Prix d’Orgemont (Inédits) : Good Guess, c’est bien vu !

Courses / 05.06.2022

Prix d’Orgemont (Inédits) : Good Guess, c’est bien vu !

Prix d’Orgemont (Inédits)

Good Guess, c’est bien vu !

Cette réunion de gala débutait par le Prix d’Orgemont (Inédits), épreuve réservée aux juniors, programmée sur les 1.100m de la ligne droite de Chantilly. Physiquement impressionnant dans le rond de présentation, Good Guess ** (Kodiac) l’a été tout autant en piste ! Très chuchoté et parti avec les honneurs du beeting, le représentant d’Hisaaki Saito a réalisé des débuts victorieux, causant sensation. Bien sorti des stalles, Good Guess a rapidement été installé en tête du petit peloton par son jockey, Stéphane Pasquier. À 450m de l’arrivée, le futur lauréat a vu Zoom (No Nay Never), également vite en action, tenter de contester sa supériorité à son extérieur. Mais ce dernier a rapidement dû abdiquer devant se contenter de sauvegarder la deuxième place malgré la belle fin de course de Papateou (Charm Spirit), assurément l’autre bonne note de l’épreuve en compagnie du vainqueur. Good Guess s’impose finalement de trois quarts de longueur, mais cet écart ne reflète pas réellement la domination du pensionnaire de Fabrice Chappet.

Good Guess répond aux attentes de son entourage

Après la victoire de son pensionnaire, Fabrice Chappet nous a confié : « C’est un poulain magnifique, bien né, bien élevé. Il a rapidement montré des capacités le matin. Parmi mes 2ans, c’est sans doute le plus précoce et le plus véloce ! Nous allons monter les marches progressivement, mais c’est assurément un élément capable d’être orienté vers les bonnes courses. » Sébastien Desmontils, racing manageur d’Hisaaki Saito nous a également livré ses impressions : « Good Guess est bien né, par une mère issue de Pivotal (Polar Falcon) qui a déjà bien produit. Le poulain provient d’un super élevage, mais son pedigree ne se démarquait pas vraiment dans le book 1 de Tattersalls, toujours très relevé ! En revanche, physiquement, il était clairement au-dessus des autres et j’étais loin d’être le seul à l’avoir repéré ! C’est pour cette raison qu’il a atteint les 420.000 Gns. Son propriétaire, Hisaaki Saito, joue le jeu. Il a une douzaine de chevaux à Chantilly dispatchés entre Fabrice Chappet et Henri-François Devin. Il est très agréable à côtoyer, car c’est une personne qui connaît parfaitement les courses, qui comprend tout, les choses positives, comme d’autres plus difficiles à entendre… Aujourd’hui, le but était que le poulain débute bien. La suite, c’est son entraîneur qui décidera ! » Enfin, Stéphane Pasquier a déclaré au micro d’Équidia : « Le matin, Good Guess fait un peu plus que ce qu’il m’a montré aujourd’hui. Je me suis trouvé devant rapidement et j’ai pris mes responsabilités. Le poulain était un peu regardant mais il a bien accéléré. Je sais qu’il est capable de faire encore un peu mieux ! À voir à la télé, c’est un peu plus poussif que ce que j’imaginais. Ceci dit, je l’aime bien, il est sérieux et possède un super équilibre. Il débute, il gagne, c’est ce qu’on leur demande ! » Au vu du style de sa victoire et de l’estime que lui porte son entourage, nous lui décernons donc une JDG RISING STAR.

La descendance de Russian Rhythm est en grande forme

Good Guess a été élevé par Cheveley Park Stud. C’est Sébastien Desmontils (Chauvigny Global Equine) qui a signé le bon à 420.000 Gns lors du book 1 de Tattersalls en octobre 2021. Good Guess est un fils de l’étalon de Tally Ho Stud, Kodiac (Danehill). La mère Zykina (Pivotal) n’a pas couru. Quatre de ses six produits ont gagné. Le meilleur étant à ce jour, Spangled (Starspangledbanner), gagnante des Sceptre Stakes (Gr3, 1.400m, 4ans). La jument a aussi donné Jumira Bridge (Invincible Spirit), troisième des Westow Stakes (L, 1.000m, 3ans).

La deuxième mère, Russian Rhythm (Kingmambo) a été acquise pour 440.000 Gns (540.000 €) chez Tattersalls Houghton en 2001. Russian Rhythm a remporté les Lowther Stakes (Gr2) et s’est classée deuxième des Cheveley Park (Gr1), à 2ans, avant de réussir le coup de trois au niveau Gr1 : 1.000 Guinées, Coronation Stakes et Nassau Stakes. Russian Rhythm est partie au haras, à 4ans, après avoir battu les mâles dans les Lockinge Stakes (Gr1).

À l’heure où nous écrivons ces lignes, Russian Rhythm est déjà l’aïeule de sept black types. Elle est en particulier la deuxième mère de Bashkirova (Pivotal) et de Potapova (Invincible Spirit), première et deuxième des Princess Elizabeth Stakes (Gr3) pas plus tard que samedi dernier, à Epsom.

Danzig

Danehill

Razyana

Kodiac

Kris

Rafha

Eljazzi

GOOD GUESS (M2) **

Polar Falcon

Pivotal

Fearless Revival

Zykina

Kingmambo

Russian Rhythm

Balistroika

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 07’’59

De 1.000m à 600m : 24’’54

De 600m à 400m : 11’’64

De 400m à 200m : 11’’27

De 200m à l’arrivée : 11’’92

Temps total : 1’06’’96