POULE d’ESSAI J -2  Elias Mikhalides : « Après la Poule, Scherzo pourrait être au départ du Prix du Jockey Club »

International / 12.05.2022

POULE d’ESSAI J -2 Elias Mikhalides : « Après la Poule, Scherzo pourrait être au départ du Prix du Jockey Club »

POULE d’ESSAI J -2

Elias Mikhalides : « Après la Poule, Scherzo pourrait être au départ du Prix du Jockey Club »

Dirigé vers le Qatar après avoir été acquis par Al Wasmiyah Racing à la vente de l’Arc Arqana, Scherzo (Wootton Bassett) y a réalisé une saison assez bonne pour faire son retour en France et participer à l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1). C’est le premier partant de son entraîneur, Elias Mikhalides, au départ d’un classique.

Jour de Galop. - Comment s’est prise la décision d’envoyer Scherzo en France ?

Légende photo 2 (vignette) : Elias Mikhalides (crédit Scoopdyga)

Elias Mikhalides. - Cela dépendait de la saison qu’il allait faire au Qatar. Vu que tout s’est bien passé, qu’il a gagné quelques belles courses et qu’il n’a été battu que par le très bon Nuance (Frankel) dans l’Al Rayyan Mile (Gr2 local), nous avons décidé de courir la Poule d’Essai des Poulains.

Comment le cheval s’est-il acclimaté à son nouvel environnement ?

Il s’est très bien acclimaté. Cela fait un mois qu’il est arrivé à l’écurie. C’est un poulain que j’avais vu à 2ans quand nous l’avons acheté aux ventes de l’Arc. Il a super bien hiverné au Qatar et son passage de 2ans à 3ans est excellent, tant sur le plan physique que mental. Scherzo est aussi serein et dur.

Comment a-t-il travaillé en vue de la Poule ?

Scherzo a travaillé mardi dernier et c’était très bien. Quand je l’ai reçu du Qatar, il avait pas mal de courses dans les jambes, donc il a juste fait des travaux d’entretien. La saison a commencé beaucoup plus tôt pour lui !

Quels sont les points forts du cheval ?

Je pense vraiment que c’est son mental. C’est aussi un poulain qui a de la vitesse naturellement et de la tenue. La dernière course qu’il a gagnée au Qatar était sur 1.850m. Après la Poule, Scherzo pourrait être au départ du Prix du Jockey Club (Gr1). Tout dépendra de sa performance. Nous pensons vraiment qu’il sera en plein sur sa distance sur 2.100m.

Pourrait-il rester en France après les deux Grs1 ?

S’il va sur le Jockey Club, le poulain ira ensuite se reposer chez M. Basquin pendant quelques mois. Ensuite, il repartira au Qatar pour la nouvelle saison.

Qui lui sera associé ?

Ce sera James Doyle. Le premier jockey des propriétaires est Tom Marquand, mais comme M. Haggas aura des partants ce week-end, le jockey n’a pas pu se déplacer.

Comment pourrait-il être monté ?

Je pense que nous allons le monter à sa main. Le poulain possède une longue accélération et un bon changement de vitesse. J’espère qu’avec les chevaux étrangers, nous aurons un peu de train. En étant placé derrière les leaders, Scherzo pourra venir finir.

Est-ce votre premier partant au départ de la Poule ?

C’est effectivement mon premier partant au départ d’un classique. J’avais déjà eu un partant au départ du Jacques Le Marois (Gr1) il y a quelques années avec Noor Al Hawa (Makfi). C’est un cheval qui, comme Scherzo, appartient à Al Wasmiyah Racing. Noor Al Hawa réalisait sa dernière saison au Qatar. Il y a remporté la plus grosse course : l’Amir Trophy (Gr1 Local). Cette année, il a couru quatre fois pour trois victoires. Le cheval est rentré étalon au haras du Grand Courgeon.

Avez-vous un accord avec votre père, Georges Mikhalides, pour recevoir les bons chevaux quand la saison est terminée au Qatar ?

Tout cela dépend des résultats qu’ils font soit ici en France, soit au Qatar. Scherzo a été très bon au Qatar donc nous pouvons l’essayer au plus haut niveau en France. Concernant Noor Al Hawa, les propriétaires avaient pour rêve de gagner l’Amir Trophy avec lui. Donc après le Jacques Le Marois puis le Prix Dollar (Gr2), nous l’avons envoyé là-bas avec cet objectif. Et cela a très bien marché.


× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.