Lingfield Derby Trial (L) : United Nations, un de plus pour Ballydoyle

International / 07.05.2022

Lingfield Derby Trial (L) : United Nations, un de plus pour Ballydoyle

Lingfield Park (GB), samedi

Lingfield Derby Trial (L)

United Nations, un de plus pour Ballydoyle

La domination de Ballydoyle dans les trials pour le Derby se poursuit de façon insolente. Après Changingoftheguard et Star of India, un autre poulain par Galileo (Sadler’s Wells), United Nations, a décroché son ticket pour Epsom dans le Lingfield Derby Trial (L). Il y a trois ans, un autre Galileo de Coolmore, le malheureux Anthony Van Dyck, avait gagné à Lingfield avant son jour de gloire. La course a connu un déroulement particulier car Natural World (Frankel), le deuxième couteau de Godolphin, a imposé un train fou avant de se calmer. Ryan Moore a attendu les derniers 600m, quand le favori, Walk of Stars (Dubawi), a prononcé son attaque, pour mettre au travail United Nations. Les deux poulains nous ont offert une belle lutte et United Nations s’est montré le plus dur, repoussant son rival qui, une fois battu, s’est un peu dérobé. Ballydoyle gagne, Godolphin perd. La défaite de Walk of Stars n’est pas dramatique, mais sa cote dans le Derby est montée à 16/1, alors que celle de United Nations est passée de 40 à 10/1. L’année dernière, Godolphin avait remporté le Derby avec Adayar (Frankel), deuxième du trial de Lingfield.

Ryan Moore se montre diplomate… Après la victoire, Ryan Moore a fait preuve d’une certaine diplomatie : « Les trois poulains qui ont gagné cette semaine sont bien différents. Changingoftheguard a été le plus impressionnant, mais tous sont sur la montante. Il faudra juger leurs progrès d’ici au Derby. » Kevin Buckley, représentant de Coolmore en Angleterre, a ajouté : « On savait que le rallongement de distance allait jouer en sa faveur. United Nations a déjà couru à Epsom, ce qui est un avantage. C’est bien d’avoir plusieurs poulains pour le Derby. Nous avons trois semaines pour composer l’équipe. »

Une mère achetée 4,2 millions de dollars. Coolmore a payé 4,2 millions de dollars (3,98 M€) à la dispersion d’Edward Evans pour la mère, Christmas Kid (Lemon Drop Kid), lauréate des Ashland Stakes (Gr1), une course très importante du programme de sélection des pouliches aux États-Unis. Elle était pleine de Bernardini (A.P. Indy). À six reprises, elle a rencontré Galileo (Sadler’s Wells). Le résultat a donné deux autres gagnants black types : Black Sea, qui a remporté les 2.000 Guineas Trial (L), et Christmas, qui a gagné une Listed et s’est classé troisième des National Stakes (Gr1). Le produit par Bernardini, nommé Father Christmas, a pris la troisième place des King Edward VII (Gr2) à Royal Ascot, alors que Michaelmas (Elusive Quality), arrivé à Ballydoyle avant l’achat de la poulinière, a gagné trois courses et a pris une place au niveau Gr3. La deuxième mère, Christmas Gift (Green Desert), est gagnante de Gr3 aux États-Unis.

Christmas Kid a une pouliche de 2ans par Galileo.

Lingfield Oaks Trial (L)

Rogue Millennium et ses 200 propriétaires filent vers Epsom

Les deux cents membres de The Rogues Gallery vont être obligés de payer 200 livres chacun pour supplémenter Rogue Millennium (Dubawi) dans les Oaks (Gr1), mais ils vont jouer le jeu car leur pouliche a remporté le Lingfield Oaks Trial (L). Treize jours après ses débuts victorieux à Wetherbys, la pensionnaire de Tom Clover passait un vrai test. Attentiste dans une course qui a roulé à un train régulier sans plus sous l’impulsion de Mystic Wells (Kitten’s Joy), Rogue Millennium a attaqué en progression en pleine piste lorsque la favorite, Emily Dickinson (Dubawi et la classique Chicquita), a plafonné. Elle avait encore deux ou trois longueurs à refaire dans les derniers 200m mais sa pointe de vitesse a fait la différence. C’est dans la dernière foulée qu’elle a pris une tête à Mystic Wells, alors que Makinmedoit (Golden Horn) a décroché la troisième place à deux longueurs. Les pouliches ont terminé plus vite que les poulains, mais le déroulement de course a été très différent.

Le premier black type de Tom Clover. Le jeune Tom Clover, qui a remporté son premier succès black type, a déclaré : « Les propriétaires adorent la pouliche et ils sont très enthousiastes. On avait décidé de la supplémenter dans les Oaks en cas de victoire et elle a gagné ! Elle est encore très immature, mais progresse à chaque galop. Je sais que nous prenons un gros risque en allant à Epsom, mais il faut la courir. Elle continue de fleurir. »

Achetée lors de la réduction Shadwell. Rogue Millennium était passée comme pouliche sortant d’entraînement (elle était chez Marcus Tregoning) en décembre chez Tattersalls lors de la réduction des effectifs de Shadwell. Elle qui portait alors le nom de Hudud a été achetée 35.000 Gns (43.000 €). Son pedigree était de tout premier plan. Si le père, Dubawi (Dubai Millennium), n’est plus à présenter, la mère, Hawaafez (Nayef), pouliche tardive, a remporté les Cumberland Lodge Stakes (Gr2, 2.400m) face aux mâles. Rogue Millennium est son cinquième produit et son deuxième gagnant après Khatm, lui aussi par Dubawi, qui a remporté sept victoires. La souche est la même que celle de la championne Moonlight Spirit (Invincible Spirit). Shadwell a vendu à la vente de yearlings de décembre pour 2.000 Gns (2.450 €) une sœur de Rogue Millennium par Awtaad (Awtaad), qui a affiché 110.000 Gns (135.000 €) à la Guineas breeze up. Hawaafez a été vendue 14.000 Gns (17.200 €) à la dernière vente de février de Tattersalls, alors qu’elle était pleine de Masar (New Approach). Sa pouliche de 4ans restée inédite, Waajeeha (Kingman), a coûté 4.000 Gns (4.900 €). La poulinière a une yearling par Kingman (Invincible Spirit).

Chartwell Fillies’ Stakes (Gr3)

Lola Showgirl, un Groupe à 5ans et en 86 de rating

Comme le veut l’adage, rien n’est impossible dans les courses. Lola Showgirl (Night of Thunder), jument de 5ans avec un rating de 86, l’a prouvé une nouvelle fois à l’occasion des Chartwell Fillies’ Stakes (Gr3). La pensionnaire de David Loughnane, qui avait remporté un handicap à Royal Ascot, effectuait ses débuts dans les Groupes. Après avoir imposé le train le long du rail des tribunes, elle a tout donné pour repousser par presque une longueur la 3ans Pearl Glory (Cotai Glory), alors que la favorite, She Do (Siyouni), a cédé dans les 100 derniers mètres.

Lola Showgirl, élevée par Noel Finegan, a été achetée 15.000 € à la vente de novembre de Goffs. Son père, Night of Thunder (Dubawi), officiait à l’époque à 30.000 €. Lola Showgirl est sa 15e lauréate de Groupe. Le tarif de l’étalon est passé depuis à 75.000 €. La mère, Exempt (Exceed and Excel), n’a jamais brillé lors de ses quelques sorties en course. Au haras, elle a donné deux autres gagnants. La deuxième mère, Miss University (Beau Genius), a produit cinq gagnants, dont Three Degrees (Singspiel), encore maiden à son arrivée en Californie chez Pat Gallagher et qui a gagné le Honeymoon Handicap (Gr2) et pris plusieurs places au niveau Gr1, et la gagnante de Listed en Irlande Mehronissa (Iffraaj).

Exempt a un yearling par Camacho (Danehill).

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.