En route pour la gloire

International / 14.06.2022

En route pour la gloire

Mercredi, 16 h 40. Premier temps du meeting de Royal Ascot pour l’entraînement tricolore. Les boîtes s’ouvriront pour les cinq partants des Prince of Wales’s Stakes (Gr1). Grand Glory (Olympic Glory), supplémentée par son entourage, devra se déjouer des pièges du maigre peloton. Alors qu’il préparait la jument du haras de Hus pour son voyage vers l’Angleterre, Gianluca Bietolini a conscience du défi que la 6ans va devoir relever : « J’ai un peu étudié l’opposition mais je n’arrive pas à trouver un cheval susceptible d’aller en tête ! Je sais que mon ami Lanfranco Dettori, qui sera associé à Lord North (Dubawi), peut assurer le rôle de leader si personne ne se dévoue. Le japonais Shahryar (Deep Impact) est plutôt un cheval de 2.400m et il aurait peut-être intérêt aussi à durcir la course. State of Rest (Starspangledbanner) est un attentiste tout comme Bay Bridge (New Bay). Le scénario de ce cette course reste un véritable casse-tête ! »

L’habitude des courses sans train

Bien sûr, la cinquième – et dernière – place n’est pas l’objectif de Grand Glory et de son entourage. Gianluca Bietolini ironise sur ce sujet : « Par rapport aux autres protagonistes, Grand Glory possède un avantage : elle a l’habitude des faux trains et des soudaines accélérations lors des courses "à la française". Je reste très confiant car beaucoup pensent que Grand Glory n’a pas changé depuis ses 3ans, lorsqu’elle était tendue et pouvait beaucoup tirer dans une course sans train. Mais ma jument a énormément évolué. Elle est bien plus facile dans un parcours et, surtout, plus forte. Elle mérite de tenter sa chance dans cette course et, au fond de moi, je pense qu’elle peut réaliser une belle performance. Comme je l’ai déjà déclaré, l’objectif est la troisième place… »

Bay Bridge le grand favori

Mardi, en début d’après-midi, la cote de Bay Bridge, le seul de ce tournoi n’ayant pas encore gagné son Gr1, avait encore baissé, à un peu plus d’égalité. Sa démonstration de force dans les Brigadier Gerard (Gr3) a fait le vide autour de lui dans un Gr1 qui n’a jamais fait aussi peu recette depuis le début de ce siècle. Sans tenir compte de la victoire de Sandown, Bay Bridge serait à 8/1 mais Sir Michael Stoute, recordman à Royal Ascot avec 82 succès, a en tête ces Prince of Wales’s Stakes depuis l’année dernière. Grand Glory a déjà affronté Shahryar dans la Japan Cup (Gr1), se classant cinquième, à une longueur et demie de son rival, troisième ce jour-là. Grand Glory jouait à l’extérieur et, là, la donne change. Le triple lauréat de Gr1 (sur trois continents) State of Rest a couru en très légère baisse de régime dans la Tattersalls Gold Cup (Gr1) tout comme Lord North, qui a gagné les Prince of Wales’s en 2020. C’est un lot de très haut niveau, on le sait, mais la française n’a rien à perdre. Peut-être, même, tout à gagner !