Et si le salut venait d'Onesto

Courses / 01.06.2022

Et si le salut venait d'Onesto

Onesto. Honnête, loyal, droit. Après deux années de disette, la France peut reconquérir le Qatar Prix du Jockey Club grâce à cet alezan à l’accélération foudroyante, comme il l’a montré dans le Prix Greffulhe, et ainsi recoller au score dans les Grs1 disputés sur son sol cette année, après en avoir laissé quatre sur cinq aux étrangers.

Onesto, c’est aussi le centre d’entraînement de Chantilly, et l’un de ses entraîneurs qui a connu l’une des progressions les plus fulgurantes depuis une dizaine d’années. Les Cantiliens sont loin d’être en majorité cette année : quatre partants seulement, pour six entraînés en régions. Mais un seul peut suffire pour rejoindre au palmarès Study of Man **, dernier 3ans entraîné à Chantilly à avoir remporté le Jockey Club. C’était en 2018. Quant à Fabrice Chappet, qui a goûté la gloire classique avec Précieuse dans la Poule d’Essai des Pouliches en 2017, il tient sans doute avec ce poulain le meilleur cheval qu’il ait présenté dans un Jockey Club, le meilleur mâle qu’il ait entraîné. Un poulain qui est arrivé dans ses boxes l’an dernier, et comme un signe, le jour du Derby français…