Deux tableaux ayant appartenu au prince Aly Khan aux enchères

Courses / 02.06.2022

Deux tableaux ayant appartenu au prince Aly Khan aux enchères

Hasard du calendrier, deux jours avant le Prix Aly Khan à l’affiche dimanche à Chantilly, deux tableaux signés Raoul Dufy, ayant appartenu au prince et en lien avec les courses, passeront sous le feu des enchères à Drouot. Éric Beaussant, Pierre-Yves Lefèvre et Arthur de Moras, commissaires-priseurs associés en charge de la vente, nous ont présenté cette opportunité unique offerte aux collectionneurs.

Par Guillaume Boutillon

Aujourd’hui encore, parmi les propriétaires et éleveurs figurent de nombreux collectionneurs d’art. Et, historiquement, rappelons que les courses ont inspiré de nombreux artistes, Delacroix, Stubbs, Taquoy ou encore Dufy, dont il sera question vendredi à Drouot lors d’une vente d’art impressionniste, moderne et contemporain (des lots signés Miro, Buffet, Fujito, etc, seront aussi proposés). En 2019, l’étude Beaussant-Lefèvre avait organisé une vente de bronzes hippiques qui avait connu un grand succès (les quatorze bronzes se sont vendus pour la somme totale de 174.250 € – ce qui équivaut, pour certains objets, à plus de trois fois leur estimation). Et il y a un peu plus d’un an, la même maison avait proposé aux enchères la succession Sylvia Wildenstein (1933-2010), la veuve de Daniel Wildenstein. Cette vente avait elle aussi connu une grande réussite avec 231 lots adjugés pour un montant total de 1.128.126 €, soit bien plus du double de l’estimation initiale ! Mais revenons à Raoul Dufy (1877-1953), un artiste majeur du début du XXe siècle. Il faut savoir qu’en mars 2021 un tableau intitulé Chevaux vers le départ avait été vendu 107.100 £ par l’agence Sothebys. De bon augure…

Un véritable événement

Les deux "Dufy" qui seront présentés vendredi ont pour point commun d’avoir appartenu au prince Aly Khan (1911-1960), le fils de l’Aga Khan III et père de Karim Aga Khan IV. C’est lors de la vente de la collection de Son Altesse organisée à Paris, en mai 1957, en sa présence, qu’ils avaient été achetés par un collectionneur. Une vente, selon la presse de l’époque, qui devait permettre au prince d’intensifier ses investissements dans les courses. Les quatorze "Dufy d’Aly Khan", comme on les appelait, étaient donc passés sous les feux des enchères, dont l’un, intitulé Aux courses, était parti pour 8.000.000 d’anciens francs, affichant le top price de la vente. Éric Beaussant, Pierre-Yves Lefèvre et Arthur de Moras, commissaires-priseurs associés, en charge de la vacation de vendredi à Drouot, nous ont expliqué : « Ce moment historique eut lieu dans la mythique Galerie Charpentier, à Paris. L’actrice Liz Taylor avait même fait le déplacement. Les acheteurs avaient la possibilité d’acquérir de très belles pièces de différents artistes, qui en plus appartenaient à quelqu’un de très important. Les deux lots que nous proposons s’étaient vendus pour 1.190.000 d’anciens francs (pour le lot 20) et 1.000.000 d’anciens francs (lot 21), de très belles sommes pour l’époque. Ils n’ont pas changé de main depuis. L’artiste, Dufy, le thème, les courses, et la provenance, la collection Aly Khan, font de ces deux tableaux des pièces très rares aujourd’hui sur le marché. »

Un témoignage de l’histoire des courses

Estimé entre 25.000 € et 35.000 € pour le premier et 20.000 € et 30.000 € pour le second, les deux tableaux illustrent ce que symbolisaient en partie les courses à l’époque ; c’est-à-dire un défilé mondain dans lequel il fallait se montrer : « Sous l’impulsion de Paul Poiret, le grand couturier et parfumeur à la mode de la première partie du XXe siècle, Raoul Dufy en est venu à s’intéresser aux courses. Il va y prendre esthétiquement goût. Pour le lot 20, il s’agit d’une grande aquarelle intitulée Les Drags (1933), la grande journée élégante par excellence à Auteuil, à laquelle le public se rendait en calèche depuis le centre de Paris. C’est sans doute là où Raoul Dufy excelle dans son art, avec ces couleurs vives, joyeuses et qui débordent les motifs. Pour le lot 21, qui a pour titre Sur la pelouse, il s’agit d’une aquarelle gouachée représentant sans doute un rond de présentation un jour de grande course. On y retrouve aussi ce pourquoi Raoul Dufy était et continue d’être un artiste très prisé : ce sont les couleurs qui font le dessin, il n’y a presque pas de contours. Ces deux tableaux sont en tout cas de beaux témoignages de ce qu’étaient les courses à l’époque. Nous espérons que les passionnés de courses et d’art auront envie d’enchérir comme le firent les grands propriétaires en 1957… »

Pierre-Yves Lefèvre sur tous les fronts

Commissaire de courses France Galop, propriétaire et éleveur, Pierre-Yves Lefèvre, de l’étude Beaussant-Lefèvre, sera l’un des commissaires-priseurs de cette vente. Si vendredi il sera donc à Drouot, dimanche il officiera comme commissaire lors de la grande réunion du Qatar Prix du Jockey Club. Mais ce n’est pas tout car, jeudi, l’un des chevaux sur lesquels il est associé, l’ex-…Aga Khan Shannkiyr (Elusive City), sera au départ du Quinté + à Longchamp.

Comment y participer ?

Pour participer à la vente, il existe quatre possibilités :

- être présent physiquement

- ne pas être présent et avoir laissé un ordre d’achat à l’étude qui va l’exécuter

- participer à la vente par téléphone

- participer à la vente via internet, sur Drouot Live

Paris-Drouot Richelieu - Salles n°9

Horaires de la vente : vendredi 3 juin à 14 h 30.*

Expositions publiques :

- jeudi 2 juin de 11 h à 20 h

- vendredi 3 juin de 11 h à 12 h