POULES D’ESSAI J -1  Coralie Pacaut : « De la pression, mais de la bonne ! »

Courses / 13.05.2022

POULES D’ESSAI J -1 Coralie Pacaut : « De la pression, mais de la bonne ! »

POULES D’ESSAI J -1

Coralie Pacaut : « De la pression, mais de la bonne ! »

Dimanche, Coralie Pacaut sera associée à Zelda (Zelzal) dans l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches, pour l’entraînement de Jean-Claude Rouget. Coralie est la troisième femme à participer à cette épreuve.

Jour de Galop. - Quel est votre sentiment avant de monter votre premier classique ?

Coralie Pacaut. - Je suis très fière et très heureuse. Si vous m’aviez dit cela il y a trois ans, je n’y aurais pas cru ! Avec la confiance que Jean-Claude Rouget m’a toujours accordée, je me disais que peut-être un jour il me ferait monter un groupe. Il va y avoir forcément un petit peu de pression de mon côté, mais de la bonne. Jean-Claude Rouget et l’entourage de la pouliche ne me mettent pas de pression. Jean-Claude Rouget fait confiance, et c’est un véritable atout, il n’enferme que très peu dans des ordres.

Le fait que vous connaissiez bien la pouliche vous permet-il aussi d’être sereine ?

Je pense que le fait de monter Zelda tous les matins et d’avoir été associée à elle en course va m’aider. Je sais ce que j’ai entre les mains et comment elle réagit. J’y vais plus en confiance que si c’était avec un autre cheval.

Quelles sont les caractéristiques de Zelda ?

C’est une pouliche assez tendue. Les 1.600m vont peut-être être le bout du monde, je vais devoir faire attention à cela. J’espère que les anglais vont faire du rythme. Nous lui avions mis le bonnet pour sa course de rentrée et pour dimanche nous lui enlèverons… C’est peut-être cela qui l’avait un peu endormie pendant la course. Il faut surtout faire attention qu’elle ne se tende pas dans les chevaux, surtout avec la descente de Longchamp.

Quelle tactique imaginez-vous pour dimanche ?

Nous avons le 7 à la corde, j’espère que nous allons pouvoir prendre un bon départ. Si nous pouvions nous mettre en quatrième ou cinquième position, ce serait le top !

On a vu Jean-Claude Rouget vous faire monter des groupes dernièrement pour faire leader. Pensez-vous que c’était pour vous "préparer" pour dimanche ?

Je ne sais pas. Mais si c’est le cas, tant mieux et c’est bien joué de sa part. Cela m’a permis de voir un peu les rythmes de course et l’ambiance parce que dimanche, ce sera un Gr1 et cela va me mettre une pression supplémentaire. Les jockeys ne sont pas les mêmes que dans les courses de réclamer. Ce sont des épreuves plus tactiques et différentes. Je pense que cela m’a donné de l’expérience et appris à gérer un peu mieux la vitesse.

Quand avez-vous appris que vous alliez monter la Poule d’Essai des Pouliches ?

Mon sous-entraîneur m’en avait parlé, mais j’attendais vraiment d’être certaine et de faire les derniers préparatifs, car on ne sait pas ce qu’il pouvait se passer. Je l’ai su il y a un mois à peu près.

Quelle relation entretenez-vous avec l’équipe de Tony Parker ?

J’ai eu quelquefois Clément Troprès au téléphone pour organiser le tournage de l’émission The Big Bet. L’entourage vient parfois voir la pouliche à l’écurie. Je crois que Tony Parker sera là dimanche…

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.