Grand Prix de Chantilly (Gr2) : Mare Australis refait surface

Courses / 05.06.2022

Grand Prix de Chantilly (Gr2) : Mare Australis refait surface

Grand Prix de Chantilly (Gr2)

Mare Australis refait surface

1er MARE AUSTRALIS

2e BUBBLE GIFT

3e GLYCON

Dimanche, en remportant le Grand Prix de Chantilly (Gr2), Mare Australis (Australia) a succédé à In Swoop (Adlerflug), un autre élève et représentant du Gestüt Schlenderhan qui avait remporté l’édition la plus lente depuis la création de la course en 1997... Mais cette année, le scénario de course a été complètement différent, car Mare Australis s’est imposé de bout en bout après avoir animé l’épreuve à un rythme régulier. Par la même occasion, le pensionnaire d’André Fabre a tout simplement montré qu’il n’avait rien perdu de sa superbe. Et dire qu’il n’était pas encore à 100 %... Cela promet !

En bon cheval

À la sortie des stalles, Mare Australis a pris la tête de course. Assumant sa tâche de leader, Soho (Mastercraftman) est venu se positionner à son extérieur, et ensemble, ils ont animé l’épreuve à allure régulière. À l’entrée de la ligne droite, Mare Australis a facilement pris la mesure de son rival et il a ainsi pris une longueur sur le reste de ses rivaux. Se détachant sous les sollicitations de son jockey, Olivier Peslier, le bel alezan brûlé a pointé les oreilles à 150m du poteau, étant visiblement perturbé par les panneaux publicitaires installés sous la lice... Ce qui ne l’a pas empêché de triompher par deux longueurs. Derrière, Bubble Gift (Nathaniel) a bien conclu en pleine piste pour s’emparer de la deuxième place. Surprenant pour sa rentrée, Glycon (Le Havre) est troisième, une longueur plus loin. Quelque peu décevant malgré un bon parcours, le favori, Mutabahi (French Fifteen) se classe septième. Selon son entraîneur, Henri-Alex Pantall, le poulain, qui a connu une première partie de saison chargée, était fatigué et devrait désormais avoir une pause.

L’Arc en 2022 ?

L’année dernière, après son succès dans le Prix Ganay (Gr1), Mare Australis avait été annoncé comme un sérieux candidat au Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Finalement, il avait dû y renoncer en raison d’un problème de santé. Revu seulement le 10 avril à Longchamp, dans le Prix d’Harcourt (Gr2), le cheval prenait une encourageante troisième place. Dernièrement, lors de son deuxième essai dans le Prix Ganay, Mare Australis avait certainement trouvé le temps long pour finir, prenant la quatrième place. Présent à Chantilly pour assister à la victoire de son élève et représentant, Philipp Von Ullmann a confié : « Nous sommes ravis. Nous savions qu’il n’était pas à 100 % la dernière fois et, aujourd’hui encore, il ne l’est pas. Il revient en progression et nous commençons à retrouver notre cheval. Gagner le Grand Prix de Chantilly le jour du Jockey Club, c’est toujours un grand moment. Comme beaucoup de chevaux allemands, il n’est pas forcément fait pour les pistes rapides. La pluie tombée hier a été un plus. Olivier Peslier l’a parfaitement monté : nous étions ravis de voir qu’il y avait un leader mais, malgré tout, il ne s’est pas laissé piéger. Et son entraîneur a fait du très bon travail. Pour la suite, il décidera, mais je suppose que le Grand Prix de Saint-Cloud est une option si la piste n’est pas trop rapide. Bien entendu, nous aimerions pouvoir aller vers l’Arc à l’automne mais il faut y aller pas à pas. C’est une course que nous n’avons jamais gagnée, nous avons été deuxième, troisième... L’an dernier, nous pensions avoir deux ou trois chevaux pour la course et finalement nous n’en avons pas eu. C’est toujours un grand challenge. »

Un cinquième Grand Prix de Chantilly pour Olivier Peslier

Olivier Peslier a conservé son titre dans ce Groupe 2. C’est son cinquième succès dans cette épreuve, qu’il avait précédemment remportée avec Fragrant Mix (1998), Doctor Dino (2008) et Silver Pond (2011)... Encore à cheval, il a déclaré au micro d’Equidia : « Comme m’avait dit "P-C" [Pierre-Charles Boudot qui le montait avant sa suspension, ndlr], c’est un cheval qui a une longue accélération. Mare Australis est dur. Il a été facile durant le parcours, il a toujours avancé. Je ne me suis pas occupé du leader. Arrivé au panneau, le cheval a fait un écart. C’est qu’il devait avoir encore un petit peu de ressources ! Il a été absent très longtemps et il a progressé. Le cheval avait besoin de se remettre en course. En plus, les pluies d’hier lui ont fait beaucoup de bien. Aujourd’hui, à l’entrée de la ligne droite, il a vraiment bien accéléré. C’est lui qui m’a pris le mors et qui m’a emmené. »

La montée en puissance de Bubble Gift

À 3ans, Bubble Gift avait montré de sérieux moyens en remportant notamment le Prix Hocquart et le Qatar Prix Niel (Grs2). Le représentant de Zak Bloodstock avait ensuite conclu sa saison par une huitième place dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Sa première sortie de son année de 4ans s’était traduite par une quatrième place dans le Prix d’Hédouville (Gr3), le 12 mai. Affichant des progrès à chacune de ses apparitions, Bubble Gift devrait, comme Mare Australis, être revu dans le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1). Son entraîneur, Mikel Delzangles, a dit : « Nous sommes toujours déçus d’être battus, mais nous n’avons pas trop d’excuses. Le gagnant est un très bon cheval. C’est une course qui m’a semblé très régulière. Nous avons eu une bonne course et il s’est bien comporté. Si le cheval est bien, il courra le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1). On verra ensuite ce que l’on fait pour la deuxième partie de la saison. »

Mention très bien pour Glycon

Glycon n’avait plus été revu depuis sa neuvième place à Riyad, le 26 février, dans le Longines Red Sed Cup Handicap (Gr3). Gagnant l’an passé du Prix de Reux (Gr3) et du Grand Prix de Deauville (Gr2), l’élève et représentant du haras de Saint-Pair pourrait bien avoir le même programme en 2022, sauf si son entourage venait à tenter l’aventure dans le Grand Prix de Saint-Cloud... De retour aux balances, Jean-Claude Rouget a déclaré au sujet de son pensionnaire : « C’est une bonne rentrée, je peux même dire que c’est une très bonne rentrée. Glycon fait beaucoup mieux que l’on pouvait espérer ! En fin de parcours, c’est un cheval qui fournit toujours une belle accélération mais il n’a pas le niveau d’un Gr1. Glycon est juste en dessous des meilleurs. Je le trouve bien sur 2.400m, c’est moins pénible que les courses de longues distances. Désormais, nous allons essayer de viser juste. Son principal objectif sera le Grand Prix de Deauville (Gr2). Avant cela, il devrait courir une fois : soit dans le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) soit dans le Prix de Reux (Gr3). »

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2022/Mare-Australis.pdf

Le neveu de Macleya et Montclair

Élevé par la Stall Ullmann, Mare Australis est un fils de l’étalon de Coolmore Australia (Galileo), père de dix-sept gagnants de Groupe.

La mère, Miramare (Rainbow Quest), est gagnante à 3ans en Allemagne sur 2.200m. Elle s’est classée deuxième des Dragonfly Stakes et troisième des Pinnacle Stakes et des Warwickshire Oaks (Ls). Mare Australis est le troisième vainqueur de la jument après Mondaine (Adlerflug), lauréate à 3ans sur 2.200m outre-Rhin, et Magellan (Tertullian), gagnant d’un Maiden à 3ans à Cologne.

La deuxième mère, Minaccia (Platini), est double gagnante de Listed en Allemagne, sur 1.400m et 1.600m. Outre Miramare, elle a donné quatre autres black types : Macleya (Winged Love), lauréate des Prix de Pomone (Gr2) et Allez France (Gr3), et deuxième du Prix Royal-Oak (Gr1), Montclair (Montjeu), vainqueur du Prix de Barbeville (Gr3) et deuxième du Prix Chaudenay (Gr2), Macassar (Tertullian), deuxième du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L), et Mahnaz (Dansili), deuxième du Prix Belle de Nuit (L, à l’époque).

Minaccia est aussi la deuxième mère de Mer et Nuages (Lope de Vega), gagnant du Prix de Pontarmé (L) et troisième du Prix du Muguet (Gr2), mais aussi de Tribhuvan (Toronado), lauréat des United Nations Stakes (Gr1) et des Fort Marcy Stakes (Gr2)…

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Australia

Cape Cross

Ouija Board

Selection Board

MARES AUSTRALIS (M5)

Blushing Groom

Rainbow Quest

I Will Follow

Miramare

Platini

Minaccia

Maji

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’28’’33

De 1.000m à 600m : 24’’45

De 600m à 400m : 12’’01

De 400m à 200m : 11’’97

De 200m à l’arrivée : 12’’45

Temps total : 2’29’’21