Prix du Bois Longines (Gr3) : Belbek, un premier gagnant de Groupe comme éleveur et propriétaire pour Nurlan Bizakov

Courses / 19.06.2022

Prix du Bois Longines (Gr3) : Belbek, un premier gagnant de Groupe comme éleveur et propriétaire pour Nurlan Bizakov

Chantilly, dimanche

1er       BELBEK

2e        LOVA

3e        HAVANA ANGEL

En remportant le Prix du Bois Longines (Gr3), Belbek (Showcasing) est par la même occasion devenu le premier gagnant de Groupe en France de son éleveur et propriétaire, Nurlan Bizakov ! Beau poulain, assez massif, Belbek venait d’ouvrir son palmarès pour sa deuxième sortie dans un maiden programmé sur 1.200m, à Saint-Cloud. Et dimanche, en étudiant sa façon de courir, on peut pressentir que ce 2ans sera encore meilleur sur une distance plus longue...

Courageux et surtout doué !

Resté côté corde, Belbek a pu profiter du dos de Lova (Goken) pour bien respirer durant le parcours. Légèrement pris de vitesse au moment de passer devant les tribunes, le pensionnaire d’André Fabre a ensuite plongé le long du rail intérieur pour produire son effort. Et après avoir été vivement sollicité par son jockey, Olivier Peslier, Belbek est parvenu à devancer Lova dans les derniers mètres de course. Cette dernière court de première mais échoue finalement d’une longueur et demie pour le succès. Une franche longueur plus loin, Havana Angel (Havana Grey) complète le podium.

Un mental exceptionnel

Au côté de Mathieu Alex, éleveur et propriétaire de Belbek, Nurlan Bizakov, a déclaré : « Arriver à remporter une course de Groupe alors que c’est seulement ma première génération de 2ans élevés en France, cela me rend extrêmement heureux. Ces dernières années, je me suis beaucoup impliqué en France. » Également présent, le stud manager, Tony Fry, a ajouté : « Belbek est un super poulain. Honnêtement, dans le rond de présentation, c’était le plus beau ! Même si ce n’est pas un concours de beauté, cela compte tout de même beaucoup. Belbek a un papier 100 % Juddmonte. Son mental est vraiment exceptionnel. Pour la suite de son programme, nous faisons confiance à son entraîneur, André Fabre. Aujourd’hui, il a cependant franchi une première étape en vue d’une carrière d’étalon. »

Option possible pour le Prix Robert Papin

Lova retrouvait le parcours de ses débuts, où elle avait pris la deuxième place du Prix des Closeaux (Inédits), le 3 mai. Récemment, l’élève et représentante de Guy Pariente avait montré une certaine qualité en ouvrant son palmarès sur 1.200m à Lyon-Parilly. Peu étonné par la prestation de sa pensionnaire, l’entraîneur de Lova, Ludovic Gadbin, a déclaré : « À Lyon-Parilly, la pouliche avait hérité d’un mauvais numéro de corde mais elle avait fait montre de vélocité pour venir se porter en tête de course. Ce jour-là, Lova s’était également montrée très accrocheuse pour ouvrir son palmarès. Aujourd’hui, la pouliche revenait sur un parcours en ligne droite et sur le tracé de ses débuts. Dans les 100 derniers mètres, Lova est arrivée au bout de son effort tout en se montrant courageuse jusqu’au poteau. Pour la suite de son programme, nous allons voir comment elle récupère. Le Prix Robert Papin (Gr2) est une possibiité, même si on sent qu'elle serait sûrement mieux sur un peu plus court ! »

Havana Angel confirme

Lors de sa dernière sortie, Havana Angel avait triomphé de neuf longueurs dans un maiden sur la ligne droite de Dieppe ! Et, douze jours plus tard, dans le Prix du Bois, elle a tout simplement confirmé qu’il s’agissait d’une bonne pouliche. De retour aux balances, son entraîneur, Amy Murphy, a déclaré : « Nous sommes vraiment ravis ! La pouliche court de première et, pour une femelle, être black type vaut de l'or. Elle avait très bien couru à Dieppe mais il lui fallait franchir plusieurs échelons : elle l'a fait et elle avait déjà beaucoup progressé à Dieppe. C'est bien de la voir sur cette voie. Les propriétaires sont là et sont ravis, ils passent une journée formidable ! La pouliche pourrait aller vers une Listed le 10 juillet. Tout se passe très bien pour l'écurie depuis que nous avons une antenne ici, les résultats sont là avec seulement neuf chevaux. Il faut féliciter l'équipe, qui réalise un travail formidable ! »

PEDIGREE WEATHERBYS

Le neveu de Sangarius, gagnant des Hampton Court Stakes

Élevé par Sumbe, Belbek est un fils de l’étalon de Whitsbury Manor Stud Showcasing (Oasis Dream) et de Bee Queen (Makfi), qui n’a pu s’illustrer en deux sorties à 3ans. Belbek est le deuxième produit de la jument et son premier gagnant. La poulinière a un yearling par Gleneagles (Galileo) et a été saillie par Mehmas (Acclamation). C’est un sixième Groupe pour Makfi (Dubawi) en tant que père de mère.

La deuxième mère, Trojan Queen (Empire Maker) est lauréate à 4ans d’une course G sur la distance de 1.750m, à Chinon. Au haras, on lui doit notamment Sangarius (Kingman), gagnant des Hampton Court Stakes (Gr3, 2.000m), deuxième des Huxley Stakes (Gr2) et aussi quatrième des Dewhurst Stakes (Gr1), et Emergent (Oasis Dream), troisième des Derrinstown Stud 1.000 Guineas Trial (Gr3, 1.600m) et des Salsabil Stakes (L, 2.000m).

La troisième mère, Banks Hill (Danehill), a gagné les Coronation Stakes, le Prix Jacques Le Marois et la Breeders' Cup Filly & Mare Turf (Grs1) avant de produire Romantica (Galileo), gagnante du Prix Jean Romanet (Gr1).

La quatrième mère n’est autre que la matrone de Juddmonte Hasili (Kahyasi)…

 

 

 

Green Desert

 

 

Oasis Dream

 

 

 

 

Hope

 

Showcasing

 

 

 

 

 

Zafonic

 

 

Arabesque

 

 

 

 

Prophecy

BELBEK (M2)

 

 

 

 

 

 

Dubawi

 

 

Makfi

 

 

 

 

Dhelaal

 

Bee Queen

 

 

 

 

 

Empire Maker

 

 

Trojan Queen

 

 

 

 

Banks Hill

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 12”95

De 1000m à 600m : 21’’69

De 600m à 400m : 11’’29

De 400 à 200m : 11’’31

De 200m à l’arrivée : 12’’06

Temps total : 1’09”30