Prix des Cigales (Maiden) : Wootton City en pouliche appliquée

Courses / 06.05.2022

Prix des Cigales (Maiden) : Wootton City en pouliche appliquée

Prix des Cigales (Maiden)

Wootton City en pouliche appliquée

Comme souvent lors des premières courses réservées à la génération des 2ans, la victoire est revenue à une pouliche. Entraînée par Jérôme Reynier, Wootton City (Wootton Bassett), une élève et représentante de Jean-Claude Séroul, avait le physique et les origines pour espérer s’imposer dès ses débuts. Pas très grande, elle a tout de même dévoilé un beau jeu de jambes dès l’ouverture des stalles. Sur une piste mesurée très lourde (5,4), Wootton City a pu rapidement se ranger dans le dos de l’animateur plus expérimenté, Greatel (Pedro the Great). Décalée ensuite du dos de ce dernier à l’entrée de la dernière ligne droite, elle a facilement fait la différence après avoir reçu une petite claque. À trois quarts de longueur, L’Imprévue (Shalaa) a un instant fait illusion pour la victoire mais elle doit finalement se contenter de la deuxième place. En s’emparant de la troisième, à une longueur et demie, Souzak (Zarak) permet à son entraîneur, le très en forme Jérôme Reynier, de placer ses deux pensionnaires sur le podium...

Une piste visiblement pas si lourde... De retour aux balances, Jérôme Reynier a déclaré sur Equidia au sujet de ses deux pensionnaires qui débutaient : « La piste semble souple ce qui ne devrait pas desservir les chevaux au cours de la réunion. Wootton City signe vraiment de bons débuts. Elle avait les origines pour bien faire d’entrée de jeu. C’est une pouliche qui a beaucoup de vitesse. Quand le travail du matin paye, c’est forcément encourageant. Quant à Souzak, il n’a pas eu un parcours facile en étant contraint de galoper à trois quarts de longueur de l’animateur. Il sera plus professionnel lors de sa prochaine sortie. » Encore à cheval, le jockey vainqueur, Antonio Orani, a ajouté : « La piste de Marseille-Borély est une très belle piste. Pour moi, le terrain était juste souple et non lourd comme annoncé. Wootton City a vraiment effectué de bons débuts. Dans la phase finale, elle a vraiment bien accéléré. C’est une belle performance. »

Un vrai pedigree de précocité. Élevée par son propriétaire, Wootton City est une fille de l’étalon de Coolmore Wootton Bassett (Iffraaj) et d’Absolute City (Elusive City), lauréate en débutant, à 2ans, sur les 1.100m de Salon-de-Provence. Cette dernière s’est ensuite imposée dans le Prix Yacowlef (L) avant de s’emparer de la troisième place du Prix Sigy (Gr3). Elle a conclu sa carrière en 41 de valeur. Wootton City est son premier produit. La poulinière a une yearling, Absolute (Teofilo).

Sa deuxième mère, Absolutely True (Westerner), s’est également imposée pour ses débuts, à 2ans, sur le mile de Deauville. Elle avait ensuite pris la cinquième place du Prix d’Aumale (Gr3). Au haras, on lui doit quatre gagnants dont Allons Y (Soldier of Fortune), lauréate du Prix Panacée - Fonds Européen de l’élevage (L), Lars (Siyouni), vainqueur de quatre courses en province entre 2.150m et 2.350m et enfin Le Président (Acclamation) récent gagnant d’un gros handicap à Longchamp et désormais pris en valeur 40. Elle a un 2ans, Veritable (Ribchester), à l’entraînement chez Jérôme Reynier.

Zafonic

Iffraaj

Pastorale

Wootton Bassett

Primo Dominie

Balladonia

Susquehanna Days

WOOTTON CITY (F2)

Elusive Quality

Elusive City

Star of Paris

Absolute City

Westerner

Absolutely True

Actrice Française

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.