Prix Vanille (Haies) : Iyoko fait parler la classe

Courses / 07.05.2022

Prix Vanille (Haies) : Iyoko fait parler la classe

Auteuil, samedi

En 2021, Iyoko (Cokoriko) avait réussi de belles choses en concluant notamment quatrième d’un Prix Isopani de très bonne facture. Pouliche allante, comme une bonne partie de sa famille, la représentante de Pascal Journiac avait le profil pour signer une rentrée gagnante… Ce qu’elle a fait dans le Prix Vanille ! Bien partie, elle a galopé en troisième position avant de prendre les commandes à mi-ligne d’en face. Elle a progressivement fait éclater le peloton. L’animatrice de la première heure, Saga du Berlais (Masked Marvel), revenait sur elle entre les deux dernières haies, mais elle a chuté lourdement à l’ultime obstacle. Iyoko avait le champ libre, mais elle a dû se montrer très courageuse pour contrer le retour d’Hepzibah (Masterstroke), laquelle a fini fort pour menacer Iyoko. Cette dernière a repris une tête au passage du poteau. Ce premier succès d’Iyoko a fait dire à son entraîneur, Pascal Journiac : « En dernier lieu, dans le Prix Marise neutralisé, elle avait fait trois tours de piste pleine balle en liberté. Après cela, elle avait fait un malaise. C’est une pouliche qui n’est pas simple, un tracteur. J’ai fait l’erreur de la courir en plat et ça l’a chauffée. Elle a de l’abattage et sera mieux en steeple et sur une piste plus souple. Il faut qu’elle se façonne. Elle a déjà vu le steeple et le passe bien. Nous l’avons recourue en haies pour repartir du bon pied après l’incident du Prix Marise. C’est un succès qui nous fait plaisir car nous avons vécu une mauvaise série. Nous allons voir le programme, mais elle sera encore mieux à l’automne. »

Hepzibah a confirmé ses bons débuts sur les haies lyonnaises il y a une quinzaine de jours. Après avoir longuement patienté, elle a tracé une ligne droite prometteuse pour échouer de peu, après être arrivée à hauteur d’Iyoko à 150m du but. Itialene (Doctor Dino) a eu également un parcours à l’économie et elle a été capable de tracer un dernier kilomètre prometteur pour s’octroyer la troisième place.

La petite-fille de Kario de Sormain. Élevée par Alexandrine Berger et son fils Cesare Gallorini Berger, Iyoko est une fille de Cokoriko (Robin des Champs), étalon au haras de Cercy, et d’Alystok (Nickname), une jument inédite. Iyoko est le deuxième vainqueur de sa mère après Gitane Bleue (Cokoriko), gagnante du Prix Yves d’Armaillé (Gr3 AQPS). Pour le moment, Alystok n’a rencontré que Cokoriko. Ses quatre produits répertoriés sont par cet étalon. Après Iyoko, elle a eu Lehiko Star (Cokoriko), une yearling. La deuxième mère d’Iyoko n’est autre que la bouillante championne Kario de Sormain (Guntboat Diplomacy), lauréate des Prix Georges Courtois (Gr2) et Héros XII (Gr3) avec Nathalie Desoutter. Kario de Sormain est la mère de trois gagnants, dont Enée (No Risk at All), troisième du Prix du Bourbonnais (Gr2 AQPS) et gagnant sur les haies de Bordeaux. C’est la souche de Drôle d’Histoire (Lucarno), lauréate du Prix Achille-Fould (L).

 

 

 

Garde Royale

 

 

Robin des Champs

 

 

 

 

Relayeuse

 

Cokoriko

 

 

 

 

 

Nikos

 

 

Cardounika

 

 

 

 

Cardoudalle

IYOKO (F4)

 

 

 

 

 

 

Lost World

 

 

Nickname

 

 

 

 

Newness

 

Alystok

 

 

 

 

 

Gunboat Diplomacy

 

 

Kario de Sormain

 

 

 

 

Bialystok