Prix Karaway (Classe 1) : Kertez fait impression

Courses / 08.05.2022

Prix Karaway (Classe 1) : Kertez fait impression

Saint-Cloud, dimanche

Kertez (Intello) a laissé une belle impression pour venir s’imposer tout à la fin dans ce Prix Karaway, une Classe 1 bien composé. L’élève et représentant de l’écurie Wertheimer & Frère, hongre, devrait désormais pouvoir attaquer les belles courses avec une certaine confiance...

Réticent pour rentrer dans sa stalle comme à son habitude, Kertez a un peu manqué son départ lorsque les stalles se sont ouvertes. Logiquement relayé en dernière position, le pensionnaire d’André Fabre a cependant été aidé par le train régulier. Profitant du dos de Baby Rider (Gleneagles), il a été décalé à mi-ligne droite par son jockey, Maxime Guyon. Et tout en contrôle, Kertez est venu ajuster d’une courte tête Winter Reprise (Intello) sur le poteau. Mettant du temps à trouver le passage dans la phase finale, Kenway (Galiway) a bien conclu pour prendre la troisième place, une franche longueur plus loin. Décevant, Baby Rider a évolué en épaisseur durant toute la course, échouant finalement au pied du podium.

Envisagé au départ de La Coupe. Représentant de l'écurie Wertheimer & Frère, Pierre-Yves Bureau a confié : « Aujourd’hui, Kertez affrontait un vrai lot. Étant donné qu’il est mal sorti de sa stalle, il s’est retrouvé un peu loin en début de parcours. Dans la ligne droite, il a fallu qu’il s’emploie, mais il gagne assez plaisamment. La distance des 2.000m est vraiment optimale pour lui. Je pense que durant toute sa carrière, c’est le meilleur lot qu’il ait eu à affronter. Désormais, nous allons pouvoir le diriger vers les Listeds ou les Groupes. Nous pensons notamment à La Coupe (Gr3) [le dimanche 12 juin à Longchamp, ndlr]. Cependant, rien n’est encore sûr... » Encore à cheval, le jockey lauréat, Maxime Guyon, a ajouté sur Equidia : « Lorsque le poulain prend l’avantage, il a tendance à se relâcher. En voyant que j’avais la pointure de tout le peloton, j’ai préféré attendre pour venir le plus tard possible. Franchement, il le fait bien. Aujourd’hui, le lot tenait vraiment la route. Kertez a franchi un vrai palier depuis l’année dernière. 2.000m, c’est vraiment sa distance ! »

Mention bien pour Winter Reprise. Absent depuis 239 jours, où il avait été arrêté dans les Stand Cup Stakes (L) à Chester, Winter Reprise effectuait une grande rentrée. Impressionnant physiquement dans le rond de présentation, il a fourni une valeur de tout premier plan, lui qui a animé la course. En 2020, il s’était classé deuxième du Prix Lyphard (L). Après la course, son entraîneur, David Menuisier, a déclaré : « Winter Reprise est difficile à avoir fit. C'est un cheval qui prend la vie du bon côté. Je suis très content de cette performance car le gagnant avait déjà deux courses cette année. C'est un gros avantage. Avant la course, j'aurais signé pour une deuxième place. Olivier Peslier l'a monté exactement comme il faut. Je ne sais pas s'il reviendra en France la prochaine fois car il pourrait faire un cheval de gros handicap en Angleterre. »

Un frère de Twist. Élevé par ses propriétaires, Kertez est un fils de l’étalon du haras du Quesnay Intello (Galileo) et de Distortion (Distorted Humor), une jument lauréate d’une course en province sur 1.700m. Kertez est le troisième produit gagnant de sa mère. La poulinière a un 2ans, Slack (Anodin), et une yearling, Solinah (Siyouni).

Distortion a déjà produit Twist (Pivotal), qui s’est classé deuxième du Prix de Saint-Patrick (L), Tumbler (Kingman), lauréat de deux courses pour le moment, et Contortionniste (Pivotal), gagnante de trois courses dont deux Classes 1 sur 1.200m et 1.600m. Distortion est une sœur de Falco (Pivotal), lauréat de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), et d’Iron Lips (Iron Mask), gagnante du Prix Éclipse (Gr3) et du Critérium du Béquet (L), ainsi que troisième du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2).

Sous la troisième mère, on retrouve Légèreté (Rahy), lauréate du Prix de Malleret (Gr2), du Prix de Royaumont (Gr3) et troisième des Prix Marcel Boussac et de l’Opéra (Grs1). C’est la mère de Pilote (Pivotal), gagnant du Prix Matchem (L) et deuxième des Prix Eugène Adam et Guillaume d’Ornano (Gr2).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Intello

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Impressionnante

 

 

 

 

Occupandiste

KERTEZ (H4)

 

 

 

 

 

 

Forty Niner

 

 

Distorted Humor

 

 

 

 

Danzig’s Beauty

 

Distortion

 

 

 

 

 

Unbridled

 

 

Icelips

 

 

 

 

Sea Hill

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’05’’54

De 1.000m à 600m : 24’’84

De 600m à 400m : 11’’97

De 400m à 200m : 11’’63

De 200m à l’arrivée : 11’’88

Temps total : 2’05’’86

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.