Prix Servanne (L) : Prince Lancelot, meilleur que jamais

Courses / 03.05.2022

Prix Servanne (L) : Prince Lancelot, meilleur que jamais

Chantilly, mardi

Récent lauréat après une grande rentrée dans une Classe 2 à Chantilly, le 13 avril sur la distance de 1.110m, Prince Lancelot (Sir Prancealot) montrait alors qu’il allait certainement falloir compter sur lui cette année. À l’honneur plus tôt dans sa carrière sur le créneau du sprint en remportant notamment le Prix Zeddaan (L), le représentant d’Antoine Gilibert et de Fabrice Chappet affrontait de sérieux clients – Egot (Invincible Spirit) et Marianafoot (Footstepsinthesand) – au départ du Prix Servanne (L)... Mais Prince Lancelot a tout simplement montré qu’il était lui aussi un sérieux adversaire !

En dernière position durant la première partie du parcours, Prince Lancelot a ensuite profité que le peloton se soit légèrement décalé de la corde pour venir faire son effort le long du rail intérieur. Uniquement accompagné aux bras par son jockey, Stéphane Pasquier, le pensionnaire de Fabrice Chappet a repoussé jusqu’au bout les retours de Manjeer (Footstepsinthesand) et de Stormbringer (Dutch Art). Une tête plus loin, c’est finalement Manjeer qui se classe deuxième. Le pensionnaire de Carina Fey résiste d’une encolure face à Stormbringer, finalement troisième.

Il a passé un cap. Après la course, l’entraîneur du lauréat, Fabrice Chappet, a confié : « Prince Lancelot a l’air d’avoir passé un cap cette année. Il confirme tout simplement sa récente victoire. L’an passé, il avait déjà gagné sa Listed sur 1.200m [le Prix Moonlight Cloud, ndlr]. C’est un cheval qui est très serein. Aujourd’hui, il a donc rempli son contrat. »

Manjeer efface rapidement son échec de Dubaï. L’hiver dernier, Manjeer s’est produit à quatre reprises sur l’hippodrome de Meydan. Sa meilleure prestation s’était soldée par une deuxième place, pour sa découverte du dirt, dans le Mahab Al Shimaal (Gr3). Plus revu depuis son échec dans la Dubai Golden Shaheen (Gr1), Manjeer a effectué une rentrée encourageante dans le Prix Servanne. Son entraîneur, Carina Fey, a confié : « Il court très bien, il est en forme. Aujourd'hui il a eu son terrain. C'est un cheval un peu compliqué lorsque quelque chose ne va pas. Aujourd'hui tout s'est bien passé. Il nous a fait voir qu'il était prêt à revenir à la compétition après Dubaï. Pour la suite, nous avons trois ou quatre possibilités fin mai : en Allemagne ou en France, au niveau Groupe ou Listed. »

Stormbringer, un spécialiste de la ligne droite de Chantilly. Stormbringer connaît une belle réussite sur la ligne droite de Chantilly : il a notamment remporté le Prix Hampton (L). Récent septième, pour sa rentrée, dans le Prix Cor de Chasse (L) remporté par Egot (Invincible Spirit), cinquième du Prix Servanne, le représentant de Charles Wentworth a montré un tout visage, mardi. Gavin Hernon a déclaré au sujet de son pensionnaire : « C’est un cheval très fainéant le matin. L’année dernière, il a remporté une Classe 3 pour sa rentrée, où il n’a pas fait une valeur de 40. Il monte avec ses courses. Aujourd’hui il a eu un super parcours. Il est bien sorti des stalles, mieux que d’habitude. Il avait le dos du leader et a bien giclé. Stormbringer a bien terminé sa course. Chantilly est son jardin, il y a gagné son Quinté, une Classe 2 et une Listed. C’est dommage de ne pas avoir plus d’option ici. Nous allons rentrer à la maison et décider de la suite. »

Issu d'une sœur de Rainbow Crossing. Élevé par l'écurie Skymarc Farm, Prince Lancelot a été cédé 90.000 € à Amanda Skiffington, lors de la vente de yearlings v.2 Arqana, alors qu'il était présenté par le haras de la Louvière. C'est un fils de Sir Prancealot (Tamayuz), qui fait la monte en Californie (après avoir débuté en Irlande), et de Rainbow Vale (Moss Vale), placée à 2ans sur les 1.500m de la P.S.F. deauvillaise, dont il est le premier produit. La poulinière a une 3ans, Raining (Oasis Dream), huitième pour son unique sortie au Bouscat pour l’entraînement de François Rohaut, et une 2ans, Raining (Oasis Dream).

La deuxième mère, Rainbows for All (Rainbows for Life), a gagné ses deux premières courses à 2ans sur 1.400m, dont les Debutante Stakes (Gr3, à l'époque). Elle a notamment donné Rainbow Crossing (Cape Cross), lauréate du Prix Petite Étoile (L). C'est la mère d'Al Jazi (Canford Cliffs), gagnante des Oak Tree Stakes (Gr3) à deux reprises, et de la placée de Listed Rime à Rien (Amadeus Wolf). Rime à Rien a produit à son tour Soffia (Kyllachy), gagnante des Sapphire Stakes (Gr2) et des Ballyogan Stakes (Gr3), et Nationalista (Nathaniel), lauréate du Prix Haras du Lion - Prix Urban Sea - FEE (L).

 

 

 

Nayef

 

 

Tamayuz

 

 

 

 

Al Ishq

 

Sir Prancealot

 

 

 

 

 

Catrail

 

 

Mona Em

 

 

 

 

Moy Water

PRINCE LANCELOT (M4)

 

 

 

 

 

 

Shinko Forest

 

 

Moss Vale

 

 

 

 

Wolf Cleugh

 

Rainbow Vale

 

 

 

 

 

Rainbows for Life

 

 

Rainbows for All

 

 

 

 

Maura’s Guest

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 13”55

De 1000m à 600m : 22’’46

De 600m à 400m : 11’’29

De 400 à 200m : 11’’41

De 200m à l’arrivée : 12’’30

Temps total : 1’11”01

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.