Prix Allez France (Gr3) : Grand Glory en démonstration

Courses / 01.05.2022

Prix Allez France (Gr3) : Grand Glory en démonstration

Prix Allez France Longines (Gr3)

1re GRAND GLORY

2e BURGARITA

3e AMAZING GRACE

Grand Glory en démonstration

Il y a trois semaines, en remportant pour sa rentrée le Prix Zarkava - Fonds Européen de l’Élevage (L), Grand Glory (Olympic Glory) inaugurait avec brio les couleurs de son nouveau propriétaire, Xavier Marie (haras de Hus). Dimanche, après son succès dans le Prix Allez France Longines (Gr3), Grand Glory a permis à ce dernier de rester invaincu en deux sorties ! De plus en plus impressionnante mentalement et physiquement, la pensionnaire – et princesse ! – de Gianluca Bietolini pourrait désormais poser une option sur un Gr1 en Angleterre...

Contrairement à ses courses précédentes, Grand Glory s’est retrouvée contrainte d’évoluer nettement plus près dans le parcours. En tête, Waldbiene (Intello) a laissé parler sa grande action pour animer l’épreuve à une allure régulière. Rapprochée au moment d’entrer dans la fausse ligne droite, Grand Glory est venue librement en tête de course. Ensuite, c’est sa classe naturelle qui a fait le reste... Grand Glory, selon le tracking, passe des 400m aux 200m en 10’’76 et a fait afficher un temps de 11’’37 des 200m à l’arrivée. En toute décontraction, elle s’impose par trois longueurs et demie… et avec beaucoup de marge. Burgarita se classe deuxième et parvient à repousser jusqu’au bout l’offensive d’Amazing Grace (Protectionnist). La pensionnaire de Waldemar Hickst, finalement troisième, "court de première".

Direction l’Angleterre ? Avant le départ, on ne voyait que Grand Glory dans le rond de présentation. Au fil de ses apparitions, l’élève du haras de Bourgeauville ne cesse d’évoluer physiquement. En course, elle a désormais une parfaite action, dévoilant beaucoup de souplesse. Déjà lauréate au plus haut niveau avec son succès dans le Darley Prix Jean Romanet (Gr1) l’an passé, Grand Glory pourrait bien être engagée dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1)... Rencontré après la course, son entraîneur, Gianluca Bietolini, a déclaré : « Je suis vraiment content que tout se soit bien passé. En gagnant aussi facilement, Grand Glory montre qu’elle a encore envie ! C’est ça le plus important. Aujourd’hui, dans le parcours, la jument a toujours été facile. Elle a encore grandi par rapport à ses dernières sorties. La jument n’a jamais eu le moindre problème de santé et elle est vraiment bien souple. Je n’avais pas voulu courir le Prix Ganay (Gr1) car l’opposition était forte. On veut toujours préserver le moral de la jument. Nous allons discuter de la suite de son programme avec son propriétaire. Il n’est pas impossible qu’on aille en Angleterre afin de participer aux Prince of Wales’s Stakes ou aux King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Grs1). Grand Glory mérite également son engagement dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). »

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/GRANDGLORY-1.pdf

Une sœur de Bois d’Argent. Élevée par le haras de Bourgeauville, Grand Glory est une fille d’Olympic Glory (Choisir), étalon au haras de Bouquetot, dont elle est la deuxième gagnante de Gr1 après Watch Me, lauréate des Coronation Stakes et du Prix Rothschild (Grs1). Elle a été achetée 18.000 € à l’amiable par Marco Bozzi, lors des ventes de yearlings d’octobre Arqana. Lors de la vente d’élevage 2021 d’Arqana, alors présentée par le haras de Castillon, elle a été achetée 2.500.000 € par Yohea (Anne-Sophie Yoh) pour le compte de Xavier Marie.

La mère, Madonna Lily (Daylami), s’est placée trois fois à 2ans et à 3ans, sur 1.600m et 2.000m. Disparue en 2018, elle a donné trois autres gagnants dont Bois d’Argent (Toronado), lauréat d’un Maiden en débutant à 3ans sur les 2.000m de Chantilly, d’une Classe 2 à 4ans, sur les 2.000m de Fontainebleau, et surtout vainqueur du Prix du Ranelagh (L). Maria de la Luz (Machiavellian), la deuxième mère, s’est classée deuxième à 3ans de la Coupe des Pouliches de Marseille (L, 2.000m). Sept de ses neuf produits ont gagné, le plus titré étant Minakshi (Footstepsinthesand), lauréate des Canadian Stakes (Gr2, 1.800m) à Woodbine. Maria de la Luz a donné un autre black type – sur les obstacles cette fois – avec Marble Garden (Royal Academy), gagnant des Prix Guillaume de Pracomtal et Marc Antony (Ls) à Auteuil et quatrième du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2). La troisième mère, Light of Hope (Lyphard), est une propre sœur de l’étalon Alzao (Lyphard), un gagnant du Prix Matchem (L) qui a donné plus de cent black types au haras…

Danehill Dancer

Choisir

Great Selection

Olympic Glory

Alzao

Acidenthera

Amaranthus

GRAND GLORY (F6)

Doyoun

Daylami

Daltawa

Madonna Lily

Machiavellian

Maria de la Luz

Light of Hope

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’05”48

De 1000m à 600m : 24’’44

De 600m à 400m : 11’’46

De 400 à 200m : 10’’83

De 200m à l’arrivée : 11’’30

Temps total : 2’03”51

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.