Prix des Grès (Inédites) : les premiers pas convaincants de Tariyana

Courses / 16.05.2022

Prix des Grès (Inédites) : les premiers pas convaincants de Tariyana

Chantilly, lundi

Une heure après la belle impression visuelle de Lepard (Sommerabend), dans le pendant réservé aux mâles, Tariyana (Sea the Stars) a également perdu ses rivales dans la phase finale ! Délicate le matin, à l’entraînement, selon les dires de son entraîneur, Francis-Henri Graffard, l’élève et représentante de son Altesse l’Aga Khan débutait avec un bonnet. Encore très immature, elle a sauté le passage de route qui se situe juste avant le dernier tournant, causant de sérieux remous dans le peloton. Restant tout de même proche de la tête de course, sa partenaire, Léa Bails, a ensuite pu se faufiler le long de la corde. Et, une fois le jour trouvé, Tariyana s’est facilement mise hors de portée. Il faut ensuite attendre trois longueurs pour voir Pedra (Manduro) s’emparer de la deuxième place. Cette dernière débutait sous seulement 53,5kg. Une longueur et demie plus loin, Darena (Exceed and Excel), l’autre atout du tandem Francis-Henri Graffard/Son Altesse l’Aga Khan, complète le podium.

Compliquée mais douée

De retour aux balances, l’entraîneur vainqueur, Francis-Henri Graffard, a déclaré : « Tariyana est un peu compliquée le matin. Son cavalier a fait du bon travail avec elle. En sautant le passage de route, la pouliche nous a fait quelques frayeurs... Elle a une jolie action mais elle n’est pas simple à travailler, vu qu’elle reste délicate. Aujourd’hui, cette victoire va lui donner pas mal de moral. Les chevaux apprennent beaucoup lorsqu’ils vont aux courses. Quant à Darena, je trouve qu’elle court également très bien. Ses débuts sont prometteurs pour la suite de sa carrière. »

Sa mère a gagné le Prix Fille de l’Air

Élevée par son propriétaire, Tariyana est une fille de l’étalon des Aga Khan Studs, Sea the Stars (Cape Cross) et de Taniya (High Chaparral), gagnante du Prix Fille de l’Air (Gr3) et deuxième du Prix Panacée (L). Au haras, on lui doit aussi Taniyala (Dansili), lauréate, à 3ans, d’un maiden sur 2.600m à Savenay. La poulinière a une 2ans, Taleya (Pivotal), également à l’entraînement chez Francis-Henri Graffard, une yearling, Tangara (Siyouni), un foal par Golden Horn (Cape Cross). Cette année, elle a été saillie par Zarak (Dubawi).

Sa deuxième mère, Takaniya (Rainbow Quest), s’est imposée pour ses débuts à 3ans sur 2.100m à Chantilly. Outre Taniya, on lui doit trois autres gagnants dont Takadiyr (Manduro), lauréat de six courses entre 1.600m et 2.400m, et aussi Tegerek (Mount Nelson), gagnant en haies à Cheltenham.

Enfin la troisième mère, Takarouna (Green Dancer), est gagnante des Pretty Polly Stakes (Gr2 à l'époque). Ella a notamment produit les black types Takar (Oratorio), Tanoura (Dalakhani), Takali (Kris) et Takarian (Doyoun).

 

 

 

Green Desert

 

 

Cape Cross

 

 

 

 

Park Appeal

 

Sea the Stars

 

 

 

 

 

Miswaki

 

 

Urban Sea

 

 

 

 

 Allegretta

TARIYANA (F3)

 

 

 

 

 

 

Sadler's Wells

 

 

High Chaparral

 

 

 

 

Kasora

 

Taniya

 

 

 

 

 

Rainbow Quest

 

 

Takaniya

 

 

 

 

Takarouna

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 38’’25

De 1.000m à 600m : 27’’58

De 600m à 400m : 12’’41

De 400m à 200m : 11’’61

De 200m à l’arrivée : 11’’83

Temps total : 1’41’’78

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.