Prix du Bras d’Or (Maiden) : L’expérience de Pentaour

Courses / 25.06.2022

Prix du Bras d’Or (Maiden) : L’expérience de Pentaour

Prix du Bras d’Or (Maiden)

L’expérience de Pentaour

Avec déjà quatre sorties à son actif, Pentaour (Toronado) faisait partie des deux poulains les plus expérimentés au départ du Prix du Bras d’Or (Maiden). Mettant à profit cet avantage, le représentant de Noël Forgeard, Myriam Bollack-Badel et Pierre Bonnier a fini par trouver son jour... Récemment, sur le parcours du jour, il restait sur une huitième place en étant muni d’un bonnet. Mais pour sa cinquième sortie, Pentaour s’élançait sans le moindre artifice. Rapproché dans le sillage de l’animateur, Plasnes (Showcasing), le pensionnaire de Myriam Bollack-Badel a pu bénéficier d’une bonne course. Profitant d’une ouverture en pleine piste à l’entrée de la ligne droite, Pentaour a ensuite bien soutenu son effort tout au long de la phase finale. Et en étant uniquement sollicité aux bras, il triomphe par deux longueurs et demie. En progrès sur ses débuts à Saint-Cloud, Power of Royal (Protectionist) s’empare de la deuxième place. Après avoir patienté à l’arrière-garde, Azureus (Invincible Spirit) a semblé être pris de vitesse au moment de l’emballage final. Se relançant pour finir, il termine troisième à une longueur.

Il a toujours été apprécié

De retour aux balances, l’entraîneur vainqueur, Myriam Bollack-Badel, a confié sur Equidia : « Pentaour a mis un peu de temps à venir à maturité. Aujourd’hui, en écoutant les conseils de Cristian Demuro son ancien jockey, ndlr, nous lui avons enlevé le bonnet, car il avait tendance à s’endormir. C’est un poulain capable de bien faire entre 1.800m et 2.000m. Je trouve qu’il a vraiment bien été monté par notre jockey maison, Stéphane Pasquier. Nous avons également toujours pensé que c’était un bon poulain. »

Le frère de Passefontaine

Élevé par Myriam Bollack-Badel, Noël Forgeard et Pierre Lamy, Pentaour est un fils de l’étalon d’Al Shaqab Racing Toronado (High Chaparral) et de Perpetual Glory (Dansili), qui compte une sortie non fructueuse, à 2ans, en Angleterre. Au haras, on lui doit Passefontaine (Wootton Bassett), deuxième du Prix Rose de Mai (L), Prince Kerali (Sinndar), lauréat de deux handicaps sur le mile de Longchamp et de Chantilly, et Praleen (Tin Horse), gagnante de trois courses en province entre 1.850m et 2.400m. La poulinière a une 2ans, Pasiphae (Al Wukair), à l’entraînement chez Myriam Bollack-Badel, et un foal par Intello (Galileo).

La deuxième mère, Grail (Quest for Fame), a remporté une course en trois sorties pour l’entraînement d’André Fabre et la casaque du prince Khalied Abdullah. C’est une sœur de Three Valleys (Diesis), lauréat du Del Mar Handicap (Gr2), des Coventry Stakes (Gr3) et deuxième des Dewhurst Stakes (Gr1). C’est la famille de la célèbre matrone Hasili (d’où Banks Hill, Cacique, Champs Élysées, Heat Haze, Intercontinental, Dansili…)

Sadler’s Wells

High Chaparral

Kasora

Toronado

Grand Slam

Wana Doo

Wedding Gift

PENTAOUR (H3)

Danehill

Dansili

Hasili

Perpetual Glory

Quest For Fame

Grail

Skiable