Grand Prix de Lyon - 6e Étape du Défi du Galop (L) : Irésine en promenade dans son jardin lyonnais

Courses / 26.06.2022

Grand Prix de Lyon - 6e Étape du Défi du Galop (L) : Irésine en promenade dans son jardin lyonnais

Il est dans son jardin à Lyon-Parilly, et il l’a encore montré ! Irésine (Manduro) est désormais invaincu en six sorties après sa promenade de santé réalisée dans le Grand Prix de Lyon - 6e Étape du Défi du Galop (L). Le représentant de Bertrand Millière, Jean-Paul Gauvin, Christian Goutelle et Jean-Pierre Gauvin devrait maintenant se diriger sur la côte normande avec comme programme le Prix de Reux (Gr3) qui devrait le préparer en vue de son objectif de l’été, le Grand Prix de Deauville (Gr2) ! Toutefois, une revanche dans le Grand Prix de Vichy (Gr3) n’est pas complètement écartée... Le champion local n’a pas fini de nous surprendre.

Pas une, mais quatre longueurs et demie à l’arrivée !

D’un bout à l’autre du parcours, Irésine a pu bénéficier d’une bonne course. Décalé dans le dernier tournant par sa partenaire, Marie Velon, afin d’anticiper le démarrage du récent quatrième de la Saudi Cup (Gr1), Making Miracles (Pivotal), il a ensuite fait parler la classe. Se détachant en toute quiétude dans la ligne droite, le pensionnaire de Jean-Pierre Gauvin triomphe par quatre longueurs et demie. Actuellement en pleine forme, Folamour (Intello) confirme et s’empare de la deuxième place. Longtemps resté en dernière position, Lord Achilles (Rio de la Plata) s’est bien allongé tout au long de la ligne droite. Il est troisième à une demi-longueur. Quant à Making Miracles, il a voyagé en épaisseur durant une bonne partie de la course, ce qui lui a certainement coûté pour finir. Le pensionnaire d’Alessandro & Giuseppe Botti échoue au pied du podium.

Des frissons

L’année dernière, Irésine avait conclu son année de 4ans par une troisième place dans le Qatar Prix Foy (Gr2). Récemment pour sa rentrée, le 4 juin, sur le tracé du jour, dans le Prix Philippe et Emmanuel Tassin (Classe 2), l’élève de Pierre Joyaux et de Marie-Louise Van Dedem n’avait pas eu à forcer son talent pour effectuer une rentrée gagnante. Visiblement ému, son entraîneur, Jean-Pierre Gauvin, a déclaré sur Equidia : : « Irésine nous fait frissonner à chaque fois ! C’est vraiment beaucoup d’émotion... Gagner avec tout son entourage présent, c’est encore plus beau... Avec Marie [Velon, ndlr], ils forment un couple magnifique... Pour la suite de son programme, on pense notamment au Prix de Reux afin que l’on puisse le préparer ensuite pour le Grand Prix de Deauville. Une revanche dans le Grand Prix de Vichy n’est pas non plus à exclure... Pour le moment, on profite (rires) ! »

Marie Velon, un coup de quatre dont une Listed

Déjà à l’honneur au cours de la réunion avec Chichimadame (Chichi Creasy), Nola (Siyouni) et Perdriolle (Pedro the Great), Marie Velon a donc signé un coup de quatre à Lyon ce dimanche ! Tout sourire, la jeune pilote a confié au micro d’Equidia après la course : « Irésine m’avait laissé quelque peu sceptique lors de sa course de rentrée car j’avais manqué un peu de sensation. Le cheval ne devait simplement pas être à 100 %... Aujourd’hui, la piste souple lui a parfaitement convenu. C’est mon petit champion ! »

Mention bien pour Folamour

Depuis le début de l’année, Folamour est irréprochable. Après avoir effectué une rentrée victorieuse dans une Classe 4 à Vannes, le 8 mai, le représentant de l’écurie Wertheimer & Frère venait de faire galoper Irésine sur le tracé du jour. Joint par téléphone, son entraîneur, Édouard Monfort, a dit : « Folamour est battu par le cheval de la course ! En dernier lieu, même si Irésine effectuait une rentrée, on lui avait tout de même offert une belle résistance... Le cheval est en pleine forme et il est également sur la montante. Maintenant, nous allons peut-être viser, comme l’année dernière, le Prix Hubert Baguenault de Puchesse - 7e Étape du Défi du Galop (L) ou le Grand Prix d’Avenches. »

Le neveu d'In Chambers

Élevé par Pierre Joyaux et la baronne Marie-Louise Van Dedem, Irésine a été présenté par le haras de Montaigu à la vente de yearlings d'octobre Arqana et a été acheté 6.000 € par Jean-Pierre Gauvin. C'est un fils d'Inanga (Oasis Dream), une jument qui a couru sept fois sans s'illustrer. Irésine est son premier gagnant. Elle a aussi donné Ilex (Style Vendôme), non placé en trois sorties. Elle a une 3ans nommée Purple Lady (Joshua Tree) et un yearling nommé Cedrus (Chemical Charge).

Inanga est une propre sœur d'In Chambers (Oasis Dream), deuxième des Prix de Guiche et Daphnis (Grs3). C'est également une sœur de Too Marvelous (Dansili), la mère d'Earth Amber (Hurricane Run), deuxième des Sagaro Stakes (Gr3, 3.200m), et de Paper Profits (Kendor), mère de Double Look (Mastercraftsman), troisième des Prix Roland de Chambure, Maurice Caillault, du Critérium du Languedoc (Ls), et de Scarlet Honey (Holy Roman Emperor), deuxième du Prix Caravelle et troisième du Prix des Lilas (Ls). La troisième mère, Rêve de Reine (Lyphard), a terminé deuxième du Prix Vanteaux (Gr3). C'est une fille de Riverqueen (Luthier), lauréate de la Poule d'Essai des Pouliches, du Grand Prix de Saint-Cloud et du Prix Saint-Alary (Grs1).

 

 

 

Königsstuhl

 

 

Monsun

 

 

 

 

Mosella

 

Manduro

 

 

 

 

 

Be My Guest

 

 

Mandellicht

 

 

 

 

Mandelauge

IRÉSINE (H5)

 

 

 

 

 

 

Green Desert

 

 

Oasis Dream

 

 

 

 

Hope

 

Inanga

 

 

 

 

 

Woodman

 

 

Cas Royaux

 

 

 

 

Rêve de Reine