L'été sera chaud

Courses / 21.06.2022

L'été sera chaud

Oui, l’été sera chaud, même sur la côte normande ! Pour les températures, on n’en est pas encore tout à fait sûrs, mais sur la piste de Deauville, ça promet. On peut déjà, en exclusivité, vous annoncer la présence d’un invité de marque pour le temps fort du meeting deauvillais, le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Gr1), prévu le 14 août. Emblem Road (Quality Road), le gagnant de la Saudi Cup, a en effet le super mile normand dans le viseur.

Le représentant du prince Saud bin Salman Adbulaziz est arrivé à Chantilly, dans les boxes d’Alessandro Botti, depuis la fin du mois de mai et il prépare sa course de rentrée. Alessandro Botti et l’entourage du prince ont choisi le Prix Messidor (Gr3), le dimanche 17 juillet à Chantilly, pour aller ensuite sur le Jacques Le Marois. Pour sa rentrée, il sera obligé de porter 3 kg de surcharge pour son succès sur le dirt de Riyad et il fera ses débuts sur le gazon.

Alessandro Botti nous a confié : « Nous avons bien étudié le programme et, avec un gagnant de Gr1, nous n’avons pas beaucoup de choix… Le poulain est arrivé d’Arabie Saoudite en parfait état et en condition déjà avancée. Il travaille régulièrement et s’est bien adapté à Chantilly. Il a eu deux galops sur le gazon et il est facile à entraîner : il se pose derrière son leader et il fait le boulot. Emblem Road n’est pas le déménageur typique fait pour aller sur le dirt, sa grande force est l’amplitude de ses foulées. Quand il s’allonge, il couvre beaucoup de terrain. Le mile n’est pas un souci, la Saudi Cup était sa première course sur plus de 1.600m. Avant le Messidor, il fera un galop sur l’hippodrome de Chantilly, pour découvrir le parcours corde à droite. »

Making Miracles dans le Grand Prix de Lyon

Emblem Road est accompagné à Chantilly par Making Miracles (Pivotal) qui, avant la Saudi Cup, était considéré par les analystes meilleur que le futur lauréat. Il a gagné cet hiver deux Grs1 locaux et il fera sa rentrée dimanche dans le Grand Prix de Lyon (L), fort probablement associé à son jockey habituel, le Panaméen Alexis Moreno. Alessandro Botti nous a dit : « Le cheval est prêt à courir et on a choisi la course de Lyon car le parcours est très bon, corde à gauche. Cela ne va pas trop changer ses habitudes. Le gazon n’est pas une découverte pour lui, car il a couru plusieurs saisons en Angleterre avant de partir en Arabie Saoudite. Lui et Emblem Road sont des chevaux bien différents mais ses débuts en France nous permettront de mieux comprendre où nous en sommes. » Making Miracles ne sera pas le premier partant du prince Saud bin Salman Abdulaziz en France. En attente de voir ses deux champions se produire, il a acheté Kibaale (Churchill), qui s’est classé jeudi quatrième dans un handicap à Longchamp.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.