Oaks (Gr1) : L’enfer et le paradis

International / 03.06.2022

Oaks (Gr1) : L’enfer et le paradis

Epsom (GB), vendredi

À la fin, c’est (toujours) Coolmore qui gagne. À l’issue d’une course dramatique, le jour de son anniversaire, Tuesday (Galileo) a offert à la superpuissance irlandaise les Oaks (Gr1) et a fait monter la favorite Emily Upjohn (Sea the Stars) dans le top 10 des perdantes malheureuses. Tout s’est joué à la sortie des boîtes, quand la pouliche montée par Lanfranco Dettori a trébuché, perdant plusieurs longueurs. Grande joie des bookmakers ! Son pilote a réussi à la faire recoller au peloton mais la course était jouée. Tuesday s’est placée parmi les dernières et Ryan Moore a pu choisir son chemin alors que Dettori a été obligé d’attaquer le long du rail des tribunes. Quand les animatrices, Thoughts of June (Galileo) et With the Moonlight (Frankel), ont lâché le morceau à 500m du poteau, Tuesday a trouvé le bon couloir pour placer sa pointe de vitesse et a pris trois longueurs à Emily Upjohn, qui a eu aussi un petit contact avec une rivale battue. Les deux pouliches nous ont fait plaisir avec 200m d’une grande beauté et sur le poteau Tuesday a gardé une courte tête. Nashwa (Frankel) a gagné l’autre course, à trois grandes longueurs. Tuesday et Emily Upjohn ont parcouru les derniers 800m en 45”35, un très bon temps partiel.

Le 41e classique anglais d’Aidan O’Brien

Aidan O’Brien a remporté les Oaks pour la dixième fois et il est arrivé à 41 classiques en Angleterre. L’entraîneur a expliqué : « Nous sommes vraiment ravis, elle n’avait jamais couru sur plus long que 1.600m et elle a gagné le jour de son anniversaire. On a toujours pensé qu’elle pouvait tenir 2.000m et elle est arrivée à 2.400m. Ryan a monté une super course et la pouliche a bien accéléré. C’est exceptionnel pour toute l’équipe de Ballydoyle et Coolmore. C’est un privilège de travailler avec des gens qui donnent tout, jour et nuit. »

Les regrets de Dettori

Lanfranco Dettori n’avait presque pas de mots : « Elle a failli tomber, elle a glissé et a perdu son équilibre. Je me suis retrouvé dernier, avec tout le peloton devant. Je voulais prendre la corde mais Ryan Moore a eu la même idée. J’ai été forcé de prendre le chemin du rail des tribunes, elle a refait beaucoup de terrain et c’est une perdante malheureuse. Elle aurait dû gagner, tout simplement, et ça peut arriver. »

Galileo à 42 classiques

Le regretté Galileo (Sadler’s Wells) a atteint le score de 42 gagnants classiques avec Tuesday, sa cinquième lauréate des Oaks, toutes entraînées bien sûr par Aidan O’Brien. La mère, Lillie Langtry (Danehill Dancer), n’est pas classique : elle s’était classée cinquième lors d’une photo générale dans les 1.000 Guinées irlandaises (Gr1) et ne tenait pas, mais elle a remporté les Coronation Stakes (Gr1) et les Matron Stakes (Gr1). Lors de sa deuxième carrière, elle a toujours rencontré Galileo, en produisant huit femelles dont la 2ans Delightful.

Lillie Langtry, une poulinière hors pair

Le premier fruit du croisement, Kissed by Angels, a gagné les 1.000 Guineas Trial (Gr1) mais n’a pas confirmé dans les 1.000 Guinées irlandaises et les Oaks irlandaises (Grs1). Le deuxième est Minding, qui a réussi le doublé 1.000 Guinées (Gr1) – Oaks. La troisième classique de Lillie Langtry est Empress Josephine, lauréate des 1.000 Guinées irlandaises l’année dernière. Les poulinières qui ont produit deux gagnantes des Oaks ne sont pas nombreuses. La dernière a été Set Free (Worden), qui a donné Juliet Marny (Blakeney), qui a triomphé à Epsom en 1975, et Scintillate (Sparkler), lauréate en 1979. Elle aussi a eu trois gagnants classiques car outre les deux pouliches, elle a produit Julio Mariner (Blakey), qui a remporté le St Leger en 1978. Pour en trouver d’autres il faut remonter au 19e siècle !

Lillie Langtry a été acheté à Tattersalls October en 2008 par Johnny McKeever pour 230.000 Gns (283.000 €). Sa page de catalogue à ce moment-là avait du black type, mais loin… La deuxième mère, Hoity Toity (Darshaan), a ensuite produit deux autres black types, Count of Limonade (Duke of Marmalade) et Danilovna (Dansili), qui ont aussi décroché des places au niveau Gr3.