En régions : La Teste fait le choix du public

Courses / 17.06.2022

En régions : La Teste fait le choix du public

Le mini-meeting de trois jours organisé sur l’hippodrome du Béquet a pris fin vendredi. L’occasion pour Jacques Le Dantec, le président de la société des courses, de faire le point.

En raison des très fortes chaleurs et de la décision prise par la préfecture de Gironde d’interdire « toute manifestation publique se tenant à l’extérieur à partir de 14 heures vendredi », le mini-meeting de La Teste a été contraint de s’achever plus tôt que prévu. Jacques Le Dantec, à la tête de la société des courses depuis 2020, nous a confié : « Nous avions débuté par une réunion support du Quinté +, avec globalement un nombre très satisfaisant de partants. La deuxième journée était dédiée aux haras, tandis qu’un grand marché de créateurs et de producteurs a été installé pour le dernier jour afin d’attirer un public encore plus large. » En plus de l’épreuve phare des turfistes, La Teste a notamment accueilli quelques belles courses du programme réservé aux anglo-arabes, ainsi que de bons maidens pour 2ans.

L’accent mis sur l’accueil du public

Surtout, ce mini-meeting a permis à la société des courses d’inaugurer officiellement ses deux derniers projets. « Notre grand hall des paris datait de 2013 et était un peu vieillissant, plus très attrayant, nous a dit Jacques Le Dantec. Il avait besoin d’être rénové. C’est chose faite grâce à un investissement de la société des courses et le soutien tant logistique que financier du PMU. L’espace est plus chaleureux avec une augmentation du nombre d’écrans pour que les parieurs puissent accéder à l’information jeu plus rapidement. » L’autre grande nouveauté cette saison est la création d’un parcours découverte pédagogique à destination du grand public. Il se matérialise à travers le déploiement d’une signalétique extérieure : « Ces panneaux vont permettre au public de s’approprier davantage les lieux. D’une part, ils orientent les visiteurs vers les multiples prestations proposées : animations pour les enfants, restaurant, prises de paris… D’autre part, ils expliquent l’univers des courses à travers un parcours découverte sous forme de totems avec des contenus pédagogiques pour comprendre les différentes étapes d’une réunion, comment parier… »

Fin d’un gros chantier en fin d’année

À l’achat de brumisateurs vont venir s’ajouter également d’autres investissements dans les mois qui viennent, nous a dit Jacques Le Dantec : « C’est davantage vers le centre d’entraînement que nous allons concentrer nos efforts. La vingtaine d’entraîneurs présents dans notre centre – ce qui représente un peu plus de 420 chevaux – disposent de bonnes conditions de travail. Et nous cherchons, bien entendu, toujours un peu plus à les améliorer. En octobre, nous terminerons le drainage de la grande piste en sable, qui fait 2000m. Une première partie, soit 500m, a déjà été réalisée et en fin de saison nous ferons le reste. »

Vers un mini-meeting sur deux jours ?

« Nous y réfléchissons, nous a confié Jacques Le Dantec. L’idée d’avoir un mini-meeting était bonne, mais est-ce encore le cas ? Nous ne le pensons pas. Faire venir des chevaux et des entraîneurs durant trois jours s’avère extrêmement compliqué. La majorité des professionnels préfèrent faire des allers-retours plutôt que rester sur place. Le réduire à deux jours nous paraît plus opportun. »