Prix des Neuf Fontaines (Inédits) : Abhayaa dans un bon style

Courses / 14.06.2022

Prix des Neuf Fontaines (Inédits) : Abhayaa dans un bon style

Compiègne, mardi

Dix pouliches et poulains effectuaient leurs premiers pas dans le Prix des Neuf Fontaines (Inédits) et c’est l’entraînement de Carina Fey qui s’illustre grâce à Abhayaa (Australia). La représentante de Nathalie Steinmann réalise donc de très bons débuts dans cette épreuve réservée aux inédits. Dans une course emmenée par Sudaf (War Front), Abhayaa a été placée à l’arrière du peloton par son jockey, Eddy Hardouin. À 500m de l’arrivée, la course a pris une nouvelle impulsion mais Eddy Hardouin a attendu d’avoir le passage pour lancer sa partenaire. Et, à 300m du but, la pouliche a placé une très belle pointe de vitesse non sans avoir été contrainte de changer de ligne à plusieurs reprises afin de pouvoir s’exprimer pleinement. Abhayaa s’impose d’un peu plus d’une longueur mais de plaisante manière compte tenu d’une phase finale mouvementée. Elle précède Roses on Ice (Toronado), nette deuxième. Près de deux longueurs plus loin, Sudaf complète le podium.

Pas à 100 % aujourd’hui

Très émue après la victoire de sa pensionnaire, Carina Fey s’est exprimée au micro d’Équidia : « Nous fondons beaucoup d’espoir en cette pouliche mais, comme je le dis souvent, c’est lorsque nous croyons fortement en un cheval que cela se passe mal… Cela dit, Abhayaa l’a très bien fait. Elle avait très bien travaillé et n’a fait que démontrer sa qualité aujourd’hui. Je suis très contente ! Elle s’est blessée à 2ans et a été opérée, nous avons mis beaucoup de temps pour la retrouver. Nous revenons de très loin suite à cette blessure et ce n’en est que plus beau. » Eddy Hardouin s’est également exprimé : « C’est une pouliche bien née et que l’on aime bien. Nous avons pris notre temps avec elle car elle a eu quelques petits soucis lorsqu’elle est arrivée. Aujourd’hui, tous les feux étaient au vert. Nous ne l’avions pas travaillée à plein régime le matin, afin qu’elle puisse progresser sur cette course et qu’elle l’encaisse bien. Elle nous fait très plaisir. Il y a eu un peu de vagues dans la phase finale mais ma partenaire a bien répondu à mes sollicitations. Je suis ravi car elle va évoluer sur cette course. Chaque chose en son temps. Nous allons trouver les boutons au fur et à mesure. »

Une sœur de deux black types

Élevée par la Double First Stables Limited, Abhayaa est une fille de l’étalon Australia (Galileo), qui effectue la monte à Coolmore. Sa mère, Navajo Moon (Danehill), a remporté trois courses dont deux Listeds irlandaises, sur les 1.800m du Curragh et de Leopardstown. Au haras, on lui doit huit produits dont six lauréats : Manjeer (Footstepsinthesand), également entraîné par Carina Fey et qui a remporté deux courses et a disputé l’arrivée de plusieurs Groupes. Ainsi, Manjeer s’est classé troisième du Prix du Pin (Gr3) et deuxième d’un Gr3 sur le dirt de Meydan. Autre produit de Navajo Moon, Samasthiti (Camelot) est lauréate d’un handicap à Angers avant de conclure troisième du Prix de Flore (Gr3, 2.100m) à Saint-Cloud et deuxième du Prix Isola Bella (L,1.600m) sur le même hippodrome. Enfin, Tribal Path (Giant’s Causeway), lauréat à huit reprises au niveau handicap en Irlande tout comme Maraayill (Sea the Stars) et Yagan (Australia), qui ont aussi remporté des handicaps outre-Manche, complètent cette production.

La deuxième mère, Star Begonia (Sadler’s Wells), a remporté une course et s’est classée deuxième des Ribblesdale Stakes (Gr2), à Ascot. Elle est la mère de trois black types : Roosevelt (Danehill), qui s’est classé troisième du Budweiser Irish Derby (Gr1, 2.000m) à Ascot, Five Dynasties (Danehill), qui a remporté les King Edward VII Stakes (Gr2, 2.000m) à Ascot, et donc Navajo Moon.

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Australia

 

 

 

 

 

Cape Cross

 

 

Ouija Board

 

 

 

 

Selection Board

ABHAYAA (F3)

 

 

 

 

 

 

Danzig

 

 

Danehill

 

 

 

 

Razyana

 

Navajo Moon

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Star Begonia

 

 

 

 

Alexandrie