Prix Texanita (Gr3) : Kingentleman, un premier couronnement sur le sprint

Courses / 16.05.2022

Prix Texanita (Gr3) : Kingentleman, un premier couronnement sur le sprint

Chantilly, lundi

1er       KINGENTLEMAN

2e        LE CADEAU

3e        HAZIYM

Sujet estimé au sein de l’écurie de Pia & Joakim Brandt, Kingentleman (Kingman) possède le physique d’un poulain vraiment tardif. Assez grand, l’élève et représentant de Guy Pariente avait ouvert son palmarès pour sa troisième course, dans un maiden sur le parcours des 1.600m de la P.S.F de Chantilly, le 15 janvier. Enchaînant un mois plus tard par une victoire dans une Classe 1 sur 1.300m, toujours à Chantilly, où il dominait notamment Sicilian Defense (Muhaarar), Kingentleman n’avait plus d’autres choix que d’aller frapper aux portes des courses black types... Septième du Prix Montenica (L), il s’était ensuite classé sixième des Prix Djebel et Sigy (Grs3). Devant apprendre son métier comme tout nouveau venu dans une discipline, Kingentleman a finalement attendu sa deuxième sortie sur le sprint pour décrocher son black type majuscule !

Rapidement monté à la pointe du combat, Kingentleman a ainsi évolué à l’extérieur du grandissime favori de l’épreuve, Ebro River (Galileo Gold). Attaquant sèchement ce dernier à 400m du but, il s’est ensuite montré tenace pour garder l’avantage jusqu’au bout. Kingentleman, selon le tracking, a signé cinq des six meilleurs partiels de la course. Il passe des 400m aux 200m en 11''07 et a fait afficher un temps de 11''74 des 200m à l'arrivée. Contrarié dans sa progression par Ebro River, qui semblait sur ses fins, Le Cadeau (Dabirsim) n’a pu réellement s’exprimer qu’à 100m du but... Il échoue finalement à la deuxième place, à trois quarts de longueur du lauréat. À une courte tête, Haziym (Lope de Vega) s’est montré dur pour venir s’emparer de la troisième place.

Peut faire partie de l’élite sur le sprint.

Après la course, l’un de ses entraîneurs, Pia Brandt, a confié : « Je savais que mon poulain allait devenir un bon sprinter ! Aujourd’hui, même s’il a bénéficié d’une bonne course, le poulain avait tout pour lui... Kingentleman a de gros moyens mais il est vraiment tardif. C’est un élément d’avenir. Ses dernières sorties, moyennes, s’expliquent par le fait qu’il a appris à courir sur le sprint. On ne devient pas sprinter en une seule sortie. Je pense qu’il a maintenant la technique pour faire partie de l’élite sur ce créneau. Je suis ravi pour son éleveur et copropriétaire, Guy Pariente ! 1.200m c’est vraiment son sport. Prochainement, nous allons discuter de la suite de son programme. Aller à l’étranger n’est pas impossible maintenant qu’il a décroché son black type. C’est lui qui nous dira s’il a envie de courir (rires). »

Le Cadeau, pas vraiment gâté dans le parcours...

Le Cadeau s’est révélé sur le sable cet hiver. Quatrième du Prix Montenica (L), le représentant de madame Jacques Cygler restait sur une bonne troisième place dans le Prix Sigy (Gr3). N’ayant pas eu toutes ses aises dans le Texanita, il s’est tout de même montré courageux pour venir chercher la deuxième place tout à la fin. Joint par téléphone, son entraîneur, Henri-Alex Pantall, a déclaré : « Le cheval court vraiment très bien. Il répète toujours ses courses. Il n'a sûrement pas bénéficié du parcours le plus limpide possible, ce qui est un peu dommage, mais il a été courageux et vient bien finir. »

Mention très bien pour Haziym !

Supplémenté pour participer au Prix Texanita, Haziym venait d’ouvrir son palmarès, pour sa deuxième sortie, dans un maiden sur la ligne droite de Fontainebleau. En parvenant à prendre la troisième place avec si peu de métier et face à des éléments aguerris au niveau black type, c’est assurément un signe de qualité. De retour aux balances, Francis-Henri Graffard a déclaré au sujet de son pensionnaire : « Il confirme ce que je pensais de lui. C'est un cheval qui a de la vitesse, qui est intéressant à suivre. Il a voyagé en étant soutenu par Christophe [Soumillon, ndlr] mais il est vraiment bébé. Il n’a couru que deux fois. Il vient de gagner un maiden donc il manque un petit peu de métier contre ces chevaux-là. Mais c'est un cheval sympa. Je vais voir comment il rentre. Ensuite, il courra une Listed sur 1.200m. »

Ebro River, la déception

Installé grandissime favori du Prix Texanita, Ebro River a déçu. Plus revu sur notre sol depuis sa huitième place dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), il venait d’effectuer une rentrée encourageante face à ses aînés à Newmarket, le 13 avril, dans les Abernant Stakes (Gr3, 1.200m). Cinquième, le représentant d’Al Shaqab Racing s’annonçait comme le cheval à battre. Lundi, il disputait tout de même sa onzième course... Après l'épreuve, son entraîneur, Hugo Palmer, a confié à Scott Burton du Racing Post : « Je me creuse la tête afin de trouver une explication... Le terrain semblait à sa convenance mais il n’a pas été en mesure de l’emporter. C'était plus drôle lorsqu’il avait pris l'habitude de traverser la piste et de gagner. Aujourd’hui, il va tout droit mais il est battu ! Vous l'avez vu avant la course, il était magnifique et Jamie [ James Peter Spencer, son jockey] était très content de la manière dont il se déplaçait, de son attitude... Aujourd’hui, mon cheval a couru en dessous de son réel niveau. L’année est encore longue... »

Un frère de Restiany

Élevé par son propriétaire, Guy Pariente, Kingentleman est un fils de l'étalon de Juddmonte Kingman (Invincible Spirit) et de la bonne sprinteuse Restiadargent (Kendargent). Lauréate de trois courses dont le Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) et le Prix d'Arenberg, cette jument avait terminé troisième des Diamond Jubilee Stakes (Gr1, 1.200m), à une encolure de la championne australienne Black Caviar (Bel Esprit) et de Moonlight Cloud (Invincible Spirit). Kingentleman est le cinquième produit de Restiadargent et le troisième vainqueur, après notamment Restiany (Frankel), lauréat du Prix de Saint-Patrick (L). La poulinière a aussi la 2ans Steady Woman (Kingman), à l'entraînement chez Christopher Head, et la yearling Havraise (Le Havre). En 2021, elle a été saillie par Persian King (Kingman).

La deuxième mère, Restia (Montjeu), n'a pas couru. Outre Restiadargent, elle a donné Restiana (Kendargent), lauréate du Prix de Suresnes (L) et deuxième du Prix Fille de l'Air (Gr3). Il s'agit de la souche de Resless Kara (Akarad), lauréate du Prix de Diane (Gr1).

 

 

 

Green Desert

 

 

Invincible Spirit

 

 

 

 

Rafha

 

Kingman

 

 

 

 

 

Zamindar

 

 

Zenda

 

 

 

 

Hope

KINGENTLEMAN (M3)

 

 

 

 

 

 

Kendor

 

 

Kendargent

 

 

 

 

Pax Bella

 

Restiadargent

 

 

 

 

 

Montjeu

 

 

Restia

 

 

 

 

Restifia

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 13’’58

De 1.000m à 600m : 22’’88

De 600m à 400m : 11’’23

De 400m à 200m : 11’’12

De 200m à l’arrivée : 11’’77

Temps total : 1’10’’58

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.