Prix du Grand Palais (Classe 1) : Le courage de Mirsky

Courses / 03.06.2022

Prix du Grand Palais (Classe 1) : Le courage de Mirsky

Longchamp, jeudi

Septième en débutant du Prix de Villebon (Inédits) remporté par un certain Onesto (Frankel), Mirsky (Siyouni) n’avait pas recouru à 2ans. À 3ans, il a commencé fort : une victoire pour sa rentrée dans un maiden à Fontainebleau, puis une troisième place dans le Prix de Suresnes (L). Jeudi, dans le Prix du Grand Palais (Classe 1), le représentant de George Strawbridge s’est offert Blue Boat (Frankel) !

Prenant ses responsabilités, Mirsky a animé l’épreuve à allure régulière. Entré dans la ligne droite avec une longueur et demie d’avance sur ses adversaires, le pensionnaire de Freddy Head a ensuite vu son principal rival, Blue Boat, prononcer son effort en pleine piste. Refaisant mètre après mètre sous les sollicitations de son jockey, Christophe Soumillon, Blue Boat a dû s’incliner d’une encolure pour la victoire... Mais, selon le tracking, le pensionnaire de Francis-Henri Graffard est le poulain qui a fini le plus fort : ses derniers 600m ont été réalisés en 34”16 ! Quant à ses derniers partiels, il fait afficher 10”89 des 400m aux 200m et a conclu en 11”38 des 200m à l’arrivée. Huit longueurs plus loin, Tigrr (Teofilo) est troisième.

Un entraîneur nostalgique…

Après la course, l’entraîneur vainqueur, Freddy Head, a déclaré : « En regardant cette course, j’aurais aimé monter avec ces jockeys (rires) ! Olivier Peslier est un pilote incroyable… En début de carrière, je pense que Mirsky était un poulain de tenue. Mais au fil de ses sorties il me montre qu’il va finalement falloir le raccourcir. Je dirais qu’il a plutôt le profil de son père, Siyouni (Pivotal). À l’avenir, Mirsky devrait bien faire sur 1.600m. Je pense que nous n’allons pas avoir d’autres choix que d’aller sur une Listed ou un Groupe. Dorénavant, nous allons tout de même éviter de le monter toujours en tête de course à chacune de ses apparitions, la carrière d’un cheval de course est longue… »

Un fils de Latice

Élevé par son propriétaire, Mirsky est un fils de l’étalon des Aga Khan Studs Siyouni (Pivotal) et de Latice (Inchinor), lauréate des Prix de Diane (Gr1), Vanteaux et de Condé (Grs3) et qui s’était classée deuxième des E.P. Taylor Stakes (Gr1). Il est le septième produit de la mère, à qui l’on doit aussi Fencing (Street Cry), triple lauréat de Listed outre-Manche et troisième du Racing Post Trophy (Gr1) et des Dantes Stakes (Gr2), Obsidian (Street Cry), vainqueur de quatre courses en Angleterre et en Australie, ou encore Deacon (Dansili), qui, avant d’être acheté 120.000 € par Emmanuel de Seroux (Narvick International) lors de la vente de l’Arc 2020, avait remporté trois courses en France pour l’entraînement de Christopher Head.

La deuxième mère, Laramie (Gulch), a donné l’étalon du haras de Grandcamp Lawman (Invincible Spirit), vainqueur du Prix du Jockey Club et du Prix Jean Prat (Grs1), et Satri (Mujadil), lauréat du Prix du Palais-Royal (Gr3) et deuxième du Prix Maurice de Gheest.

 

 

 

Polar Falcon

 

 

Pivotal

 

 

 

 

Fearless Revival

 

Siyouni

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Sichilla

 

 

 

 

Slipstream Queen

MIRSKY (M3)

 

 

 

 

 

 

Ahonoora

 

 

Inchinor

 

 

 

 

Inchmurrin

 

Latice

 

 

 

 

 

Gulch

 

 

Laramie

 

 

 

 

Light the Lights

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 55”01

De 1000m à 600m : 25”02

De 600m à 400m : 12”13

De 400 à 200m : 11”05

De 200m à l’arrivée : 11”45

Temps total : 1’54”66