EN RÉGIONS : Dieppe entame son marathon

Autres informations / 04.06.2022

EN RÉGIONS : Dieppe entame son marathon

EN RÉGIONS

Dieppe entame son marathon

Dieppe accueillera la semaine prochaine deux réunions en l’espace de quelques jours. L’occasion pour Laurent Beuvin, à la tête de la société des courses depuis 1999, de faire le point.

Si le coup d’envoi de la saison a eu lieu le 11 mai dernier, c’est bel et bien à partir de mardi, où une réunion 100 % plat est à l’affiche, que les choses sérieuses commencent pour l’hippodrome de Rouxmesnil-Bouteilles. En effet, d’ici au 4 septembre, ce ne sont pas moins de quinze réunions de courses qui vont s’enchaîner. « Comme chaque année, la priorité est de faire en sorte que les professionnels soient satisfaits des conditions qu’ils trouvent chez nous, nous a dit Laurent Beuvin, le président de la société des courses. Et qu’ils continuent de faire courir leurs bons chevaux ici, comme Hector de Lageneste et Guillaume Macaire l’avaient fait l’an dernier avec Sel Jem (Masked Marvel). Aujourd’hui, Dieppe est reconnu comme un hippodrome qui prépare très bien à Auteuil et cela doit continuer. »

Retour du public espéré

Dieppe a tout particulièrement souffert du manque de public ces deux dernières années. « Nous avons vécu deux horribles saisons en termes de fréquentation. Même lorsque le public a pu revenir l’an dernier, les gens préféraient renoncer vu le protocole en vigueur. Il faut savoir que l’hippodrome de Dieppe est en concurrence avec beaucoup d’autres activités, comme la plage par exemple. C’est simple, la plupart des familles qui fréquentaient le champ de courses ne sont pas revenues. Pour cette nouvelle saison, nous avons décidé de communiquer plus largement. Le but est à la fois de faire revenir ces personnes mais aussi d’en accueillir de nouvelles. Nous étudions aussi la possibilité d’organiser non pas une, mais deux journées des enfants. Je ne crois pas au fait que seules les courses suffisent à attirer du monde. Nous devons tout mettre en œuvre, via différentes animations, pour attirer du monde. Les JeuXdis de Longchamp en sont la parfaite illustration. »

Statu quo pour le cross

Fin 2019, le cross dieppois a été mis en stand-by. Et c’est toujours le cas. « Nous n’avons pas pour autant renoncé à recourir un jour en cross, nous a expliqué Laurent Beuvin. Mais plusieurs problèmes se posent. D’abord, cette discipline concentre de petits effectifs avec peu de partants. Ensuite, il nous faudrait davantage de dates dans le calendrier. Il ne serait pas raisonnable de faire un investissement pour deux courses par an, sachant que le parcours a besoin d’être fluidifié et que nous devons aménager quelques obstacles. Les entraîneurs ont compris notre position. »

Des investissements en vue de 2025

Après l’acquisition en 2021 d’un grand écran dernier cri installé à côté du rond, aucun investissement d’envergure n’aura lieu cette saison à Dieppe. « Nous prévoyons d’arrêter le phytosanitaire en 2025. D’ici là, nous allons petit à petit acheter du matériel pour pallier cela, de manière à ce que le personnel chargé des pistes puisse se familiariser avec et que tout soit opérationnel dans trois ans. La seule nouveauté, c’est la création d’un box de soins afin que des consultations vétérinaires puissent avoir lieu sur place. » Les prochaines années devraient voir également la construction d’un nouveau bâtiment, comme nous l’a expliqué Laurent Beuvin : « Nous attendons la réponse d’un cabinet d’architectes. L’idée est de construire un bâtiment à proximité du rond, dédié aux commissaires et aux jockeys. Plus conforme aux exigences actuelles, le vestiaire des femmes jockeys serait par exemple bien plus grand que l’actuel. »