Prix de la Seine (L) : Hidden Dimples franchit plusieurs paliers

Courses / 15.05.2022

Prix de la Seine (L) : Hidden Dimples franchit plusieurs paliers

Longchamp, dimanche

De lauréate de maiden à gagnante de Listed en un peu plus de deux semaines. Tel est le petit exploit réalisé par Hidden Dimples (Frankel). La pouliche d’André Fabre venait en effet de remporter brillamment son maiden, fin avril, sur les 2.400m de Saint-Cloud, et elle a franchi plusieurs paliers, dix-sept jours plus tard, en s’adjugeant nettement et plaisamment le Prix de la Seine (L). La pouliche de l’écurie Ama.Zingteam était magnifique d’état au rond de présentation et, surtout, très calme. Bien partie, elle a évolué à trois quarts de longueur de l’animatrice, Qarasha (Nathaniel). Dès la fin de la fausse ligne droite, elle a relayé cette dernière en compagnie de la favorite, La Parisienne (Zarak). Hidden Dimples et La Parisienne se sont alors expliquées mais, dans les derniers 100m, la pouliche d’André Fabre a décroché sa rivale pour l’emporter d’une longueur et demie. Pouliche de tenue, Hidden Dimples possède le profil pour aller sur la filière des bonnes courses pour femelles sur 2.400m et viser des épreuves comme les Prix de Royaumont (Gr3) et de Malleret (Gr2).

Elle a tout pour monter de catégorie. Jockey d’Hidden Dimples, Mickaël Barzalona a été séduit par sa partenaire : « En dernier lieu, j’avais gagné en étant derrière un cheval qui m’avait un peu servi de lièvre. Aujourd’hui, nous avons eu droit à une course très tactique. J’ai laissé Qarasha aller devant et je me suis calé sur elle. Cela s’est bien déroulé. Il y a eu une attaque à l’entrée de la ligne droite, mais ma jument était prête à bondir. Elle le fait bien. C’est une pouliche typique de la maison. Elle avait débuté à Deauville, sur P.S.F., un peu tardivement. Elle s’était montrée un peu verte, mais avait pris une bonne troisième place. Après, elle a hiverné et a effectué une bonne rentrée en début d’année. Elle commence à être prête. Aujourd’hui, elle a un peu plus accéléré que dernièrement et s’est montrée bien plus volontaire, devant, que lors de sa précédente victoire. Elle a vraiment un beau physique, elle est bien dans sa tête et est pratique. En résumé, elle a le profil pour monter de catégorie. »

La Parisienne battue par une course tactique. Tendue au rond de présentation, La Parisienne a galopé en quatrième position. À l’entrée de la ligne droite, elle a fait mouvement, faisant illusion pour la victoire. Mais la représentante de Peter Bradley III, Marc Leonetti, de l’écurie JLM Racing et Meridian International n’a pu contrer la future lauréate. Elle a conservé courageusement la deuxième place, d’un nez. Son coentraîneur, Yann Lerner, nous a expliqué : « En dernier lieu, elle a réussi à se sortir du piège, à mi-tournant, alors qu’elle était complétement prise de vitesse. Sur une piste souple, la jument avait, sur sa classe, réussi à faire la différence sur les 100 derniers mètres. Aujourd’hui, elle est venue encore très bien. Sur une piste rapide comme ce dimanche, elle a péché un peu. Si on avait assisté à une course régulière, je pense que le dénouement de cette épreuve aurait été complètement différent. C’est une pouliche qui a besoin d’être dans son action. Elle a une énorme épaule, une énorme action et, aux ordres, j’avais dit à Frankie [Dettori, ndlr] que son seul défaut était de manquer un peu de changement de vitesse. Elle gagne en expérience aujourd’hui et n’a pas eu une course dure. On va voir comment elle rentre et regarder pour la suite de son programme. Dans les grandes courses, il y aura du rythme, et là on verra certainement un autre scénario. La pouliche est battue aujourd’hui par une course tactique, bien française, comme on les connaît... »

Un déboulé défavorable à Know Thyself. Attentiste, en dernière position, Know Thyself (Galileo) s’est rapproché dans la fausse ligne droite en dehors et a donné l’impression de pouvoir lutter pour la victoire. Mais elle n’a pu menacer la lauréate, concluant troisième à un nez de La Parisienne. Entraîneur de Know Thyself, Francis-Henri Graffard nous a dit : « Dès le départ, la course n’a pas été très rythmée... Cela s’est logiquement terminé sur un déboulé et, malheureusement, ma pensionnaire n’est pas avantagée par ce genre de scénario. De plus, à l’entrée de la dernière ligne droite, Know Thyself n’a pas eu toutes ses aises. Elle a ensuite dû effectuer son effort, seule, en pleine piste. Je suis tout de même satisfait de son comportement. »

La nièce de Gregorian. Hidden Dimples est une élève de Coolmore et une fille de l'étalon de Juddmonte Frankel (Galileo). Elle n'est pas passée en vente. La mère, Manderley (Clodovil), s'est classée troisième des EBF Dick Hern Fillies' Stakes (L, 3ans, 1.600m) et quatrième des 1.000 Guinées (Gr1). Manderley a eu quatre partants, mais Hidden Dimples est son premier gagnant en Europe. On lui doit aussi Mrs Frankel (Frankel), gagnante de son Maiden sur le mile de Woodbine à 3ans.

La deuxième mère a produit trois black types, dont l'étalon Gregorian (Clodovil), gagnant des Hungerford Stakes (Gr2) et du Prix Jean Prat (Gr1), mais également sur le podium de la July Cup, des Queen Anne Stakes et des St James's Palace Stakes (Grs1). La troisième mère a donné Crazee Mental (Magic Ring), deuxième des Cheveley Park Stakes (Gr1).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Frankel

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Kind

 

 

 

 

Rainbow Lake

HIDDEN DIMPLES (F3)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Clodovil

 

 

 

 

Clodora

 

Manderley

 

 

 

 

 

Cadeaux Généreux

 

 

Three Days in May

 

 

 

 

Corn Futures

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’21’’09

1.000m à 600m : 25’’53

600m à 400m : 11’’57

400m à 200m : 10’’65

200m à l’arrivée : 10’’96

Temps total : 2’19’’80

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.