Oaks d’Italia (Gr2) : Nachtrose treize ans après sa mère, Night of Magic

International / 20.06.2022

Oaks d’Italia (Gr2) : Nachtrose treize ans après sa mère, Night of Magic

San Siro (IT), dimanche

La pouliche allemande Nachtrose (Australia) a offert un deuxième succès dans les Oaks d’Italia (Gr2) à ses éleveurs et propriétaires, Jürgen et Ursula Imm, treize ans après sa mère, Night of Magic (Peintre Célèbre). Elle avait ouvert son palmarès lors de sa rentrée à 3ans, dans un Maiden à Munich, en devançant Assistant (Sea the Moon), un poulain qui trois heures et demie plus tôt avait remporté le Grosser Preis von Meravis (L), la dernière préparatoire pour le Deutsches Derby (Gr1). Nachtrose est la nouvelle favorite du Preis der Diana (Gr1), avec une cote qui est passée de 15 à 5/1.

Son pilote, Bauyrzhan Murzabayev, n’a pas fait de détails. Après 400m, quand il a compris que personne ne voulait aller devant, il a pris la tête et a imprimé un train sélectif. Nachtrose, à son rythme, est partie en solitaire dans la longue ligne droite de San Siro et a passé le poteau avec trois longueurs d’avance, et sans forcer, sur Atomic Blonde (The Grey Gatsby), qui a bien fini à la corde, et l’autre allemande, Zefania (Maxios), laquelle a refait du terrain. La meilleure italienne est Atamisque (Highland Reel), quatrième à six longueurs, alors que la française Midnight Fever (Shalaa) a cédé dans les 300 derniers mètres.

Peter Schiergen, cinq sur huit

Sous la forte chaleur (36 °C) de San Siro, Nachtrose a battu le record de la course en 2’12”20, offrant ainsi un cinquième succès (avec huit partantes) dans le classique à son entraîneur, Peter Schiergen. Le professionnel a expliqué à la presse allemande : « Son jockey n’avait pas d’ordres stricts et il a bien fait d’aller devant. C’est une pouliche de classe qui progresse régulièrement. » L’entraîneur allemand a remporté les Oaks d’Italia pour cinq propriétaires différents. La meilleure d’entre elles est sans doute Danedream (Lomitas), future lauréate du Prix de l’Arc de Triomphe et des King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1s). Nachtrose ne joue pas dans la même cour mais elle a tout de même montré de la tenue et de la classe.

La famille Imm, petit élevage et grande réussite

La famille Imm a acheté Night of Magic et sa sœur aînée Neele, deux produits de l’élevage d’Alexander Pereira. Night of Magic, avant Nachtrose, avait produit la pouliche Nightflower (Dylan Thomas), laquelle a remporté à deux reprises le Preis von Europa et s’est classée deuxième dans le Preis der Diana (Grs1) et deux fois du Grosser Preis von Baden. Neele, placée de Gr3, a donné le lauréat du Deutsches Derby (Gr1) Nutan (Peintre Célèbre) et Nymphea (Dylan Thomas), qui a remporté le Grosser Preis von Berlin. La souche est celle créée par le Gestüt Wittekindshof, qui a notamment donné la gagnante du Preis der Diana Night Petticoat (Petoski). Cette dernière a produit le lauréat du Deutsches Derby Next Desert (Desert Style) et Next Gina (Perugino), gagnante du Preis der Diana.

Night of Magic avait déjà rencontré Australia (Galileo) – dont il s’agit du 17e gagnant de Groupe –, en produisant Newa. Cette dernière a remporté une course en Allemagne et a été achetée par France Turf International (Philippe Jousset) 47.000 € à la vente d’élevage 2021. La poulinière a un yearling par Mastercraftsman (Danehill Dancer) et une foal par Camelot (Montjeu).