Retour sur l’assemblée générale de la Fégentri

Autres informations / 12.05.2022

Retour sur l’assemblée générale de la Fégentri

Retour sur l’assemblée générale de la Fégentri

Après les années Covid qui ont contraint la Fégentri d’abord à déclarer 2020 "année blanche" puis à tenir son assemblée générale 2021 (la 66e de son histoire) en téléconférence, ses assises 2022 ont pu à nouveau se tenir en présentiel le week-end dernier, à Bro Park (SE), à l’invitation du Swedish Amateur Club.

Outre la remise des éperons d’or 2021 à Cesar Alonso de la Pena (Espagne) chez les Gentlemen et Hana Jurankova (Autriche) chez les Cavalières, le week-end aura notamment été marqué par la réintégration de l’Angleterre et du Danemark, de sorte que le nombre de nations actives réunies au sein de la Fégentri dépasse à nouveau la vingtaine, fédérées pour l’organisation des circuits internationaux des World Championships for Amateurs Riders,

Élie Hennau réélu président. L’ordre du jour a sollicité les scrutins de l’assemblée pour désigner les membres du staff exécutif, aux responsabilités pour un mandat de trois ans. Se proposant d’assumer à nouveau la présidence, le président Élie Hennau (Belgique), en place depuis 2017, où il avait succédé à Nathalie Bélinguier (promue présidente d’honneur), a réuni la totalité des suffrages, avant de soumettre à l’approbation de l’assistance la composition de son bureau exécutif. D’où la reconduction, aux titres de vice-présidents, de Gérard de Chevigny (France) et Paul von Schubert (Allemagne) ; et aux titres de commissaires, de Franco Castelfranchi (Italie), Hans Engblom (Suède) et Don Yovanovich (États-Unis). La nouveauté également, c’est l’appoint de deux nouveaux commissaires, David Dunsdon (Grande-Bretagne) en cette année déterminante de réimplication de son pays, et Mohammed Al Hashimi (Oman) qui vient illustrer à nouveau l’intérêt des pays du Moyen-Orient pour la cause de l’équitation de course amateur, à l’échelle internationale.

Charlotte Rinckenbach, nouvelle secrétaire générale. Les assises annuelles de la Fégentri ont aussi été marquées par l’intronisation de Charlotte Rinckenbach, tout récemment installée au poste de secrétaire générale. Ayant grandi à Maisons-Laffitte, elle y a nourri une passion du cheval qui l’a menée de l’équitation classique à l’équitation de course – avec obtention de la licence de cavalière à 18 ans (promotion Jean-Christophe Monnin, en octobre 2011), simultanément à son accès en études supérieures. Suite à l’obtention du diplôme du Godolphin Flying Start (promotion 2019), elle a passé deux ans auprès de Francis Graffard à Chantilly comme Racing and Communication Manager, puis l’hiver dernier, au sein de l’organisation du Meeting de Dubaï comme membre de l’International Department. De nouveaux horizons se profilent pour la Fégentri avec cette nomination, en réponse aux fondamentaux internationaux qui président à la Fégentri depuis sa création en 1955.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.