Prix Greffulhe (Gr2)  : le vrai Onesto

Courses / 08.05.2022

Prix Greffulhe (Gr2) : le vrai Onesto

Saint-Cloud, dimanche

1er       ONESTO

2e        AGAVE

3e        SIR BOB PARKER

Nous avons retrouvé l'Onesto  (Frankel) qui nous avait tant séduits lors de ses débuts victorieux dans le Prix de Villebon (Inédits), en septembre dernier à Chantilly… Nous avons revu le prometteur poulain, doté d’une accélération fulgurante. L’alezan a survolé le Prix Greffulhe (Gr2), dimanche à Saint-Cloud.

Longtemps dernier, un peu brillant par moments dans une course qui a été marquée par quelques à-coups, il a déployé sa grande action en début de ligne droite et s’est porté sur la ligne des premiers. À environ 100m du but, Stéphane Pasquier lui a mis une claque et Onesto a placé une seconde accélération, se débarrassant de ses rivaux pour s’imposer par deux longueurs et demie. Agave  (Dubawi) est deuxième. Comme dans le Prix Pénélope (Gr3), elle paraissait aller très facilement et est venue sur la ligne des premiers. Mais quand Olivier Peslier, sentant venir Onesto, lui a demandé de réaccélérer, elle n’a pas répondu. Elle est deuxième, une encolure devant Sir Bob Parker (Siyouni). Les autres sont plus loin, Maximus (Intello) étant arrêté.

Mieux sur la distance. Onesto restait sur une huitième place, pour sa rentrée, dans le Prix de Fontainebleau (Gr3) remporté par Welwal  (Shalaa), qui l’avait devancé à 2ans dans le Prix Arazi (Classe 2). Dimanche, il fait plaisir à ses nombreux propriétaires, dont un certain nombre aux accents de trot : Jean-Pierre et Jean-Étienne Dubois, mais aussi l’écurie Hunter Valley de Matthieu Millet, qui a suivi l’exemple "Dubois" en se diversifiant dans le galop… Ajoutez le haras d’Étreham, l’écurie Billon, l’écurie Elag, Hubert Guy et son entraîneur, Fabrice Chappet ! Stoïque, ce dernier a expliqué : « Nous avons tenté l’aventure sur 1.600m en dernier lieu, dans le Prix de Fontainebleau… Il avait bien gagné sur ce type de distance l’an dernier, mais nous avons constaté que c’était trop court : il n’avait pas si mal fini que cela et courait mieux que ne l’indiquait son classement. Il est par Frankel, une mère par Sea the Stars, avec Kahyasi plus loin dans la souche… Aujourd’hui, c’était une préparatoire pour le Prix du Jockey Club, il n’avait pas un bon numéro de corde et il y avait 500m de plus à gérer. Il a une vraie pointe et il ne faut donc pas l’émousser. Il n’est pas spécialement brillant mais a juste beaucoup de gaz. »

Stéphane Pasquier, son jockey, a commenté au micro d’Equidia : « C’est un super poulain, je l’adore, vraiment ! Pour sa rentrée, il était un peu frais, la distance était un peu courte. Aujourd’hui, il montre de la tenue et une vraie capacité à accélérer. Il a avancé un peu par à-coups, il a tout de même un peu de vitesse. C’est une bonne leçon pour gagner le Jockey Club ! » Onesto signe les derniers 600m les plus rapides, en un chrono canon de 33’’63. Il fallait revenir car, devant lui, quelques-uns de ses adversaires ont bien sprinté. Mais il a passé les 400 aux 200m en 10’’76 et est celui qui a le mieux tenu son accélération pour finir, en 11’’20.

Un coup de cœur à Ocala. Hubert Guy aime les États-Unis et c’est à la breeze up d’Ocala qu’il a déniché Onesto, pour 530.000 $. Il nous a dit : « Je vends et j’achète quand je vais à Ocala. Onesto avait fait un breeze époustouflant et je suis allé le voir au barn après son travail. Physiquement, il n’était pas très impressionnant, il faisait un peu "poney", mais se déplaçait très bien. Nous étions plusieurs à vouloir l’acheter et j’ai donc dû dépenser une belle somme pour l’avoir. Je pense qu'en Europe et malgré son pedigree assez exceptionnel, il aurait fait un prix semblable. Ses éleveurs l’avaient présenté yearling à Tattersalls, il avait été racheté 185.000 Gns : comme il y avait beaucoup d’incertitudes sur la tenue des breeze up européennes avec la Covid, il a été envoyé à Ocala. »

Agave battue mais pas abattue. La performance d’Agave est difficile à juger, tout comme l’était sa victoire dans le Prix Pénélope. Elle a montré beaucoup de vitesse et de gaz, avant de rester là pour finir : tient-elle vraiment et pourrait-elle aller sur plus long, sachant que son entourage envisageait les Oaks d’Epsom (Gr1) ? Claude Beniada, représentant en France de Juddmonte, nous a dit : « La participation d'Agave dans les Oaks d'Epsom (Gr1) me semble douteuse. André Fabre et ses propriétaires décideront de la suite. Néanmoins, la performance de la pouliche n'est absolument pas décevante. N'importe qui aimerait posséder un élément gagnant d'une Listed et d'un Gr3 ! Je pense qu'elle sera meilleure dans un terrain plus souple. La distance n'est également pas un problème à mon sens. L'année est longue ! »

Sir Bob Parker encore tendre. Gagnant du Prix de Frauenfeld (Classe 2), Sir Bob Parker (Siyouni) devançait Mirabad (Gleneagles) ce jour-là, lequel a pris la cinquième place du Greffulhe. Le pensionnaire de David Menuisier se comporte bien dimanche, manquant peut-être d’une grosse accélération sur ce type de terrain, et l’entraîneur nous a dit : « Sir Bob Parker court très bien. Il est encore un peu immature et a besoin de prendre de l'expérience. Je suis content de sa prestation. Il a très peu de sorties sur le gazon et c'est la première fois qu'il court sur une piste roulante. Les fois précédentes, c'était plus souple. Il est aussi encore un peu tendre : c'est un grand poulain avec du rayon. Sir Bob Parker a besoin de prendre de la force. Nous allons réfléchir pour la suite. »

PEDIGREE WEATHERBYS : https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2022/Onesto.pdf

Urban Sea et la souche d’Hasili ! Élevé par Diamond Creek Farm, Onesto a été présenté par Wavertree Stables à la breeze up d'Ocala en avril, où il a été acheté 535.000 $ par Hubert Guy. C'est un fils de l'étalon de Juddmonte Frankel (Galileo) et d'Onshore (Sea the Stars), une jument inédite. Onesto est le deuxième produit de sa mère, son premier partant, son premier gagnant. Elle a une 2ans par Australia (Galileo) et une yearling par Gleneagles (Galileo).

La deuxième mère, Kalima (Kahyasi), n'a pas couru mais elle a produit notamment l'étalon Jet Away (Cape Cross), deuxième des Rose of Lancaster Stakes (Gr3, 2.100m). La souche est splendide ! Par Frankel et avec une mère par Sea the Stars, Onesto présente un inbreeding en 3 x 3 sur Urban Sea (Miswaki)… Et il descend aussi de Kerali (High Line), à l’origine d’une des souches de base de Juddmonte puisque mère d’Hasili (Kahyasi), d’où Dansili (Danehill), Cacique (Danehill), Intercontinental (Danehill), Heat Haze (Green Desert), Champs Elysées (Danehill) ou encore Banks Hill (Danehill)…

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Frankel

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Kind

 

 

 

 

Rainbow Lake

ONESTO  (M3)

 

 

 

 

 

 

Cape Cross

 

 

Sea the Stars

 

 

 

 

Urban Sea

 

Onshore

 

 

 

 

 

Kahyasi

 

 

Kalima

 

 

 

 

Kerali

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’10’’73

De 1.000m à 600m : 26’’47

De 600m à 400m : 11’’79

De 400m à 200m : 11’’14

De 200m à l’arrivée : 11’’30

Temps total : 2’11’’43