Prix Baroud d’Honneur (Maiden) : changement de tactique payant pour Res Dei

Courses / 07.06.2022

Prix Baroud d’Honneur (Maiden) : changement de tactique payant pour Res Dei

La Teste-de-Buch, mardi

Quatrième le jour de ses débuts, sur le tracé des 1.000m avec tournant du Bouscat, Res Dei (Zelzal) avait animé l’épreuve avant de quelque peu plafonner pour finir. Mardi, muni d’un bonnet et d’un noseband croisé pour sa seconde sortie, la première sur un tracé rectiligne, le représentant de Bertrand Bélinguier et de Free Man Racing a également été monté différemment, son jockey pratiquant cette fois la course d’attente. Une tactique payante, qui a permis à Res Dei de dévoiler une partie de son talent… même si ce 2ans perfectible n’a visiblement pas encore tout compris !

Fortement repris en partant par son jockey, Jean-Bernard Eyquem, Res Dei a ensuite pu respirer dans le parcours, chose qu’il n’avait pu faire en débutant. Décalé ensuite à l’extérieur, à 400m du but, le pensionnaire de Jean-Claude Rouget est venu dans l’action d’un poulain qui allait s’imposer facilement mais il a finalement dû s’employer dans les derniers mètres de course pour s’imposer d’assez peu après s’être un peu repris non loin du but. À son intérieur, Miraculous Chope (Panis) et Olympe de Gouge (Johnny Barnes) lui ont offert une belle réplique, échouant finalement d’assez peu sans toutefois avoir pu faire réellement illusion pour la victoire. C’est finalement Olympe de Gouge qui s’empare de la deuxième place, à une encolure du lauréat. Forçant un peu le passage dans les 150 derniers mètres afin de produire son effort, Olympe de Gouge a été l’objet d’une enquête, finalement sans modification sur l’arrivée. Quant à Miraculous Chope, bon finisseur, il complète le podium, une courte tête plus loin.

Il a des moyens

Après la course, l’un des propriétaires de Res Dei, Bertrand Bélinguier, a déclaré : « Aujourd’hui, je trouve que le poulain a surtout appris à courir. C’est un 2ans qui a des moyens mais il a encore beaucoup de progrès à faire ! J’ai beaucoup aimé son action pour finir. L’impression visuelle est déjà bien meilleure que celle de ses débuts. Et puis, quand on gagne, on est toujours content (rires). »

Le premier gagnant de sa mère

Élevé par l’écurie haras de Saint-Vincent et Jean-Claude Rouget, Res Dei est un fils de l’étalon du haras de Bouquetot Zelzal (Sea the Stars) et de Watchpower (Harbour Watch), qui n’a pu s’illustrer en une sortie, à 2ans, sur 1.400m, à La Teste-de-Buch. Res Dei est le premier produit de sa mère. La poulinière a une foal par Taj Mahal (Galileo).

La deuxième mère, Roxelana (Oasis Dream), est gagnante de deux courses sur le mile de la piste en sable de Lingfield. On lui doit Lynn's Memory (Acclamation), lauréate d’une course, à 2ans, sur 1.000m, à Bath. Pour trouver du caractère gras dans ce pedigree, il faut remonter à la troisième mère, Macadamia (Classic Cliche), lauréate des Falmouth Stakes

(Gr2, à l’époque), mais également deuxième des Sun Chariot Stakes (Gr2).

 

 

 

Cape Cross

 

 

Sea the Stars

 

 

 

 

Urban Sea

 

Zelzal

 

 

 

 

 

Kingmambo

 

 

Olga Prekrasa

 

 

 

 

Opera Aida

RES DEI (M2)

 

 

 

 

 

 

Acclamation

 

 

Harbour Watch

 

 

 

 

Gorband

 

Watchpower

 

 

 

 

 

Oasis Dream

 

 

Roxelana

 

 

 

 

Macadamia