Cristian Demuro, l’international

International / 13.06.2022

Cristian Demuro, l’international

Il est italien mais nous avons envie de dire qu’il est désormais "assimilé FR"… Et il va monter deux Grs1 à Royal Ascot, en selle sur des chevaux japonais. Lui, c’est Cristian Demuro. Dimanche, à Longchamp, il nous a parlé de ses deux partenaires, après avoir fait un aller-retour à Newmarket samedi matin…

Shahryar - Prince of Wales’s Stakes (Gr1) - Mercredi, à 16 h 40 & Grenadier Guards - Platinum Jubilee Stakes (Gr1) - Samedi, à 17 h 20

Jour de Galop. - Vous êtes allés à Newmarket samedi matin pour monter Shahryar en vue des Prince of Wales’s Stakes (Gr1). Il a gagné le Derby japonais en établissant un nouveau record l’an passé et reste sur une victoire dans la Dubai Sheema Classic (Gr1). Comment envisagez-vous sa candidature sur les 2.000m d’Ascot ?

Cristian Demuro. - La distance ne m’inquiète pas. Le terrain rapide va lui plaire. Il aime les courses rythmées et il y aura peu de partants [cinq, ndlr]. Si personne ne veut aller devant et si je dois imprimer mon propre rythme, je pourrai le faire. La seule interrogation pour moi est la piste d’Ascot et ses ondulations. Ce sera une découverte mais il a un bon équilibre. Samedi, nous avons juste fait un canter sur l’Al Bahathri. Il y a de l’opposition, dont Grand Glory (Olympic Glory), que je connais bien et qui a franchi un cap cette année. Shahryar (Deep Impact) a l’air très bien et, s’il est resté au même niveau qu’à Dubaï, il faudra compter avec lui.

Grenadier Guards sera au départ des Platinum Jubilee Stakes (Gr1), sur 1.200m. Il a gagné le Lagardère japonais, sur 1.600m à 2ans, en un temps record. A-t-il assez de vitesse pour le sprint d’Ascot ?

Tout d’abord, il est magnifique ! Je ne l’ai pas monté samedi mais je l’ai vu et il est dans un superbe état. Je le connais puisque j’ai gagné un Gr2 à Hanshin sur 1.400m le jour de Noël 2021. Il m’avait beaucoup plu. Il va aimer le rythme car il peut être brillant. C’est un fils de Frankel avec beaucoup de vitesse naturelle, au mieux sur 1.400m. Au Japon, il n’a pas vraiment de programme sur cette distance. Il y a de bons chevaux annoncés au départ, ce sera intéressant.

Breeders’ Cup, Hongkong, Arabie Saoudite, Dubaï… Les chevaux japonais ont brillé dans le monde entier ces derniers mois. Ils n’ont jamais gagné à Royal Ascot – Shahryar sera le quatrième partant japonais dans les Prince of Wales’s… Y a-t-il une pression particulière ?

On sent qu’il y a de la tension, oui ! Les chevaux japonais ont peu gagné au Royaume-Uni [deux victoires de Gr1 avec les Nassau Stakes de Deirdre et la July Cup d’Agnes World, ndlr] alors qu’on a l’habitude de les voir en France dans les Groupes. J’ai eu 1.000 questions des nombreux journalistes japonais présents samedi, en descendant de cheval. La chaîne des courses, Green Channel, est présente. On sent qu’il y a une pression particulière.

––––––––––

Nicolas Caullery et Florian Guyader aussi à Royal Ascot

Florian Guyader présentera dans les Queen Mary Stakes (Gr2, mercredi) Funny Money Honey (Bungle Inthejungle), deuxième de Wootton City (Wootton Bassett) dans le Prix La Flèche (L). Il nous a dit il y a quelques jours : « Elle a très bien récupéré après sa deuxième place dans la Listed. Funny Money Honey va partir lundi pour Ascot, où elle sera au départ des Queen Mary Stakes (Gr2). Elle sera montée par Tom Marquand, qui lui était déjà associé dans le Prix la Flèche (L) ! » Rappelons que, côté français, Nicolas Caullery sera quant à lui au départ des Duke of Cambridge Stakes (Gr2) avec Kennella (Kendargent), associée à Mickaël Barzalona, et il comptera sur Batwan (Kendargent) dans les Wokingham Stakes (Heritage Handicap)… Ils sont 88 engagés !

––––––––––

La grande aventure se poursuit avec Grand Glory

Gianluca Bietolini nous a donné, il y a quelques jours, des nouvelles de Grand Glory : « Mickaël Barzalona est venu deux fois monter la jument et elle est vraiment au top de sa forme. Il ne reste qu’à la charger dans le camion et à aller courir… Grand Glory partira mardi, en fin de matinée, et elle devrait être dans son box aux alentours de 18 heures. Le niveau de l’opposition est très relevé. Bay Bridge a fait un truc à Sandown et les autres sont des gagnants de Gr1 confirmés. En principe, avant la course, je signerais pour une troisième place. Après, on verra. Grand Glory est déjà gagnante de Gr1 mais une place à ce niveau, face aux mâles et dans une des plus belles courses de Royal Ascot, peut étoffer encore plus son CV de future poulinière. Une chose est sûre : c’est le bon moment pour s’attaquer à cette catégorie. »

––––––––––