Prix de la Société d’Encouragement de Bordeaux (Classe 2) : Ribera, à la force du jarret

Courses / 14.05.2022

Prix de la Société d’Encouragement de Bordeaux (Classe 2) : Ribera, à la force du jarret

Bordeaux-Le Bouscat, samedi

Probante lauréate du Prix d’Odos (Maiden), pour sa deuxième sortie publique, Ribera (Al Wukair) a confirmé sa qualité samedi, à Bordeaux-Le Bouscat, en se montrant pugnace pour s’imposer de haute lutte dans le Prix de la Société d’Encouragement de Bordeaux (Classe 2). Cette représentante de Filippo Ezri et de l’écurie Jeffroy avait débuté à La Teste-de-Buch, le 23 mars, en se classant troisième du Prix Raymond Guillhem (Inédits). Au centre du peloton, le long de la lice intérieure, la future lauréate a été actionnée dès l’entrée de la ligne droite par Jean-Bernard Eyquem. Elle a profité de l’open stretch et s’est montrée très courageuse pour venir à la hauteur de l’animatrice et favorite, Garden Park (Herald the Dawn). Les deux pouliches se sont alors livré un joli mano a mano. Mais Ribera s’est montrée la plus forte pour finalement s’imposer d’une tête, au poteau. Deux longueurs et demie plus loin, Maimouna (Olympic Glory), l’autre pensionnaire de Simone Brogi, complétait le podium sans démériter. Après la course, Simone Brogi, l’entraîneur lauréat, nous a confié : « Ribera a été un peu plus "regardante" aujourd’hui. Elle a aussi un peu bougé dans les stalles et s’est retrouvée un peu loin au départ par rapport à Garden Park, sa dauphine. Ce que j’ai apprécié, c’est que Ribera a bien accéléré dans la ligne droite et s’est montrée lutteuse et maniable. Désormais, il faut monter les échelons et cela ne va pas être simple car je pense qu’elle est meilleure sur les parcours comptant un tournant. J’avais pensé courir le Prix des Rêves d’Or mais comme il s’agit d’un tracé rectiligne... Je pense que Ribera sera une pouliche parfaite pour le Critérium du Bequet (L), fin juillet. Nous avons encore le temps et allons voir ce qu’elle peut courir avant. »

Une nièce de Dunaden. Élevée par la Scea des Prairies, Thomas et Benoît Jeffroy, Ribera est une fille de l’étalon d’Al Shaqab Racing Al Wukair (Dream Ahead), et de Sloane de Borepair (Sèvres Rose), qui n’est jamais parvenue à s’imposer en vingt sorties. Outre Ribera, on lui doit Bonarda (Style Vendôme), lauréate pour ses débuts, à 2ans, à Marseille-Vivaux, avant de remporter six autres courses entre 1.000m et 1.500m dans la catégorie des handicaps comme des réclamers. Sloane de Borepair est également la mère de Chambéry (Monitor Closely), vainqueur de son maiden, en fin d’année de 2ans, sur le sable de Pau. La poulinière a un 3ans, Aour (Ectot), inédit et à l’entraînement chez Simone Brogi, un foal par Romanised (Holy Roman Emperor) et elle a été saillie en 2022 par Magic Dream (Saint des Saints). La deuxième mère, La Marlia (Kaldounévées), n’a jamais été vue en compétition. Au haras, elle a est à l’origine de Dunaden (Nicobar), vainqueur notamment de la Melbourne Cup, de la Caulfield Cup et du Hong Kong Vase (Grs1), et aussi de Pearl Dragon (Nicobar), qui avait débuté sa carrière par deux succès, à Clairefontaine et Chantilly, affichant rapidement une valeur de 44.

 

 

 

Diktat

 

 

Dream Ahead

 

 

 

 

Land of Dreams

 

Al Wukair

 

 

 

 

 

Machiavellian

 

 

Macheera

 

 

 

 

Caerlina

RIBERA (F2)

 

 

 

 

 

 

Caerleon

 

 

Sèvres Rose

 

 

 

 

Indian Rose

 

Sloane de Borepair

 

 

 

 

 

Kaldounévées

 

 

La Marlia

 

 

 

 

La Rotunda

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.