Belmont Stakes (Gr1) : Mo Donegal, le grand jour de Mike Repole

International / 12.06.2022

Belmont Stakes (Gr1) : Mo Donegal, le grand jour de Mike Repole

Belmont Stakes (Gr1)

Mo Donegal, le grand jour de Mike Repole

Les trois étapes de la Triple Couronne 2022 ont été remportées par trois gagnants différents. C’est le signe d’une génération moyenne (pour ne pas dire autre chose). Mais Mike Repole, propriétaire de Mo Donegal (Uncle Mo), le lauréat des Belmont Stakes (Gr1), n’en a que faire... L’homme a grandi à Belmont et Aqueduct en piquant les dollars du portefeuille de ses parents pour parier. Et il n’oubliera jamais cette édition du Test des Champions. Mo Donegal, dont Repole a acheté un bout avant le Kentucky Derby, s’est baladé. Et la pouliche Nest (Curlin) lui a offert le jumelé. C’est l’aboutissement d’une vie de propriétaire. Mike Repole a déclaré : « Depuis quarante ans que je rêvais de ça. Je suis enfant de New York [du Queens ndlr] et les Belmont, c’est la grande course de New York. La remporter, avec toute ma famille et soixante-dix amis dans le winners’ circle c’est quelque chose d’extraordinaire… Qui plus est avec un fils de mon champion Uncle Mo (Indian Charlie). »

Uncle Mo, sur la montante

Mo Donegal, acheté 250.000 $ (237.500 €) chez Keeneland September par Donegal Racing, est le onzième lauréat de Gr1 et le 42e gagnant de Groupe en sept générations de 3ans et plus d’Uncle Mo. Il fait la monte à 160.000 $ (152.000 €) chez Ashford Stud. Uncle Mo a fait carrière pour la casaque Repole en remportant la Breeders’ Cup Juvenile (Gr1). La mère Callingmissbrown (Pulpit) a remporté deux courses et a donné un autre gagnant. La deuxième mère Island Sand (Tabasco Cat) est la lauréate des Acorn Stakes (Gr1) et s’est classée deuxième des Kentucky Oaks (Gr1) avant de produire deux black types, dont la placée de Gr1 Maya Malibu (Malibu Moon).

Longines Just A Game Stakes (Gr1)

Regal Glory, une vieille dame qui galope

Depuis son achat pour 925.000 $ (855.000 €) lors de la dispersion de Paul Pompa en janvier 2021, la 6ans Regal Glory (Animal Kingdom) a remporté trois Grs1, dont le Just A Game (Gr1), une course que son propriétaire Peter Brant affectionne particulièrement. Il avait d’ailleurs trois femelles dans le petit lot de cinq partantes. Et Regal Glory est considérée comme une deuxième chance, notamment face à la "FR" Speak of the Devil (Wootton Bassett) qui a eu un jour sans. Regal Glory a attendu, dans une course qui a roulé vite. Et elle a placé une très belle pointe de vitesse pour s’imposer par trois grandes longueurs devant l’ex-italienne Wakanaka (Power) qui a bien fini. Chad Brown a indiqué le Fourstardave Handicap (Gr1) en août à Saratoga face aux mâles comme prochain objectif pour Regal Glory. Elle peut ensuite aller sur la Breeders’ Cup Mile (Gr1).

Regal Glory est une demi-sœur de Café Pharoah (American Pharoah) qui a remporté deux fois les February Stakes (Gr1) sur le dirt au Japon.

Met Mile (Gr1)

Flightline, le nouveau crack américain

Le meilleur cheval du Belmont Festival – et des États-Unis tout court – n’est autre que Flightline (Tapit). Samedi, il a remporté par six longueurs, et au petit canter, le Met Mile (Gr1). Flightline est invaincu en quatre sorties. Après son succès par onze longueurs fin décembre dans les Malibu Stakes (Gr1), il a été syndiqué comme étalon, sur la base d’un million de dollars la part (cinquante étaient disponibles). Associé à Flavien Prat, le poulain a transformé le Met Mile en show. Il est parti moyennement à la corde. Mais il a massacré en l’espace de 800m (45’’01) le gagnant de Gr1 Speaker’s Corner (Street Sense) qui a un rating de 123. Et il a laissé à six longueurs le Wertheimer Happy Saver (Super Saver). Son entraîneur John Sadler a dit : « C’est enthousiasmant d’entraîner un cheval de cette classe. Mardi, il va rentrer en Californie et on décidera la suite de son programme. Son jockey Flavien Prat dit qu’il peut tenir et le parcours avec deux tournants ne doit pas le déranger. » Un des propriétaires, Kosta Hronis, a indiqué le Pacific Classic (Gr1), sur 2.000m en septembre à Del Mal, comme son prochain objectif.

Flightline, élevé par Summer Wind Equine, a été acheté pour un million de dollars (950.000 €) chez Fasig-Tipton à Saragoga. La mère Feathered (Indian Charlie), lauréate de Gr3 et placée de Gr1 à deux reprises, a été achetée 2,35 millions de dollars (2,23 M€) pleine de War Front (Danzig) à Keeneland November en 2016. Elle remonte à une grande souche de l’élevage Phipps.

Feathered a un 2ans, le propre frère de Flightline, un yearling par Curlin (Smart Strike), une foal par Into Mischief (Harlan’s Holiday) et a visité à nouveau Tapit (Pulpit) cette saison.