Le mot de la fin : recrutement

Le Mot de la Fin / 09.05.2022

Le mot de la fin : recrutement

Les NFT (non fungible tokens) envahissent notre monde. Et les courses au galop n’échappent pas à cette tendance globale. On pourra bientôt acheter des chevaux en chair et en os de cette manière. Mais dès à présent, il est possible d’être impliqué virtuellement et de jouer en ligne sur l’univers des courses. Nous avons traité à plusieurs reprises du jeu en ligne Zed Run, un monde virtuel sur les chevaux de course lancé en 2019 par l’entreprise australienne Virtually Human Studio. Ou encore de Derace. Plus récemment, Silks a vu le jour. Mais il se distingue nettement des autres univers de ce type.

L’ambition de Silks est de démocratiser la découverte des courses de pur-sang. Mais à l’inverse des autres jeux de ce type, les NFT de chevaux de Silks seront des clones virtuels de yearlings enregistrés aux États-Unis ! On peut donc acheter l’équivalent numérique d’un véritable cheval et suivre ses performances. Au fil de ses victoires, il peut prendre de la valeur et on peut donc éventuellement le revendre avec une plus-value. Tout l’intérêt de Silks réside dans le fait qu’il incite les passionnés du virtuel à s’intéresser à la progression et à l’entraînement de véritables chevaux ! Mais aussi à leur carrière à l’élevage. Silks propose d’ailleurs aux joueurs de se lancer dans la création d’un haras virtuel. Une véritable passerelle de recrutement pour notre univers…