Prix Mistigri (Steeple-chase) : Idylle d’Ainay se révèle sur le steeple

Courses / 11.05.2022

Prix Mistigri (Steeple-chase) : Idylle d’Ainay se révèle sur le steeple

Dieppe, mercredi

Jugée digne, à 3ans, de débuter directement à Auteuil, dans le Prix Beaurepaire, Idylle d’Ainay (Authorized) n’avait pu faire mieux que sixième. Mais il ne fallait pas la condamner sur cet échec car elle provient d’une souche tardive. Étonnamment délaissée à 25/1, la représentante de l’élevage d’Ainay et de Philippe et Camille Peltier était magnifique d’état. Vite aux premiers rangs, en sautant parfaitement, elle est venue à hauteur de l’animatrice, Dafeast (Indian Daffodil), dans le tournant final. Entre les deux dernières haies, Idylle d’Ainay contrôlait la course mais elle a flotté devant l’ultime obstacle. Sur le plat, Ironie du Lac (Kamsin) l’a attaquée, lui prenant l’avantage. Mais, dans les cent derniers mètres, calée en dehors, Idylle d’Ainay a repris le meilleur pour ouvrir son palmarès à l’occasion de ses débuts en steeple. Coentraîneur de la lauréate avec son père, Philippe, Camille Peltier nous a expliqué : « Idylle d’Ainay est une pouliche qui n’avait pas de force lorsqu’elle a débuté. Elle n’est pas précoce et il fallait simplement la laisser vieillir. C’est une pouliche qui est très bien dans sa tête et qui travaille bien. Nous nous sommes dit que nous allions sur le steeple directement car elle a beaucoup d’action et pas vraiment de vitesse. Comme elle est facile, ce n’était pas un problème de débuter en steeple directement pour sa rentrée. Les grandes lignes d’Auteuil ne seront pas non plus un problème car elle court à l’économie, a de l’action et est bonne sauteuse. Le matin, devant, elle est très regardante. Je pense qu’elle était perdue aujourd’hui car elle a pris la tête. » Ironie du Lac a livré une belle prestation, terminant deuxième devant la favorite, Ivresse d’Estruval (Bathyrhon).

La nièce de Fleur d’Ainay. Élevée par Stéphane Milaveau comme son nom l’indique, Idylle d’Ainay est une fille d’Authorized (Montjeu), parti en Turquie, et de Perle d’Ainay (Dark Moondancer), placée en haies à Auteuil et Pau. C’est la sœur d’Étincelle d’Ainay (Muhtathir), gagnante sur le steeple de Paray-le-Monial, et de Master Dancer (Masterstroke), vainqueur sur le steeple de Nîmes et exporté ensuite en Angleterre. Après Idylle d’Ainay, Perle d’Ainay a eu Cyclone d’Ainay (Montmartre), un 2ans.

La deuxième mère, Guendale (Cadoudal), compte une cinquième place dans le Prix Géographie (Haies) à Auteuil. Remarquable reproductrice, elle a produit Flower des Champs (Robin des Champs), lauréate du Prix Sytaj (Listed à l’époque) et deuxième du Prix Orcada (Gr3), Fleur d’Ainay (Poliglote), gagnante du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), Étoile d’Ainay (Dom Alco), lauréate du Grand Prix de Pau (Gr3) et mère d’Héros d’Ainay ** (Sholokhov), gagnant du Prix Go Ahead (L) dès ses débuts, mais aussi Crystal d’Ainay (Saint Preuil), vainqueur de Gr2 sur les claies de Cheltenham et l’étalon Guendale’s Star (Sholokhov).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Montjeu

 

 

 

 

Floripedes

 

Authorized

 

 

 

 

 

Saumarez

 

 

Funsie

 

 

 

 

Vallée Dansante

IDYLLE D’AINAY (F4)

 

 

 

 

 

 

Anshan

 

 

Dark Moondancer

 

 

 

 

Oh So Well

 

Perle d’Ainay

 

 

 

 

 

Cadoudal

 

 

Guendale

 

 

 

 

Rose Sanguine