Prix Gérard Samoun (Classe 2) : Amedras perpétue l’hommage de Christophe Escuder à Gérard Semoun

Courses / 23.05.2022

Prix Gérard Samoun (Classe 2) : Amedras perpétue l’hommage de Christophe Escuder à Gérard Semoun

Marseille-Borély, lundi

Créé il y a seulement trois ans, suite au décès de Gérard Samoun, un propriétaire bien connu dans le Sud-Est, le Prix Gérard Samoun (Classe 2) a pour le moment été remporté par un seul et unique entraîneur : Christophe Escuder. Un juste retour des choses puisque, lorsque le metteur au point marseillais a pris la décision de s’installer entraîneur, Gérard Samoun avait été l’un des premiers à lui confier quelques-uns de ses représentants. Après le succès de Cashbag (Iron Mask) en 2020, celui de Rocquemont (Anodin) en 2021, Amedras (Anodin), représentant de la casaque d’Abdelhafidh Dridi, a permis à Christopher Escuder de perpétuer une tradition en forme d’hommage en s’adjugeant l’édition 2022...

Parmi les plus rapides à s’élancer, Amedras est venu se positionner à l’extérieur de l’animatrice, Evident Beauty (Le Havre), l’attaquant ensuite sèchement à l’entrée de la dernière ligne droite. Amedras a longuement lutté pour le succès avec la pensionnaire de Jérôme Reynier. Mais, se montrant finalement le plus fort, il parvient à s’imposer de trois quarts de longueur. Sauvée par le poteau, Evident Beauty s’empare de la deuxième place, résistant au double retour des deux compagnons de couleurs propriétés de Jean-Claude Seroul, Padron (Gris de Gris) et Dar Toungi (Kendargent). Ce dernier est finalement troisième, d’un nez.

Des ambitions à l’étranger ou à Vichy

En début de carrière, Amedras avait dévoilé quelques moyens sous l’entraînement de Frédéric Rossi. Ainsi, il avait été jugé digne d’être aligné au départ du Grand Prix de la Région Grand Est - Défi du Galop (L), terminant onzième. Alternant ensuite le bon et le moins bon, Amedras avait fini par faire ses armes dans les gros handicaps. Lors de sa dernière sortie, sur le "toboggan" de Longchamp, il avait d’ailleurs remporté une course support d’événement. Après la course, l’entraîneur lauréat, Christophe Escuder, a confié sur Equidia : « Gérard Samoun était un grand propriétaire passionné. Si, tous les ans, je peux remporter la course qui porte son nom afin de lui rendre hommage, je ne vais pas m’en priver. Aujourd’hui, Amedras rendait du poids à tout le monde. Pour finir, il a fallu qu’il soit courageux pour venir chercher la pensionnaire de Jérôme Reynier [Evident Beauty, ndlr]. Remporter une telle course, sur un terrain qui n’est pas forcément le sien, c’est vraiment bien. Désormais, nous allons peut-être viser les courses à l’étranger, voire une Listed à Vichy au cours de l’été. »

Sa mère est triple placée de Listed en France

Élevé par son propriétaire, Amedras est un fils de l’étalon du haras de la Haie Neuve Anodin (Anabaa) et de Metal Rocket (Muhtathir), deuxième du Prix des Lilas, du Prix de Saint-Cyr et aussi troisième du Prix Cérès (Ls). Outre Amedras, on lui doit Sayann (Spirit One), gagnant de huit courses entre 1.600m et 2.100m, et Soan (Charm Spirit), récent vainqueur d’une Classe 3 sur 2.200m à Cavaillon. La poulinière a une yearling, Sokna (Hunter’s Light).

Sa deuxième mère, Tatante (Highest Honor), n’a pu s’illustrer en quatre sorties en Angleterre. Au haras, on lui doit Lunix (Linamix), gagnant d’un réclamer sur le mile de Compiègne, Midnight Dream (Country Reel), gagnante, à 2ans, d’un maiden sur le sable de Wolverhampton, et aussi de l’inédite Slitana (Dansili). Cette dernière n’est autre que la mère de Son Cesio (Zafeen), gagnant du Prix Hampton (L), deuxième du Prix Texanita (L, à l’époque) et aussi troisième du Prix Sigy (L).

 

 

 

Danzig

 

 

Anabaa

 

 

 

 

Balbonella

 

Anodin

 

 

 

 

 

Blushing Groom

 

 

Born Gold

 

 

 

 

Rivière d’Or

AMEDRAS (H5)

 

 

 

 

 

 

Elmaamul

 

 

Muthathir

 

 

 

 

Majmu

 

Metal Rocket

 

 

 

 

 

Highest Honor

 

 

Tatante

 

 

 

 

Tamnia

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.