Mission accomplie pour Grand Glory

International / 17.06.2022

Mission accomplie pour Grand Glory

Prince of Wales’s Stakes (Gr1)

Un quatrième pays pour State of Rest, Grand Glory mission accomplie

La française Grand Glory (Olympic Glory) a réalisé la meilleure performance de sa carrière et a rempli sa mission en décrochant la troisième place des Prince of Wales’s Stakes (Gr1) à l’issue d’une belle empoignade avec le gagnant du Japanese Derby (Gr1) et du Dubai Sheema Classic Shahryar (Deep Impact). La victoire s’est jouée trois longueurs plus en avant où State of Rest (Starspangledbanner) a trouvé le courage, en version cheval de tête, de repousser les attaques du grand favori Bay Bridge (New Bay). La course était un casse-tête tactique et elle s’est compliquée encore plus lorsque Lord North (Dubawi) a raté son départ. Shane Cross avait décidé avec Joseph O’Brien d’aller devant, et il a pu imposer un train modéré et accélérer en progression quand, après un kilomètre, Sharhryar a cherché à le faire avancer un peu. Tout s’est joué sur un démarrage de 600m, Bay Bridge a bien cherché à revenir en pleine piste mais il est tombé sur un os et a rendu ses armes.

La bonne option de Joseph O’Brien

State of Rest a remporté un quatrième Gr1 dans un quatrième pays différent. Joseph O’Brien tient son premier succès comme entraîneur à Royal Ascot. Il a expliqué : « Grande monte, un cheval très dur. On avait pris la décision avec Shane Cross d’aller devant et ça ne pouvait mieux fonctionner. State of Rest a démontré une fois de plus sa classe et sa versatilité, je pensais avoir une bonne chance de gagner et je suis très fier d’entraîner un cheval comme lui et de travailler avec une équipe exceptionnelle. » Sir Michael Stoute a déclaré suite à la défaite de Bay Bridge : « La course s’est très mal passée du point de vue tactique mais le cheval a bien couru. Il peut aller sur 2.400m ou rester sur 2.000. »

Des vacances bien méritées pour Grand Glory

Gianluca Bietolini tient la voix d’un gagnant : « La troisième place était l’objectif et c’est fait. Ce n’était pas évident à ce niveau mais elle a confirmé qu’elle est meilleure que jamais, à 6ans. Son jockey, Mickaël Barzalona, m’a dit que la jument n’avait pas eu le moindre problème sur les ondulations et quand elle est arrivée sur la ligne de Shahryar, elle a voulu à tout prix lui mettre sa tête devant. Je suis très content pour son propriétaire et toute l’équipe. Elle est engagée dans les King George mais c’est trop lui demander. Je pense lui donner un peu de vacances et la reprendre pour la deuxième moitié de la saison. Le programme nous propose deux options après le Prix Vermeille (Gr1) : le Prix de l’Opéra (Gr1) ou le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). »

La mère a été achetée par Juddmonte

State of Rest a déjà sa place d’étalon et il fera la navette entre le Rathbarry Stud en Irlande et Newgate en Australie. Il est le meilleur produit de son père Starspangledbanner (Choisir). State of Rest est passé deux fois sur le ring de Tattersalls où il a affiché 45.000 Gns (55.600 €) foal et 60.000 Gns (74.200 €) yearling. Le Tinakill Stud, éleveur de State of Rest, a acheté la deuxième mère Monaassabaat (Zilzal), pour 42.000 € chez Goffs November en 2007. Elle a donné sept gagnants, dont les lauréats black types Prince Alzain (Street Sense) et Echo River (Irish River). La jeune (10ans) Repose (Quiet American), mère de State of Rest, n’a pas couru et a donné aussi la pouliche de 3ans Tranquil Lady (Australia) qui a remporté les Blue Wind (Gr3). Sur la réussite de ses produits, Repose a été achetée en mai, pleine de Frankel (Galileo), par Juddmonte. Tinakill Stud a gardé un foal par Sea the Stars (Cape Cross), demi-sœur de State of Rest.