh, Wexford Native (Teofilo) n’est pas passé loin de la victoire dans les Tetrarch Stakes (L)…

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.