Les Lerner sur le créneau de la vitesse

International / 13.06.2022

Les Lerner sur le créneau de la vitesse

Carlos et Yann Lerner ont déjà eu un partant à Royal Ascot : Mille et Mille, quatrième de la Gold Cup (Gr1) en 2016, après avoir fait un très bon effort dans la ligne droite. Vendredi, ce sera un autre sport : la Commonwealth Cup (Gr1), pour 3ans sur 1.200m, avec Miramar…

Miramar - Commonwealth Cup (Gr1) - Vendredi, à 16 h 05

Jour de Galop. - On se souvient que, en 2016, votre haut-de-forme n’avait pas survécu à la Gold Cup ! Va-t-il survivre en 2022 ?

Yann Lerner. - J’ai envie de répondre : je n’espère pas (rires) ! Quand nous sommes allés à Royal Ascot avec Mille et Mille (Muhtathir), nous y allions en position d’outsider. Nous faisons cette année le déplacement avec une pouliche qui a des performances solides. Miramar (Profitable) vient de gagner le Sigy (Gr3) devant Caturra (Mehmas), un pensionnaire de Clive Cox qui vient de bien recourir depuis dans une préparatoire à la Commonwealth Cup, en étant malheureux. Évidemment, les poulains anglais sont toujours difficiles à battre dans ce genre d’épreuve.

Comment va Miramar ?

Elle a travaillé la semaine dernière sur la ligne droite de l’hippodrome de Chantilly pour préparer Ascot. Elle est en très belle condition, tout s’est bien passé. Elle partira jeudi matin à la fraîche, à 5 h du matin. Je pense que le profil d’Ascot ne devrait pas la déranger et il y aura un rythme certainement élevé, ce qui ne pourra que lui plaire. Elle a fait un galop d’entretien ce matin [lire lundi, ndlr], avec son jockey, Ronan Thomas.

Le favori devrait être Perfect Power, gagnant du Morny et des Middle Park l’an dernier, et qui n’a pas tenu dans les 2.000 Guinées… L’homme à battre sera donc un de vos grands amis, Christophe Soumillon !

Il va monter un bon poulain, solide… Ceci étant dit, il me semble que son entourage espérait du terrain un peu plus souple : la météo n’annonce pas de précipitations. Sur ce qu’elle a fait cette année, Miramar a une chance. Le programme pour les 3ans de vitesse n’offre pas beaucoup d’options : courir la Commonwealth Cup est logique.

Christophe Soumillon favori avec Perfect Power

Rencontré dimanche à Longchamp, Christophe Soumillon nous a dit sur Perfect Power : « Si le poulain est bien au départ de la Commonwealth Cup, je lui serai logiquement associé. Dans les 2.000 Guinées de Newmarket, la distance était beaucoup trop longue et le terrain était trop rapide pour Perfect Power. Le matin, je ne l’ai pas travaillé mais, sur le papier, c’est le poulain de la course. J’espère qu’il y aura un peu de pluie car il apprécie le terrain souple. Pour moi, c’est un top poulain ! C’est une course qui va assurément lui correspondre.