Prix de la Troublerie (Maiden) : Kokachin, une première pleine de style pour la nouvelle version d’High Heels Racing

Courses / 23.06.2022

Prix de la Troublerie (Maiden) : Kokachin, une première pleine de style pour la nouvelle version d’High Heels Racing

Prix de la Troublerie (Maiden)

Kokachin, une première pleine de style pour la nouvelle version d’High Heels Racing

L’année dernière, Who Knows (Siyouni) avait remporté ce Maiden avant de devenir une pouliche de Groupe. À Chantilly, elle devançait Txope (Siyouni) qui s’est récemment offert les 1000 Guinées Allemandes (Gr2). Jeudi à Chantilly, c’est Kokachin (Kodiac) qui a ouvert son palmarès, en offrant une première victoire à l’écurie High Heels Racing dans sa nouvelle formule. La pensionnaire de Tim Donworth appartient également à Kaniz Bloodstock Investments – c’est-à-dire Honora Donworth – qui était en larmes après la victoire. Pour sa première sortie, Kokachin s’était classée deuxième du Prix la Mère Marie (Inédits). Le style de son premier succès autorise son entourage (100 % féminin) à rêver…

Dans une course emmenée par Sodapop (Belardo) et Khabesa (Al Wukair), la future lauréate a été placée dans le sillage des animatrices. À 500m de l’arrivée, Cristian Demuro a commencé à cadencer sa partenaire. Une fois décalée, Kokachin s’est bien relancée. Elle s’impose d’une longueur, mais de plaisante manière devant Khabesa qui réalise de très bons débuts. Deux longueurs et demie plus loin, Gold in Great (No Nay Never) termine troisième.

Tim Donworth ouvre la marque avec les 2ans

Après la belle victoire de sa pensionnaire, Tim Donworth a déclaré au sujet de celle qui restera son premier 2ans lauréat de l’année 2022 : « Je suis ravi, c’est une belle pouliche. Elle a un peu de caractère mais franchement quand elle est aux courses elle est à 100 % dans ce qu’elle fait. Je pense qu’elle a énormément de qualité. J’ai dit à Cristian qu’il fallait la monter un peu plus soft que la dernière fois, car lorsqu’elle arrive devant, elle regarde partout. Aujourd’hui, je lui ai dit de prendre un leader et de venir au dernier moment. Cristian a monté une course formidable. Je dois lui dire un grand merci car il est venu la monter le matin, et il m’aide beaucoup. Nous avons travaillé ensemble chez Jean-Claude Rouget. Ma mère a élevé la pouliche et elle est propriétaire. Maintenant, nous pouvons regarder le programme et rêver un peu. C’est cool, car nous avons débuté trois et quatre 2ans en étant deuxième, troisième, troisième et finalement, nous avons gagné. Je pense que nous avons des chevaux pas mal dans nos boxes. » L’année dernière, Tim Donworth a sellé trois gagnants âgés de 2ans.

La nièce d’un bon miler aux États-Unis

Élevée par sa propriétaire qui est à la tête de la Round Hill Stud, Kokachin a été rachetée 75.000 € l’an dernier chez Goffs. C’est une fille de l’étalon Kodiac (Danehill), qui fait la monte à Tally-Ho Stud. Sa mère, Rio Festival (First Defence) n’a jamais été vue en compétition. Kokachin est son premier produit et son premier gagnant. La deuxième mère, Rio Carnival (Storm Cat) a produit Let’s Meet in Rio (Flatter), deuxième des Sham Stakes (Gr3) sur le mile de Santa Anita à 3ans.

La troisième mère, Zenda (Zamindar) est lauréate de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) et deuxième des Coronation Stakes (Gr1). Elle est la mère de l’étalon Kingman (Invincible Spirit), qui fait la monte à Juddmonte après avoir remporté les St James’s Palace Stakes, les Sussex Stakes, les 2.000 Guinées d’Irlande et le Prix Jacques Le Marois (Grs1).

Zenda a aussi donné Remote (Dansili), lauréat des Tercentenary Stakes (Gr3) et qui fait partie des bons jeunes étalons d’Argentine. C’est une belle famille de Juddmonte, celle de la grande poulinière Bahamian (Mill Reef)…

Danzig

Danehill

Razyana

Kodiac

Kris

Rafha

Eljazzi

KOKACHIN (F2)

Unbridled's Song

First Defence

Honest Lady

Rio Festival

Storm Cat

Rio Carnival

Zenda

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 13’’57

De 1.000m à 600m : 23’’05

De 600m à 400m : 11’’34

De 400m à 200m : 11’’41

De 200m à l’arrivée : 11’’79

Temps total : 1’11’’16

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.