Tattersalls Ireland Goresbridge Breeze up : une Saxon Warrior vendue 520.000 € fait tomber le record

International / 19.05.2022

Tattersalls Ireland Goresbridge Breeze up : une Saxon Warrior vendue 520.000 € fait tomber le record

La breeze up de Tattersalls Ireland était relativement calme jusqu’au passage, à 17 h 30, d’une pouliche de la première génération du lauréat classique Saxon Warrior (Deep Impact). C’est à l’issue d’une longue bataille que Stephen Hillen a posé l’enchère gagnante à 520.000 €. Il s’agit du record de la breeze up irlandaise et du top price européen des pouliches cette année. Elle a été élevée par James Hanly, de Ballyhimikin Stud, et Emmanuel de Seroux. Comme il le fait chaque année, son éleveur a décidé de passer directement quelques produits à la breeze up. Elle était présentée par Katie Walsh, de Greenhills Farm. Cette dernière a déclaré : « C’est une magnifique pouliche, avec un bien joli pedigree. Tout le monde en était amoureux. » Kathie Walsh avait vendu en 2018 le top price (315.000 €), East (Frankel), elle aussi achetée par Stephen Hillen. Elle avait remporté le Prix Thomas Bryon (Gr3) et s’était classée deuxième du Breeders’ Cup Fillies Turf et troisième de la Poule d’Essai des Pouliches (Grs1).

Une petite-fille d’Ask for the Moon. Stephen Hillen a expliqué : « La pouliche ne ressemble pas à East, mais son breeze a été impressionnant. Elle n’est pas bâtie comme une pouliche précoce. Au contraire, elle fera 1.600m ou même 2.000m. Elle va aller chez Kevin Ryan pour un nouveau client et on la verra plus tard dans la saison. » La mère, Causeway Queen (Giant’s Causeway), restée inédite, a produit le placé black type en Italie Surbett (Rock of Gibraltar). Le meilleur nom qui apparaît dans le pedigree est celui de la deuxième mère, Ask for the Moon (Dr Fong), qui a gagné le Prix Saint-Alary (Gr1) pour la casaque de Jean-Pierre Dubois avant de produire le lauréat des Dee Stakes (Gr3) et troisième du Derby (Gr1), Astrology (Galileo). 

Les acheteurs de Dubaï très actifs. Avant le top price provisoire, cinq autres 2ans ont affiché un prix à six chiffres. Agissant pour Rabbah Bloodstock, Jono Mills s’est adjugé pour 160.000 € un poulain par Bernardini (A P Indy) et une gagnante black type aux États-Unis. Présenté par Knockanglass Stables, il partira en juillet pour Dubaï. L’année dernière, il avait été déniché pour 20.000 $ (16.350 €). Dubaï sera aussi la destination d’une pouliche par Super Saver (Maria’s Mon), adjugée elle aussi à Rabbah Bloodstock. Hyde Park Stud réalise là une belle plus-value, car elle a été payée 12.000 $ (11.400 €) et revendue à 130.000 €. Une pouliche par Cairo Prince (Pioneerof the Nile) a fait monter les enchères à 125.000 €. C’est Bhupat  Seemar, un jeune entraîneur à Dubaï, qui se l’est offerte. Elle n’avait pas atteint son prix de réserve (25.000 $) à la vente de septembre de Keeneland et était présentée par Powerstown Stud. Sur le coup de 18 h 30, avec encore une quarantaine de lots attendus sur le ring, le prix moyen tournait autour de 36.000 €, en baisse de 3 % par rapport à 2021, une année où la vente avait eu lieu à Newmarket et les prix étaient affichés en livres.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.