Prix du Panier (Classe 1) : Quest the Moon refait surface

Courses / 06.05.2022

Prix du Panier (Classe 1) : Quest the Moon refait surface

Prix du Panier (Classe 1)

Quest the Moon refait surface

Dans sa jeunesse, Quest the Moon (Sea the Moon) avait dévoilé de sérieux moyens. À tel point qu’il avait été installé favori de l’édition 2019 du Derby Allemand (Gr1) après sa victoire dans le Prix du Lys (Gr3) enregistrée sur notre sol. Finalement quatrième du Derby, le représentant de la Stall Salzburg avait ensuite confirmé à 4ans. Ainsi, en 2020, il a remporté le Grosser Preis der Badischen Wirtschaft (Gr2) avant de se classer troisième du Gran Premio di Milano (Gr2). Et, dans le Grosser Dallmayr-Preis - Bayerisches Zuchtrennen (Gr1), Barney Roy (Excelebration) ne l’avait battu que d’une encolure... L’an passé, Quest the Moon n’avait été vu en piste qu’à deux reprises, terminant tout de même troisième d’un Gr3 sur 2.000m à Baden-Baden, le 29 août. Cette année, Quest the Moon a été castré et sa première sortie avait eu pour cadre l’hippodrome de Marseille-Borély, le 15 avril. Ce jour-là, Quest the Moon avait conclu troisième du Prix d’Ensues (Classe 2). De retour dans la cité phocéenne ce vendredi, il est parvenu à renouer – facilement ! – avec le succès à l’occasion du Prix du Panier (Classe 1), temps fort de la réunion phocéenne.

Sans opposition. Parti à sa main, le futur lauréat a, dans un premier temps, évolué à l’arrière-garde d’un peloton emmené grand train par Jas Hennessy (Air Chief Marshal), contraignant un instant le favori, Alessandro ** (Australia), à évoluer en troisième épaisseur dans le premier tournant. Quest the Moon l’a ensuite laissé passer pour prendre son sillage. Prononçant son effort en pleine piste dans la dernière ligne droite, le pensionnaire de Sarah Steinberg n’a pas rencontré la moindre opposition... Muni d’œillères australiennes pour la première fois, Shafaaf (Kitten’s a bien conclu pour prendre la deuxième place, à trois longueurs. La troisième place revient à la rentrante, Stormy Pouss (Stormy River), une longueur plus loin. Quant à Alessandro, il ne s’est visiblement pas sorti du terrain, terminant, en retrait, à la cinquième place.

Il a surpris son jockey. À sa descente de cheval, le jockey lauréat, René Piechulek, a déclaré sur Equidia : « Honnêtement, je suis surpris par la victoire de Quest the Moon. Réussir à remporter une telle course après une aussi longue absence, c’est vraiment bien. Je pensais qu’il allait manquer d’une course... De plus, il n’a pas été dérangé par le terrain bien souple du jour. »

La famille de Telecaster. Quest the Moon est passé deux fois sur le ring de BBAG. Racheté seulement 32.000 € au mois de septembre de son année de yearling, il a trouvé preneur pour 67.000 € quelques mois plus tard. Lorsqu’il avait remporté le Prix du Lys (Gr3), en 2019, Quest the Moon était ainsi devenu le premier gagnant de Groupe, en France, de son père, Sea the Moon (Sea the Stars), l’étalon de Lawnades Stud. Élevé, comme son père, par le Gestüt Görlsdorf, il est le deuxième produit de Questabella (Rock of Gibraltar), une jument qui n’a pas couru. Quest the Moon est son premier gagnant. La poulinière a une 2ans, Questabellina (Sea the Moon).

La deuxième mère a produit Your Old Pal (Rock of Gibraltar), lauréat des Newmarket Stakes (L) et deuxième des King Edward VII Stakes (Gr2). La troisième mère, Bella Colora (Bellypha), s’était imposée dans le Prix de l’Opéra (Gr2) et s’était classée troisième des 1.000 Guinées (Gr1). Elle est déjà l’aïeule d’une trentaine de black types, dont Telecaster (Dante Stakes, Gr2). La quatrième mère n’est autre que la célèbre Reprocolor, d’où les gagnants de Grs1 Cézanne, Colorspin, Kayf Tara, Opera House, Zee Zee Top, Necklace

Cape Cross

Sea the Stars

Urban Sea

Sea the Moon

Monsun

Sanwa

Sacarina

QUEST THE MOON (H6)

Danehill

Rock of Gibraltar

Offshore Boom

Questabella

Rainbow Quest

Questabelle

Bella Colora

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.