ALLO AFASEC !

Autres informations / 23.06.2022

ALLO AFASEC !

ALLO AFASEC !

Que vous évoque le nom Afasec ? Probablement la formation : celle des futurs jockeys, des futurs salariés des écuries de course… Mais elle est bien plus que cela ! La structure est au service des salariés des écuries de course. Son but ? Être à leurs côtés, les aider, les suivre, les soutenir : "accompagner, aider, conseiller". Voici le slogan de l’action sociale de l’Afasec.

Le terme "action sociale" peut faire peur : pas de panique ! L’Afasec est là pour simplifier la vie de tous les salariés des écuries de course. Vous avez des enfants ? Elle peut vous aider pour un système de garde adapté, ce qui, on le sait, peut s’avérer être un vrai parcours du combattant. Des questions sur la santé ? Elle peut répondre à vos demandes, voire vous apporter une aide financière. Recherche d’un logement ? L’Afasec vous aide dans des démarches qui, sans cela, demandent énormément de temps (et d’énergie) ! Alors, n’hésitez pas : appelez-les !

L’Afasec est là… vraiment là !

Hugues Leclercq est le directeur de l’action sociale de l’Afasec et il explique : « Le mot le plus important pour décrire "action sociale" est : accompagner. Et on ne peut accompagner que si l’on est à proximité des salariés des écuries de course, pour avoir une présence sur le terrain. Or, l’Afasec est présente à proximité des hippodromes et dans les grandes régions de l’activité du galop et du trot. Notre but est d’être très réactifs : quand nous avons connaissance d’une situation sociale, nous nous déplaçons en 24 à 48 heures grand maximum pour comprendre, réagir et aider. Nos accompagnants sont par ailleurs polyvalents : nous sommes en mesure d’apporter des réponses à toutes les questions que peuvent se poser les salariés des écuries de course. Et être réactifs : nous pouvons, en 24 à 48 heures, verser une aide financière à un salarié en difficulté si cela est nécessaire. »

Un accompagnement durant toute la carrière du salarié

L’Afasec peut être présente durant toute la carrière des salariés de course, qui ont des métiers bien particuliers. Hugues Leclercq explique : « Ce sont des métiers où nous sommes amenés à bouger, raison pour laquelle tous nos services sont développés sur le plan national. Je pense qu’il est rassurant, ne serait-ce que pour les parents qui laissent leurs enfants à l’école des courses hippiques, de savoir qu’ils seront accompagnés tout au long de leur carrière. C’est réellement un plus. »

Bouger veut dire, par exemple, déménager. Dans certaines régions et villes, on sait à quel point se loger coûte cher et les listes d’attente pour les logements sociaux sont cauchemardesques. Grâce à un travail de lobbying, de négociations et de partenariats avec les collectivités et élus locaux, l’Afasec peut aider : « Nous sommes là pour mettre en avant les salariés des écuries de course auprès des élus locaux : ils sont des concitoyens et participent à la vie du territoire. L’Afasec est donc associée aux politiques de territoire. Si vous déménagez, nous avons nos résidences qui bénéficient de toutes les évolutions récentes (éducatives, une restauration qui évolue, activités à proximité, etc.) et nous travaillons sur la configuration de nos logements, nous nous ouvrons davantage au privatif… Mais nous avons aussi des partenariats forts avec les bailleurs sociaux dans différents territoires : nous pouvons actionner différents leviers pour aider à obtenir un logement social plus rapidement. »

L’Afasec accompagne les salariés tout au long de leur carrière, en cas de changement de région, etc., mais aussi en cas de dépenses de santé (frais optiques, etc.) et d’accident. Les métiers des courses peuvent être exigeants. L’Afasec propose ainsi une protection sociale du salarié via un contrat prévoyance et mutuelle en lien avec l’AG2R la Mondiale : elle gère ce contrat afin d’aider à faire face financièrement aux dépenses de soins comme aux difficultés financières liées à la longue maladie ou à l’accident.

Les différentes allocations sociales disponibles

L’Afasec a mis en place un panel de quinze allocations sociales spécifiques, pour venir en aide aux salariés. Il peut s’agir d’aides bien définies ou d’aides exceptionnelles qui sont consenties lors des commissions sociales nationales. La majorité de ces aides concerne la famille ou les enfants :

– allocation naissance ;

– allocation modes de garde ;

– allocation scolaire ;

– allocation étudiant ;

– allocation loisirs et découverte de 3 à 18 ans ;

– allocation vacances familiales…

D’autres ont un rapport avec la vie quotidienne comme l’allocation transport.

Pour les familles

Les métiers des courses se féminisent et le modèle familial évolue. Pour tous ceux travaillant dans une écurie de course, en horaire décalé, trouver un mode de garde est difficile, sachant que c’est déjà un parcours du combattant pour ceux ayant des horaires plus traditionnels. C’est aussi un point sur lequel l’Afasec peut apporter son aide : « Nous essayons de développer les modes de garde adaptés et nous pouvons apporter notre aide. De même, pour les familles, nous avons plusieurs aides financières, dont l’allocation modes de garde : nous pouvons compléter par une aide financière l’aide publique de la MSA. » Sans compter les aides vacances, etc.

Une équipe présente pour aider !

Hugues Leclercq nous a présenté les équipes de l’action sociale de l’Afasec : « Nous avons cinq assistantes sociales. Elles se trouvent dans une de nos résidences mais elles couvrent environ une vingtaine de départements et se déplacent. Nous avons aussi deux conseillères en économie sociale et familiale. Et il y a bien sûr les équipes éducatives de nos sept résidences. Au total, nous avons environ une trentaine de personnes disponibles pour les salariés des écuries de course. Et il ne faut pas hésiter à nous contacter ! » Par téléphone, mail ou en rendez-vous…

Si vous souhaitez en savoir plus, comment l’Afasec peut vous épauler dans votre quotidien, consultez leur site internet (lien : https://afasec.fr/accompagnement/ )