Grand Prix de Compiègne - 5e Étape du Défi du Galop (L) : Quest the Moon peut espérer rêver à nouveau

Courses / 25.06.2022

Grand Prix de Compiègne - 5e Étape du Défi du Galop (L) : Quest the Moon peut espérer rêver à nouveau

Grand Prix de Compiègne - 5e Étape du Défi du Galop (L)

Quest the Moon peut espérer rêver à nouveau

Lorsque l’on se plonge dans les anciennes performances de Quest the Moon (Sea the Moon), on se rappelle qu’il a connu une jeunesse dorée... Installé favori de l’édition 2019 du Derby allemand (Gr1) après sa victoire du Prix du Lys (Gr3) sur notre sol, le représentant de la Stall Salzburg avait ensuite conclu, à 4ans, deuxième du Grosser Dallmayr-Preis - Bayerisches Zuchtrennen (Gr1). Connaissant une saison plutôt creuse en 2021, Quest the Moon venait de faire grosse impression à Marseille-Borély, le 6 mai, dans le Prix du Panier (Classe 1), où il devançait notamment Shafaaf (Medaglia d’Oro), deuxième, qu’il retrouvait cette fois avec un net avantage au poids dans le Grand Prix de Compiègne - 5e Étape du Défi du Galop (L).

Parti calmement, Quest the Moon a patienté au cœur d’un peloton emmené bon train par Pride of America (American Post). Resté à l’extérieur de l’animateur, Shafaaf a eu dans son dos le futur lauréat pendant tout le parcours. Décalé le long du rail extérieur à l’entrée de la ligne droite, Shafaaf a vu Quest the Moon venir librement à son intérieur. Dur à l’effort, le pensionnaire de Sarah Steinberg s’est montré le plus fort dans les 200 derniers mètres de course. Derrière, après avoir pratiqué une longue course d’attente, Salesman (Dubawi) a remarquablement fini pour prendre la deuxième place, une franche longueur plus loin. À une demi-longueur, Shafaaf est troisième.

Direction le Grand Prix de Vichy

Concernant Quest the Moon, l’entraîneur vainqueur, Sarah Steinberg, a déclaré à nos confrères allemands de GaloppOnline : « Avant le coup, nous abordions cette Listed avec une certaine confiance car le cheval avait vraiment bien travaillé. Il retrouve son ancien niveau et nous sommes tellement heureux que le cheval soit à nouveau aussi amusant. Pour la suite de son programme, nous avons un plan en tête. Dans quatre semaines, il devrait courir le Grand Prix de Vichy (Gr3). Ensuite, nous verrons comment procéder avec lui. Nous resterons définitivement sur 2.000m. »

La famille de Telecaster

Quest the Moon est passé deux fois sur le ring de BBAG. Racheté seulement 32.000 € au mois de septembre de son année de yearling, il a trouvé preneur pour 67.000 € quelques mois plus tard. Lorsqu’il avait remporté le Prix du Lys (Gr3), en 2019, Quest the Moon était ainsi devenu le premier gagnant de Groupe, en France, de son père, Sea the Moon (Sea the Stars), l’étalon de Lawnades Stud. Élevé, comme son père, par le Gestüt Görlsdorf, il est le deuxième produit de Questabella (Rock of Gibraltar), une jument qui n’a pas couru. Quest the Moon est son premier gagnant. La poulinière a une 2ans, Questabellina (Sea the Moon).

La deuxième mère a produit Your Old Pal (Rock of Gibraltar), lauréat des Newmarket Stakes (L) et deuxième des King Edward VII Stakes (Gr2). La troisième mère, Bella Colora (Bellypha), s’était imposée dans le Prix de l’Opéra (Gr2) et s’était classée troisième des 1.000 Guinées (Gr1). Elle est déjà l’aïeule d’une trentaine de black types, dont Telecaster (Dante Stakes, Gr2), étalon au haras du Mesnil. La quatrième mère n’est autre que la célèbre Reprocolor, d’où les gagnants de Grs1 Cézanne, Colorspin, Kayf Tara, Opera House, Zee Zee Top, Necklace

Cape Cross

Sea the Stars

Urban Sea

Sea the Moon

Monsun

Sanwa

Sacarina

QUEST THE MOON (H6)

Danehill

Rock of Gibraltar

Offshore Boom

Questabella

Rainbow Quest

Questabelle

Bella Colora