Pari (perdant)

Le Mot de la Fin / 17.06.2022

Pari (perdant)

En Irlande, Paddy Kehoe est une véritable star. Et ce depuis 1992. Cette année-là, avec le mathématicien Stefan Klincewicz, il a formé un syndicat de joueurs pour acheter près d’un million de tickets de loto – à 50 centimes pièce – afin de couvrir toutes les combinaisons les plus probables de l’équivalent irlandais de la Française des Jeux. Malgré les tentatives de l’organisme d’entraver leur entreprise, l’équipe a tiré le gros lot et réalisé 310.000 £ de bénéfice. Paddy Kehoe est par ailleurs copropriétaire de plusieurs chevaux et notamment de Princess Zoe. Jeudi à Royal Ascot, l’Irlandais a misé 50.000 £ sur la victoire de sa représentante dans la Gold Cup (Gr1). Sa théorie, annoncée avant le coup dans la presse : « Elle est au sommet de sa forme et Stradivarius ne va pas gagner. » Concernant le triple lauréat de la course de tenue, son pronostic était juste, mais il n’avait par contre pas prévu trois choses. Princess Zoe n’a vraisemblablement pas fait sa meilleure valeur. Elle n’a pas eu le plus fluide des parcours. Et Kyprios a réalisé une grande performance alors même que Paddy Kehoe pensait qu’il ne tiendrait pas 4.000m. Les 50.000 £ sont donc restées dans les poches des bookmakers. Quand on est parieur, on ne peut pas gagner à chaque coup… surtout quand ils sont aussi audacieux.